Examen du parfait chrétien catholique

Cocher les cases et évaluer votre niveau de sainteté.

Test
Je vais à la messe le dimanche et les jours de fête.
Je ne travaille pas le dimanche et ne fais d’activité pénible (Sauf exceptions et devoirs d’état).
Je ne fais pas d’achat en magasin le dimanche (pour ne pas faire travailler d’autres gens).

J’ai fait baptiser mes enfants (ou je suis favorable au baptême des jeunes enfants).
J’ai enseigné à mes enfants (ou ceux de mon entourage) les principes de la religion catholique.

Je suis généreux, altruiste. Je fais des dons et des actes de charité.
Je suis honnête en toute chose et ne fait rien d’inavouable (les dix commandements)
Je respecte les animaux et toute la création
Je ne cherche pas à me faire justice moi-même.
Je surpaye les gens que j’emploie.
Je reste dans un juste milieu, je ne fais pas d’excès.
J’ai une activité bénévole.
J’ai fait bénir par un prêtre ma maison et mon véhicule de transport.

Je lis de temps à autre des textes religieux (Bible, révélations privées).
Je fais au moins une fois par an un pèlerinage.
Je fais vivre Dieu en moi dans toutes mes activités et aux moindres problèmes.
J’ai conscience qu’au moins une fois dans ma vie Dieu m’enverra une épreuve difficile et j’essaierais de la traverser sans blâmer le Seigneur.

Je fais 30 minutes par jour d’adoration, méditation, ou chapelet, à l’église ou chez moi.

J’ai donc dans ma maison un petit lieu de prière.
Je prie pour mes proches.
Je fais dire des messes à l’occasion.
J’aime et je pratique le culte des saints.
Je me place sous la protection de la Vierge Marie afin d’être protégé du Démon.
Je considère Dieu comme mon vrai Père avec qui je développe un lien privilégié.

Total et examen de sainteté sur ces 24 points :

Ce qu’il faut retenir.

De toutes ces directives, celles qui ont le plus d’impact dans ma vie sont :
– Je suis généreux, altruiste. Je fais des dons et des actes de charité.
– Je fais 30 minutes par jour d’adoration, méditation, ou chapelet, à l’église ou chez moi.

Cela rejoint d’ailleurs le premier commandement.
Tu adoreras ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme, de toutes tes forces et de tout ton esprit, et tu aimer as ton prochain comme toi-même.

Chapitre complémentaire : En communication avec Dieu – Adoration.

Les dix commandements commentés par Jésus

Message donné à la Fille du Soleil (France) le 4 novembre 2014.

Toi, Fille de mon peuple, Je t’ai choisie parmi les morts et t’ai fait revivre. Mets ta main dans la mienne, exulte d e joie en la présence de Yahvé, soumets-toi à ton Dieu petite fille prodigue. J’ai entendu tes pleurs et Je t’ai consolée, Je t’ai bercée dans mes bras de Père, Je t’ais fais connaître mes parvis toi qui m’a tant fait souffrir, Je t’ai donné tout ce que Je possédais parce que mon amour pour mes enfants n’a pas de limite.

Écoute Israël :

Tu adoreras ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme, de toutes tes forces et de tout ton esprit et tu aimer as ton prochain comme toi-même.

Que mes Paroles soient gravées dans le cœur de tous mes enfants, qu’ils m’obéissent et Je ferai d’eux une grande nation remplie de foi et d’amour.
Oh petite, clame à mon peuple choisi les merveilles du Seigneur, dis leur que bien qu’ils me méprisent, moi leur Créateur, je les aime au point d’avoir donné ce que j’avais de plus cher pour les amener à moi.
Mon désespoir est à son comble, par votre désobéissance à mes règles, vous tirez votre révérence à des esprits déchus. Mes enfants, en me reniant, vous reniez le Ciel, nombre uses sont les demeures qui restent vides et qui ne seront peut-être jamais occupées.
Qu’on se le dise ! Que celui qui prétend m’aimer commence d’abord à aimer son prochain qu’il déteste et Je croirais en lui. Comment pouvez-vous ne pas aimer l’autre dans lequel Je suis présent !
Ne pas aimer ses semblables, c’est être persuadé que vous valez mieux qu’eux, c’est me rejeter moi-même. Quoi qu’ils aient pu faire, qu’ils fassent ou feront, faites toujours la paix, en supportant l’autre tel qu’il, vous honorez Celui qui l’a créé et qui l’aime.

Tu n’auras pas d’autre Dieu devant les yeux.

Créatures idolâtres ! Le matérialisme et les gains illimités sont vos idoles, vous m’abandonnez pour de faux dieux, vous ne pouvez servir plusieurs maîtres. Dans vos maisons, vos images et vos statues vous rappellent l’existence sur terre de mon Fils Jésus et de sa Sainte Mère, la Vierge Marie ou de saints que vous appréciez.
Que votre regard posé sur eux vous donne sans cesse l’envie d e prier, mais de prier en esprit : n’en faites pas des objets d’idolâtrie.

Tu ne prononceras le nom de Dieu qu’avec respect.

Beaucoup prononcent mon nom à outrance dans leurs conversations païennes sans aucun regard vers moi, leurs blasphèmes ne resteront pas impunis.

Tu sanctifieras le jour du Seigneur.

J’ai créé le monde en six jours, le septième, Je me suis reposé pour admirer ma création. Toi, mon enfant, que fais -tu de cette journée, quelle excuse vas-tu encore trouver pour t ’éloigner de ma Maison. En ce jour de repos, tous devraient participer en famille à la Sainte Messe dominicale qui est Sacrée à mes yeux.

Tu respecteras ton père et ta mère… et tu auras de nombreux jours sur terre.

Les enfants d’aujourd’hui désobéissent et ne respectent plus leur parents tout comme vous, parents, en ignorant les Saintes Ecritures, vous n’obéissez pas à votre Père Céleste et ne me respectez pas.

Tu ne tueras pas.

Moi seul peut donner la Vie et la reprendre. Je ne vous autorise pas à supprimer ce qu’il y a de plus beau sur terre : la VIE. Je n’ai donné ce pouvoir à personne.
Mes enfants, respectez la VIE. Respectez la vôtre, celle des petits à naître et celle des autres, que chacun vive sa vie jusqu’à ce que moi votre Dieu décide de la reprendre. Soyez porteurs de Vie, d’Espérance et non de Mort.
Vos techniques modernes font de votre Terre un gigantesque abattoir. Oh, mes enfants… si vous pouviez comprendre ne fut-ce qu’un instant ma grande douleur de Père.

Tu ne commettras pas d’adultère…

ni d’impuretés de toutes sortes, votre corps est mon sanctuaire qu’il ne faut pas souiller par des actes impurs et pervers, ne faites plus de mon temple, un immonde lieu en état de putréfaction.

Tu ne commettras pas de vol.

N’oublie pas de rendre à ton prochain, dans l’état où il était, le bien que tu lui as emprunté ; ne t’approprie jamais sans permission ce qui ne t’appartient pas et que tu ne pourras rendre parce que plus tard, tout cela te sera déduit largement de tes avoirs. Bien mal acquis ne profite jamais.

Tu ne feras pas de faux témoignages.

Le mensonge me fait horreur, J’aime les cœurs purs sans hypocrisie ; de vos pensées naissent vos paroles, de celles-ci naissent vos actions. Que vos pensées soient pures pour qu’elles engendrent des paroles de Vérité et des actes dignes d’enfants du Dieu de Vie.

Tu ne convoiteras pas le bien d’autrui.

N’envie pas ce qui appartient à ton prochain, laisse-lui ses biens, sa femme, n’abuse pas de ses enfants, ne les prostitue pas pour t’enrichir. Apprends à vivre avec ce que tu possèdes, la mesure que Je donne à l’un n’est pas forcément celle que Je donne à l’autre, ne cherche pas à t’approprier les richesses du voisin ni à posséder tout ce qui te ferait plaisir, en agissant ainsi tu ne seras jamais heureux et dans l’abondance tu t’éloignerais de moi.