Renaître sur terre

Expérience de mort imminente

(18 décembre 2021) Voici la vidéo d’une expérience de mort imminente où l’on parle, vers la fin, de réincarnation : L’Expérience de Mort Imminente de Monsieur Armin Bützberger

Voici le même lien, mais au moment où la réincarnation est abordé. (minute 8,40).

Dans ce message, Dieu explique avec clarté cette révélation de la réincarnation sur terre des non-chrétiens.

Avant, l’Église catholique disait du salut des non-chrétiens de bonne volonté, qu’ils seront sauvés : d’une façon que Dieu connait. (Lire le texte en entier ci-après). Dieu a donc décidé de partager cette connaissance.

Si vous êtes catholiques, la question de revenir dans un autre corps (réincarnation) ne se pose pas.

Messages de Notre Seigneur Jésus-Christ pour le monde du XXIe siècle.
Soeur Beghe – Lire le message sur le site d’origine – Le 28 novembre 2021

Mes chers enfants, Je suis le Seigneur Dieu, Jésus-Christ, le Verbe divin, Seigneur des nations et de chacun d’entre vous. Je confie à Mon crayon le soin de reproduire cette lettre destinée à répondre à chacun de vous qui Me lisez car les mêmes questions sont souvent posées.

Si vous êtes catholiques, la question de revenir dans un autre corps (réincarnation) ne se pose pas. Vous êtes baptisés et par conséquent, vous êtes enfants de Dieu ; si vous vivez saintement, ce que Dieu demande à chacun de vous, vous aurez part à Son Royaume des Cieux. Si vous avez commis des péchés – ce qui est malheureusement le plus probable – et que vous n’y avez pas satisfait par des pénitences adaptées, tout en ne rejetant pas l’enseignement de Jésus-Christ venu sur la terre pour sauver tous les hommes – et Je dis bien ‘tous’, même ceux qui ne Me connaissent pas encore -, vous aurez un temps de purgatoire dans ce lieu destiné à reblanchir vos âmes tachées par les péchés non réparés.

Le Paradis est l’antichambre du Ciel.

Quand vous serez purifiés, après un temps adapté, vous quitterez le purgatoire pour entrer dans la joie et le bonheur du Paradis. Le Paradis est l’antichambre du Ciel, qui est la Demeure de Dieu et des saints. Le Paradis, et cela n’est écrit nulle part parce que c’est Moi Dieu qui vous l’apprend, est un lieu de sanctification parfaite, prélude du Ciel et destinée à préparer les saintes âmes qui s’y trouvent à entrer dans le Ciel comme fils de Dieu et frère de Jésus-Christ, dans une sainteté parfaite, tellement parfaite qu’elle ne peut quasiment pas s’imaginer.

Et puis, il y a les méchants, les pervers, les révoltés, les égoïstes, les jaloux et tous les autres, immergés dans les péchés capitaux, lesquels sont au nombre de sept: l’orgueil, l’avarice, l’envie, la colère, l’impureté, la gourmandise et la paresse. Pour ceux-là, ainsi que saint Jean l’évangéliste cite Mes paroles : « (…) ceux qui auront fait le mal ressusciteront pour la damnation » (Jn 5, 29).

A ceux-là, je vous apprends que je leur donne la grâce, par les mérites de ma Croix, de se réincarner et devenir enfant de Dieu.

Mais il y a beaucoup d’hommes naturellement bons, dévoués, accueillants, empressés à rendre service et à qui, selon une expression mal à propos, « on donnerait le Bon Dieu sans confession ». Cette expression est inexacte parce que tout homme a besoin de se confesser à Dieu et au prêtre qui Le représente, mais cette expression impropre sert à qualifier de « bonnes » personnes. Or ces « bonnes » personnes se trouvent dans toutes les religions et en quelque lieu de la terre.
Ces personnes-là, qui ne connaissent pas Dieu, qui n’ont pas l’occasion de rencontrer un prêtre missionnaire, comme cela peut arriver sans faute de leur part, ces personnes ignorantes de la vérité divine enseignée par Jésus-Christ, ont été rachetée par le sacrifice de la Croix et, à leur mort (ceci, Je vous l’apprends) ces âmes sont dirigées vers des Limbes particulières, celles des païens qui ont été bons mais qui ne Me connaissent pas et, par conséquent, ne peuvent être Mes disciples.
A ceux-là et parce que la Terre est l’unique lieu de l’univers où il est possible de connaître le Dieu Incarné et devenir Son frère par le baptême et une vie chrétienne, à ceux-là Je vous apprends que Je leur donne la grâce, par les mérites de Ma Croix, de se réincarner et devenir enfant de Dieu.

La sainte Église catholique n’enseigne pas cette connaissance car son rôle est de conduire vers le Ciel les enfants de Dieu et d’être missionnaire, c’est-à-dire d’aller chercher tous les hommes comme Je le leur ai demandé : « Allez donc, de toutes les nations faites des disciples, celui qui croira et sera baptisé sera sauvé ; celui qui ne croira pas sera condamné » (Mt 28,19 & Mc 6,6).

Tout Mon enseignement, tout l’enseignement et la mission de la sainte Eglise consiste à convertir des incroyants, à leur apporter la foi en Jésus-Christ, l’unique Dieu et unique Sauveur ; et aux baptisés, à les fortifier en cette foi.

En parlant de la possibilité pour les incroyants de bonne volonté de revenir sur la terre dans un nouveau corps, afin d’être cette fois-ci enseignés de la grandeur et de l’importance d’être disciple de Jésus-Christ, J’ai, Moi votre Seigneur et votre Dieu, une nécessité à vous ouvrir l’esprit sur de nouvelles connaissances qui n’ont aucun rapport avec les croyances des fausses religions qui sont malheureusement nombreuses sur la terre.

Toutes les âmes qui séjournent encore dans les limbes des païens reviendront sur la terre en ces jours-là.

Mais après le renouveau terrestre qui doit venir bientôt et qui est annoncé par de nombreux messagers du Ciel, les hommes entreront en un temps béni où la seule religion sur terre sera celle de Jésus-Christ. Toutes les personnes qui naîtront alors seront instruites de la belle religion enseignée par Dieu Lui-même (Jn 6, 45). Toutes les âmes qui séjournent encore dans les limbes des païens reviendront sur la terre en ces jours-là et toutes recevront la bonne instruction en ce millénaire de paix et de chrétienté.
D’autres sont déjà revenues mais toutes ne sont pas revenues dans une famille catholique. Je sais ce que Je permets et pourquoi Je le permets, mais le message que Je veux donner aux hommes est qu’aucun homme ne se sauve malgré lui, comme aucun ne se perd malgré lui.

Par le Saint Sacrifice de la Croix, J’ai sauvé TOUS les hommes mais ceux qui Me rejettent et font le mal, ceux-là Je les condamne à la géhenne de feu éternelle.

Je demande à tous mes fidèles (…) de rejeter toute ressemblance avec d’autres religions qui ne se réfèrent pas à mon enseignement.

Je demande à tous Mes fidèles qui ont connaissance de cette explication de rejeter toute ressemblance avec d’autres religions qui ne se réfèrent pas à Mon enseignement. Ces croyances sont fausses, inexactes et sans aucun lien avec l’enseignement divin. C’est par Ma Passion et Ma Croix que Je sauve, c’est par Ma Passion et Ma Croix que l’humanité tout entière peut avoir part à la Demeure de Dieu, éternellement. Mais pour cela, il faut nécessairement faire partie de la famille de Dieu : cela ne se peut qu’en étant baptisé, en étant uni à Jésus-Christ et en L’aimant totalement par l’obéissance à Ses lois et l’union sacramentelle.

En ne voulant pas être disciple de Jésus-Christ, on finit par se damner ; si on ne connaît pas Jésus-Christ, la grâce est donnée de revivre une autre vie pour atteindre la nécessaire union avec Lui et la Vie éternelle (Jn 6, 54).

Chers enfants qui recevez cette lettre, soyez dans la joie de comprendre que Je n’abandonne aucune de Mes créatures, Je donne à toutes la possibilité de Me connaître, de M’aimer, d’être avec Moi pour l’éternité mais… à condition de le vouloir.

C’est par cette révélation de la réincarnation des âmes ignorantes que la vérité des évangiles se raffermit.

La sainte Eglise enseigne le chemin de la vie éternelle et Moi, le Seigneur, Je soulève un coin du voile du monde invisible. C’est une grâce et Je vous en offre la primeur. Sinon, sans cette possibilité de revenir sur la terre pour connaître Jésus-Christ, que deviendraient toutes ces âmes ? Puisqu’elles ne seront pas sauvées malgré elles, doivent-elles alors être damnées alors que Je suis venu sur terre pour sauver toute l’humanité ? Je Me suis offert pour elles aussi sur la Croix et elles viendront à Moi : « Et Moi, élevé de terre, J’attirerai à Moi tous les hommes » (Jn 12,32).

Je suis le Centre de toute chose, « Je suis la Voie, la Vérité et la Vie, nul ne va au Père que par Moi » (Jn 14,6).

C’est par cette révélation de la réincarnation des âmes ignorantes que la vérité des évangiles se raffermit et que toute contradiction ou incompréhension disparaît.

Soyez en paix, Mes enfants, Je veux la totalité de Mes enfants en Mon Royaume, ceux qui sont Mes enfants et ceux qui doivent encore le devenir. Que la paix soit avec vous, cette paix intérieure que le monde ne peut donner.
Je vous bénis et vous laisse dans les bras de Ma très sainte Mère, qui est aussi votre Mère.

Attention, ce chapitre aborde un sujet très spécial.

Cette révélation m’a un peu ébranlé, mais finalement pas davantage que tout ce que je sais sur les OVNI ou des civilisations antédiluviennes.
En résumé, seuls les non-baptisés peuvent renaitre sur terre. Si vous êtes baptisé, vous n’êtes pas concerné par la réincarnation et c’est pourquoi l’Église ne l’enseigne pas. Voici d’ailleurs ce qu’on peut lire sur le site du Vatican :

l’Église espère qu’il puisse y avoir d’autres voies pour obtenir la même fin. Puisque « par son Incarnation, le Fils de Dieu s’est en quelque sorte uni lui-même à tout homme », et puisque le Christ est mort pour tous, et encore parce que tous sont en fait « appelés à une unique et même destinée, qui est divine », l’Église croit que « l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’être associés au mystère pascal ».

Donc les messages donnés à Sœur Beghe ne contredisent en rien les dogmes de l’Église. Ils apportent juste un complément, ce qui est la raison même de l’existence de mon site.

Révélation donné à Soeur Beghe. Dimanche 24 octobre 2021.

Quels sont les états dans le ou les mondes invisibles ? Quel est le périple des âmes après la mort de leur corps ? Rien de tout cela n’a été révélé et le Seigneur, à l’aube du grand changement que connaîtra la terre, veut par Ses prophètes développer cette connaissance. (…)

L’unique connaissance de la sainte Église du monde invisible est : le Ciel, le purgatoire et l’enfer, les limbes des Patriarches et les limbes des enfants morts sans baptême avant l’âge de raison.
Certains saints ou âmes du purgatoire se sont manifestés aux hommes et la sainte Église catholique a toujours manifesté une extrême prudence avant d’en attester la véracité. Il en est de même pour les apparitions de la très sainte Mère de Dieu. (…)

Cette connaissance les aidera aussi dans leur chemin de sanctification car, mûris et sages, ils seront désireux de connaître leur avenir invisible tandis que les hommes jusqu’alors n’en auraient eu nul profit. (…)

Ceci n’a jamais été enseigné par la sainte Église puisque son rôle est de prendre soin de ses enfants

Messages de Notre Seigneur Jésus-Christ pour le monde du XXIe siècle.
Soeur Beghe – Lire le message en entier – Lundi 22 novembre 2021

(…) Le Seigneur Jésus-Christ s’est immolé sur la Croix pour eux aussi, Il s’est offert en sacrifice à Son Père pour satisfaire aux péchés de tous les hommes, absolument tous. A ces pauvres hommes qui n’ont pu être touchés par la grâce de leur vivant sur la terre, est donnée la grâce – acquise par le Sang de Jésus-Christ – de revenir sur la terre dans un nouveau corps afin d’avoir la possibilité de connaître l’unique vrai Dieu. C’est une grâce, acquise chèrement par l’Agneau de Dieu, qui veille sur toutes Ses créatures et qui prend soin de toutes. Ceci n’a jamais été enseigné par la sainte Église puisque son rôle est de prendre soin de ses enfants et d’en faire naître à la Vie autant qu’elle le peut.

Ses soins vont à ses enfants et à tous ceux qui viennent à elle, mais son rôle accueillant ne peut aller au-delà. Elle appelle à elle, elle instruit ceux qui sont ses enfants et ceux qui viennent à elle. Elle leur donne Jésus-Christ, Son enseignement, le Sien, lui qui est la Voie, la Vérité et la Vie. Ceux qui viennent à Lui auront la vie éternelle, telle est notre foi. (…)

Ce monde invisible est un lieu de repos qui permet à une âme de reprendre des forces et de revenir sur la terre pour y être instruite et grandir en sainteté.

Messages de Notre Seigneur Jésus-Christ pour le monde du XXIe siècle, le Dimanche 14 novembre 2021. Pour lire le message en entier sur le site d’origine : Soeur Beghe.

(…) Je veux ainsi vous rassurer sur mes Paroles publiées dans ce chapitre ‘Le monde invisible’ ; ce monde invisible est un lieu de repos qui permet à une âme de reprendre des forces et de revenir sur la terre pour y être instruite et grandir en sainteté.
Cette grande grâce est due à la Miséricorde de Dieu qui n’a prévu cette largesse qu’en raison du péché originel. Elle a été rendue possible par le mystère de la Rédemption par lequel Jésus-Christ a voulu sauver toutes les âmes. Mais celles qui auront fait le mal sans vouloir s’en repentir, ces âmes-là seront damnées (Jn 5, 29).

Je suis le Pain de Vie et celui qui vient à Moi n’aura plus jamais faim : il sera comblé pour l’éternité et sa joie sera immense.
Je vous bénis, Mes enfants, soyez Miens et demeurez auprès de votre Père des Cieux. Qu’il en soit ainsi.

Mail reçu le 6 nov. 2021 : Cela fait longtemps que je vous suis, mais je ne comprends pas bien votre attitude vis-à-vis de la réincarnation. Si vous êtes catholique, vous devez refuser ce concept.

Dieu révèle dans ce chapitre qu’il y a des cas possibles de réincarnation. Il nous enseigne cette vérité compte tenu de notre époque moderne de communication, mais je pense que le Seigneur ne veut pas en faire une divulgation universelle, car cette croyance a pour effet d’inciter les gens à négliger leur vie.

Certains témoignages sont cependant vrais et il est important de connaître cette réalité avec une vue exacte de la Miséricorde de Dieu.

Messages de Notre Seigneur Jésus-Christ pour le monde du XXIe siècle, le Jeudi 4 novembre 2021. Pour lire le message sur le site d’origine : Soeur Beghe.

Mon désir de faire connaître le monde invisible aux hommes en ce temps de grande incertitude dans le domaine de la politique, de la santé et de la religion, est l’Amour divin qui désire prendre en mains l’éducation de Ses enfants tandis que tout, à l’heure actuelle, est dans les mains de ceux qui veulent leur ruine et leur dépendance.

La révélation, pour beaucoup inattendue, que Je leur fais en levant le voile de l’invisible, est nécessaire car les moyens nouveaux de l’internet leur donnent cette connaissance or il est meilleur qu’elle soit révélée par Dieu plutôt que par des moyens humains insuffisants. Sur internet il est possible de trouver des témoignages sur ces sujets et il y a de tout : du vrai, mais aussi du moins vrai ou encore de la pure extravagance. Certains témoignages sont cependant vrais et il est important de connaître cette réalité avec une vue exacte de la Miséricorde de Dieu, de Sa Grandeur et de Son extrême Justice.

Dieu ne fait rien pour rien, Il ne badine pas avec la Vérité et si elle est difficile à admettre parce que la foi n’en a pas eu connaissance auparavant, il suffit d’écouter ces témoignages véridiques et en être pour le moins impressionné. Dieu connaît Sa création et tout ce qu’Il fait est bon. Rien de ce qu’Il fait n’est le fruit de l’imprévu, Il sait tout, Il prévoit tout, Il régit tout. L’ère de l’internet a changé la communication, les hommes échangent entre eux à la vitesse de l’électronique et les témoignages, autrefois limités à quelques uns, sont reproduits et accessibles au monde entier.

Il y a ce très petit enfant qui ne cesse de parler de sa mère d’avant, de son père, de sa famille et de sa maison. Ses parents finissent par faire avec lui le voyage et leur découverte les convainc de la réalité des souvenirs de leur très petit garçon.

En voici un exemple, extrait d’un article publié en 2015 sur le site RTLinfo : Une Américaine est persuadée que son fils Luke de 5 ans se souvient de sa vie antérieure.

(…) Quand Erika a demandé à Luke, qui était Pam, le petit garçon lui a donné une réponse étonnante: « J’étais Pam mais je suis morte dans un incendie. Je me suis retrouvée au paradis. Là, j’ai vu Dieu et il m’a renvoyé sur terre. Quand je me suis réveillé, j’étais un garçon, que vous aviez décidé d’appeler Luke ».
(…) Intriguée par ces histoires, Erika s’est alors renseignée sur les incendies meurtriers de Chicago où une femme prénommée Pam aurait perdu la vie. C’est alors qu’elle est tombée sur un article évoquant la mort d’une certaine Pamela Robinson.
Après avoir contacté une chaîne de télévision spécialisée dans les évènements paranormaux, une enquête a été faite auprès du petit garçon. Des dizaines de photos de dame lui ont été montrées et il lui a été demandé de désigner qui était Pamela. Sans hésiter une seule seconde, le petit garçon a désigné du doigt la bonne personne. (…)


D’autres familles vivent d’autres expériences et internet leur permet de les publier largement. Des témoignages circulent ainsi, mêlant le vrai et le faux, et comme la foi est en grand danger, Moi, votre Seigneur et votre Dieu, J’ai décidé aujourd’hui de vous éclairer, de vous donner la connaissance exacte relative à cette réalité.

Lorsque J’étais sur la terre, J’ai annoncé que Je donnerai Mon Corps et Mon Sang en nourriture pour les hommes et  « Dès lors nombre de ses disciples se retirèrent et cessèrent de l’accompagner.  Jésus dit alors aux Douze : voulez-vous partir, vous aussi ? Simon Pierre lui répondit : Seigneur, à qui irons-nous ? Vous avez les paroles de la vie éternelle » (Jn 6, 66-67).

Je suis le Seigneur, votre Maître et votre Dieu et qui, mieux que Moi, est habilité à parler correctement et indubitablement de ces choses-là ? Personne, car les témoignages personnels ne sont que personnels, ils étonnent ou ils rebutent, mais ils ne sont qu’une infime frange de la réalité invisible.

L’enfant qui se souvient est un cas rare, l’adulte qui, tout à coup, perçoit un flash de sa réalité antérieure est aussi un car rare, mais ces cas existent et leurs recherches d’identification ont été fructueuses. Je désire donc, Moi, le Seigneur, vous donner cette connaissance véritable, à Ma manière et selon Mon désir de vous éclairer dans la vraie foi catholique, celle que J’ai Moi-même enseignée à Mes apôtres et qu’ils ont ensuite relayée à l’humanité.

Cette connaissance de la vie de l’âme, qui est telle à cause du péché originel et du péché de Lucifer qui a soudoyé bien des anges devenus mauvais, est utile pour les hommes afin de ne pas être emportés dans l’imaginaire, les fables ou les extravagances d’un monde devenu grandement athée.

Je vous bénis, Mes enfants, Je vous aime et n’ayez pas peur. Soyez confiants, prudents, oui, il faut toujours être prudent, et conservez la foi en votre Maître et Seigneur. Votre Mère du Ciel vous y aidera tant que vous la prierez avec amour et dévotion.

Une vidéo : Ecosse, un enfant prétend avoir eu une vie antérieure

En Syrie, un enfant de trois ans retrouve la personne qui l’a tué dans une vie antérieure.
Article daté de 2015 et trouvé sur le site : Pause Caféin

Ce petit garçon de 3 ans vivant dans un village du plateau de Golan en Syrie s’exprime déjà très bien. C’était un enfant comme les autres jusqu’au jour où il a commencé à raconter des choses étranges. (…)
Depuis qu’il a commencé à parler, ce petit syrien dit à ses parents qu’il a été tué. Ses parents ne le croient pas et pensent que c’est normal chez les enfants de raconter des histoires. Leur fils continue de clamer qu’on l’a assassiné à la hache jusqu’au moment où ses parents le croient enfin.
Ce récit se répand dans le village habité par les Druzes, un peuple dont la croyance populaire est la réincarnation, ce qui correspond à ce que dit le garçon.
Ce dernier est né avec une tâche de naissance rouge sur le front, les villageois y voient alors la marque du coup qu’il lui a été fatal
Le petit garçon connaît son meurtrier et le village où il habite. Avec l’aide des habitants, ils le retrouvent et l’enfant lui dit « nous nous sommes disputés et tu m’as tué avec une hache« .
L’homme interpellé est devenu pâle et a tout de suite compris qu’il était face à sa victime revenu d’entre les morts
En plus de retrouver le coupable, le garçon dit même où son corps a été enterré. Les villageois le retrouvent caché sous des pierres comme l’avait dit le petit et constate que le crâne est fracassé à l’endroit où se trouve sa tâche de naissance.
Le meurtrier a été arrêté et condamné et l’enfant n’a plus reparlé de cette histoire après ça.

La première mystique catholique à avoir révélé la notion de renaissance (réincarnation) fut Anne Catherine Emmerich (1774-1824). Elle avait révélé que les enfants non baptisés et morts avant l’âge de raison, renaissaient sur la face cachée de la lune (je n’ai jamais réussi à retrouver le texte).
De nombreuses sources officielles et alternatives ont effectivement révélées que la lune était bien habitée. À l’occasion de cet article, j’ai d’ailleurs fait une refonte de mon ancien chapitre sur la lune : Traces de vie extraterrestre sur la Lune.

Les âmes des limbes peuvent prendre possession d’un corps afin de continuer leur ascension vers la connaissance de Dieu.

Messages de Notre Seigneur Jésus-Christ pour le monde du XXIe siècle.
Pour lire le message sur le site d’origine : Soeur Beghe.
Dimanche 1er novembre 2021, en la fête de la Toussaint.

Quand une âme est mûre, elle est prête pour le Ciel mais tant qu’elle ne l’est pas, elle a besoin du support corporel pour acquérir la maturité, celle de la sainte Vierge Marie et même celle de tous les saints, canonisés ou non.

La maturité signifie qu’une personne a grandi et que, par conséquent, elle est passée par la phase de naissance, de grandissement, d’adulte jeune et puis mûr, et elle finit par la vieillesse et la mort. L’âme a besoin de ces passages par le corps de la naissance à la mort : certains saints sont nés avec un attrait tout particulier vers Dieu dès leur plus tendre enfance, tandis que d’autres personnes semblent restées enfants sans avoir acquis une réelle maturité, comme si leur âme elle-même était immature. Or tel est bien le cas. Certaines âmes sur terre sont plus mûres que d’autres tandis que celles-ci, tout en étant de bonne volonté, n’accrochent pas à la vie spirituelle comme il le faudrait.

J’insiste, Moi, le Seigneur, sur les mots « tout en étant de bonne volonté » car Je ne parle pas ici des méchants, de ceux qui ont tourné le dos à Dieu, Je ne parle que de la maturité des âmes de bonne volonté. Il s’ensuit que des âmes sont mûres et d’autres moins, de même qu’un corps humain passe de la petite enfance à l’adolescence, à l’âge adulte et puis il s’éteint avec toute l’expérience de son âge avancé. Il en est de même pour l’âme qui naîtra, grandira, mûrira, entrera dans la connaissance de Dieu et puis grandira dans cette connaissance et s’y enveloppera. Le corps a sa vie, l’âme a sa vie et le temps de chacun leur est propre.

Certaines âmes païennes sont dirigées après leur mort dans une sphère de l’au-delà qui leur est propre.

L’âme est immortelle et, à cause du péché originel, elle n’atteint pas la connaissance de Dieu ni la sainteté en une seule vie corporelle. Les âmes païennes doivent encore apprendre à connaître Dieu, elles ne le peuvent qu’en passant par le cycle terrestre dans lequel elles doivent exercer leur volonté et la maîtrise de leurs moins bons penchants.
La colère est un vice à corriger,
l’orgueil est un défaut dominant à maîtriser,
la jalousie, la gourmandise, la paresse, l’avarice, l’impureté sont des vices, ou péchés capitaux, dont l’âme doit se défaire et la vie terrestre sert à cela.
Certaines âmes païennes, c’est-à-dire qui n’ont pas connu Dieu de leur vivant sur terre, sont dirigées après leur mort dans une sphère de l’au-delà qui leur est propre, celle appelée Limbes des païens, mais il y a d’autres limbes dans le monde invisible. Chaque sphère du monde invisible peut être appelée ‘limbe’, destinée à accueillir une catégorie d’âmes en cours de maturité.

De même que l’Ame bien réelle de Notre Seigneur, qui est éternelle comme Il l’est Lui-même, a pris possession d’un corps dans le sein virginal de la très sainte Vierge Marie, ainsi les âmes des limbes peuvent, elles aussi, selon le Plan de Dieu, prendre possession d’un corps afin de continuer leur ascension vers la connaissance de Dieu et, à la fin de leur course, atteindre la sainteté.

C’est ainsi que naissent à la vie corporelle de vrais petits saints, attirés vers Dieu dès leur prime enfance, tandis que d’autres enfants n’ont pas cet attrait. En lisant la vie des saints, il est souvent manifeste que leur petite enfance était toute tournée vers la piété mais certains, tentés par le démon, ne reviennent à leur vrai Amour qu’après une conversion retentissante, tels saint Augustin, saint François-Xavier et bien d’autres…

L’âme est jugée après son passage sur la terre, en fonction de sa maturité et de ses connaissances

L’enfer est l’Abîme dans lequel entrent des âmes indignes qui n’en ressortent plus, le purgatoire peut être considéré comme une sorte de limbe purgatif, le Paradis est une sphère contiguë au Ciel dont il est l’antichambre, et les autres limbes, celles des païens et d’autres qui abritent un temps les âmes dans leur chemin de maturité, sont l’œuvre de Dieu, si merveilleux et miséricordieux, en vue de peupler Son Ciel de Ses enfants.

Ceci ne contredit pas la réalité du Jugement particulier, car l’âme est jugée après son passage sur la terre, en fonction de sa maturité et de ses connaissances. La Justice divine est parfaite.

Je suis le Seigneur Dieu et Ma Parole est Vérité. J’ai demandé à Mon crayon d’aborder le thème de l’au-delà de la terre et Je veux dévoiler aux hommes, Mes enfants, la grandeur du Plan créateur de Dieu, la nature de l’au-delà, préliminaire nécessaire à leur fin : le Ciel et le bonheur éternel.

Les souvenirs corporels – sauf exception – supplantent totalement leurs expériences antérieures.

Messages de Notre Seigneur Jésus-Christ pour le monde du XXIe siècle, le Samedi 23 octobre 2021. Pour lire le message sur le site d’origine : Soeur Beghe.

(…) C’est ainsi qu’après la Résurrection des morts, au Jugement dernier, les corps ressusciteront et seront réunis à leur âme et à leur esprit pour le plus grand bonheur de la créature en son Dieu, Créateur de toute chose. Mais de même que l’esprit (l’ange) se sépare de l’âme damnée et prend à sa charge une autre âme naissante, ainsi l’âme en voie de progression peut aussi se servir d’un nouveau corps pour continuer sa progression vers la sainteté ; la vie de l’âme est immortelle et à la fin d’une vie corporelle, elles ne sont pas légions à avoir acquis la sainteté.

La sainteté ne s’acquiert que par la vie corporelle, la sainteté ne s’acquiert pas dans le monde invisible. Pourquoi ? Parce que la vie corporelle a été créée par Dieu pour être une identité physique de l’âme qui, avant le péché originel, était destinée à la sainteté dans sa trilogie. Par le péché qui occasionna la chute de toute l’humanité naissante, la sainteté fut mise à mal par le démon tentateur et les âmes ne furent pas nombreuses à atteindre la sainteté selon le plan originel de Dieu. Elles trébuchèrent, elles furent la proie des démons et de toutes les attaches humaines qui vinrent contrecarrer le plan divin.

Le purgatoire fut créé par Miséricorde divine, car il fallait un hôpital divin pour soigner et corriger les plaies humaines, mais la tare du péché fut si grande que Dieu le Père envoya Son divin Fils pour sauver cette humanité, déchue au point de ne pouvoir se relever seule.

Le propre de la terre et du monde visible est de donner l’instruction et la pratique de l’élévation spirituelle. Le propre de la vie dans le monde invisible est de se reposer, de gagner en maturité et de se solidifier. La différence entre le monde visible et invisible est importante. Dans le monde visible, la peine et l’effort sont des moyens pour s’unir à la Croix du Seigneur, tandis que dans le monde invisible, l’âme se repose, prend des forces et de l’agilité pour continuer sa marche vers l’Amour de Dieu. Le monde invisible est un arrêt, le monde visible est le trajet.

Elle est donc appelée à revenir dans le monde matériel pour lutter et grandir dans la vertu.

Sans le monde visible, l’âme ne pourrait se mobiliser pour se sanctifier; en ce monde visible, elle se frotte à la résistance du tangible, elle s’adapte, elle se mesure, elle réagit en bien ou en moins bien, ou même en mal, à qui lui résiste. La matière du corps et du créé l’oblige à se mesurer avec piété, douceur, contrition et charité ; elle acquiert ainsi les vertus qui lui permettront un jour de voir Dieu son Père, en face à face.

La vie dans le monde invisible est tout autre : dans l’immatière, l’âme se repose, réfléchit, se réjouit mais n’acquiert ni érudition, ni opposition. Elle est donc appelée à revenir dans le monde matériel pour lutter et grandir dans la vertu.

Les âmes qui reviennent dans des corps pour continuer leur périple sanctificateur, s’adaptent totalement à l’enfance corporelle de leur état, les souvenirs corporels – sauf exception – supplantent totalement leurs expériences antérieures. Ce n’est que dans le monde invisible qu’elles savent qui elles sont, d’où elles viennent et quel a été leur chemin.

Que Dieu vous bénisse, chers lecteurs, chers enfants. Soyez doux et aimants envers la grande bonté divine qui vous explique l’invisible.

Lire aussi les chapitres :
Limbes des justes
Limbes des enfants
Limbes des païens

Des parents viennent de perdre leur petite fille.
Voici un petit secret du ciel.

Un extrait du dernier livre de Mirella Pizzioli, Jésus, Lumière du monde. Des parents viennent de perdre leur petite fille. Du ciel elle leur parle et explique pourquoi Dieu l’a rappelé.

(…) Ange de la terre qui vit parmi les anges du ciel, je viens ici… près de toi, par volonté de Dieu. Je sais que tu continues de penser à moi et de me voir comme tu m’as toujours vue: petite et ayant besoin de tout. Tu m’as appris à marcher, tout ce que j’ai appris sur la terre, je l’ai appris de toi.

Non… maman, ne dis plus jamais que parfois tu t’es énervée avec moi… que tu ne savais pas… que tu ne voulais pas… maintenant tu y repenses et parfois, tu te sens mal. N’y pense pas, maman, ce n’est pas ainsi.., une bonne maman… une maman qui se préoccupait de moi… la maman que Dieu a voulu pour moi sur la terre.

Écoute-moi bien: tu continues à me voir petite, moi, je ne le suis plus, parce que mon intelligence est pareille à celle des anges. Ma connaissance, maman, est pareille à celle des anges, ma pureté est comme celle des anges, donc je ne te parle plus comme une petite fille qui doit encore apprendre et connaître. Je sais et je connais et je peux te parler de Dieu et je viens sur la terre parce que Dieu le permet. J’ai été heureuse avec toi.

Je voulais connaître le monde, les peines et les souffrances de la terre

J’avais demandé au Seigneur, bien avant, d’avoir une maman sur la terre et d’y rester peu de temps.
Je l’avais demandé comme une grâce, parce que mon âme devait monter vers le Père. Je voulais connaître le monde, les peines et les souffrances de la terre et puis j’avais demandé au Père de me rappeler au ciel. Ceci, je le sais, va te faire penser et méditer. Tu ne réussiras pas à bien me comprendre, tu te rebelleras peut-être devant mes paroles, mais c’est un petit mystère, un petit bout de ciel que je désirais te révéler.

Vois-tu, maman, j’existais déjà dans la pensée de mon Dieu avant que le monde soit, comme toi, comme tous, et déjà mon esprit parlait avec le Père qui est dans les cieux.

Ceci, quand j’étais sur la terre, je ne le savais pas, je ne m’en souvenais pas, mais Dieu le Père, si. Je lui avais demandé de m’envoyer sur la terre parce que je voulais connaître la souffrance de la terre, puis remonter vers le Père et prier et invoquer sur vous tous, sa miséricorde. Écoute moi bien, écoute bien mes révélations : il y a des choses saintes, des choses divines qui sont rarement révélées sur la terre, parce qu’elles ne sont pas comprises ; ce n’est pas tout le monde qui peut les comprendre.

Il n’y a pas d’autres vies sur la terre, dans le monde matériel, comme certains le pensent, le disent. (la réincarnation n’existe pas) Mais seulement spirituellement. Voilà, moi je viens sur la terre maintenant et pour toujours, je viendrai, mais dans mon esprit, jamais plus dans le corps que Dieu m’avait donné en cadeau et qu’il avait voulu à travers toi et mon père (par la génération). Mais déjà, depuis la nuit des temps, depuis toujours, ma belle âme limpide existait (en Dieu). J’avais déjà vu Dieu, comme ton âme, maman. Toi aussi, avant que tu sois, tu savais déjà et ton âme avait même demandé au Père de descendre sur la terre et de se mortifier et d’offrir sa souffrance pour le salut du monde.

Écoute, maman, écoute avec une grande révérence ces révélations, parce que ce sont de grandes choses… A toi, je devais les dire, pour que ma parole, ma pensée puisse t’éclairer.

Pense… moi et toi, comme deux petites martyres, nous nous sommes offertes au Père : moi, par amour du Seigneur, et toi aussi. Inconsciente maintenant, tu ne te souviens pas, tu ne sais pas. Tu auras beaucoup de mal à croire ce que tu es en train d’écouter, mais c’est la vérité.

Un jour, tu te souviendras et alors nous nous embrasserons, et alors nous remercierons le Seigneur, et nous aurons mené à terme notre mission. Et finalement, pour toujours, nous nous bercerons. Mais jamais plus, nous ne redescendrons dans notre corps sur la terre, parce que toi et moi, nous aurons accompli notre mission.

Chère maman, voilà des paroles humaines qui jamais n’exprimeront complètement mes sentiments, mon amour, l’intensité de ma tendresse. Comment puis-je te faire comprendre à travers ces paroles ? Mais c’est la seule façon que nous avons pour le moment. Et puis, un jour, les paroles ne nous serviront plus, et nous communiquerons avec les yeux.

Je te transmettrai par des couleurs, des parfums et des images mes sentiments, et tu les comprendras. Je te dirai : « Maman, je t’aime…» et de mon cour sortira une rose merveilleuse et tu comprendras que cette rose veut dire amour, amour infini.

Ce ne sont pas des paroles vaines, méditez, pensez, approfondissez, parce que aujourd’hui, maman, il vous a été révélé un petit secret du ciel. Harmonie de couleurs, harmonie de parfums en harmonie avec le Créateur. Toute la création est ici. Moi, j’ai tout, je vis à travers tout et je descends sur la terre pour te consoler et t’illuminer. Je t’aime. Tu le sais. Jamais comme maintenant je ne pouvais t’aimer sur la terre, jamais comme maintenant.

Je te dirai toujours les choses du ciel. La terre ? La terre est simplement une marche, un escalier pour arriver ici.

Je te bénis. Je vous bénis tous, du ciel.

Violettina.

Chapitre suivant du même livre, extrait d’un autre témoignage :

Claudia (4 ans), du ciel, parle à son papa et sa maman

(1996) Maman… papa… maman… papa… je suis là. Vous entendez ? Vous entendez ?… Je suis là, je ne suis pas partie, savez-vous ? Je ne suis pas partie, je suis toujours restée ici, près de vous. Dieu l’a voulu.

Ecoutez, je ne sais comment vous dire, parce que je vois vos cours et je sens votre peine profonde. Maman… papa… avant tout je dois vous dire que vous me trouverez un peu différente, parce que je ne suis plus cette petite fille dont vous vous souvenez qui jouait avec les petites pierres et qui faisait des cabrioles sur le lit. Maman, tu vois ? Je ne suis plus cette petite fille.

Oui, mon aspect est toujours celui là, parce que, moi, Claudia, je suis cette Claudia dont vous vous souvenez tous, mais je ne suis plus petite, parce que maintenant, mon esprit est ouvert et je connais. Je sais tout, moi, papa, je suis grande.

Maintenant je dois vous raconter certaines choses, parce que si Dieu a voulu cette rencontre, il l’a voulu pour me donner encore plus de joie, moi qui aujourd’hui suis (…)