L’exercice du « non-temps »

Reposez-vous autant que vous le pouvez maintenant.

Wings of prophecy – Message de Dieu le Père à Glynda Lomax – Jeudi 18 novembre 2021

Mes précieux enfants, le chaos viendra bientôt sur vos terres et il n’y aura pas de repos pour mon peuple.
Se reposer. Reposez-vous autant que vous le pouvez maintenant et fortifiez-vous pour ce temps à venir, afin que vous puissiez tout supporter pour l’amour de mon Nom, car l’humanité surestime sa force. L’ennemi de vos âmes a conçu chaque étape du plan pour vous pousser dans vos limites. Seuls ceux qui possèderont une bonne maitrise de soi et ceux qui auront crucifié leur chair pourront y arriver.

Chapitre complémentaire : Inquiétude et espoir sur la fin des temps

Je me sens totalement coupé du monde et cela repose mon esprit.

(Vincent) Dans les messages donnés à Giuliana Buttini, on y parle souvent de temps « non-temps ». Or je viens de découvrir un article qui parle de ce concept : Extrait du site businessinsider.fr

Le « non-temps », cette astuce employée par Albert Einstein ou Steve Jobs pour être plus créatif (…) Le « non-temps », un secret suivi par de grands esprits, de Steve Jobs, le patron d’Apple, au scientifique Albert Einstein, est l’art de ne rien faire, à part penser. L’écrivain et conférencier Steven Kotler, a inventé le concept de « non-temps » comme une période de « pause dans le bombardement sensoriel du monde extérieur ». (…)

On sait qu’au Ciel il y a une « ligne de temps », ce qui permet de définir un avant et un après. Lire le message du 27 mai 2021 à Sœur Beghe :

Tout ce qu’il dit, fait et produit se fait en un temps appelé « éternel présent », mais qui permet néanmoins l’avant et l’après. Cet avant et cet après dans le présent éternel est nécessaire sinon l’éternité serait statique, immobile, or Dieu est l’éternel Vivant.

Moi j’avais estimé que « vivre dans le temps » signifiait avant tout être soumis aux rythmes : Le jour la nuit, les saisons, les repas, le sommeil, nos agendas et obligations, nos corps qui vieillissent et la fin qui s’approche.
Être « hors du temps » ou dans le « non-temps » est donc de vivre détaché de ces rythmes terrestres, ce qui sera le cas au Ciel.

Après avoir lu l’article du site businessinsider.fr ou l’on parle de vivre dans le « non-temps », par un effort psychique, cela m’a fait repenser aux messages donnés à Giuliana Buttini. Je me suis alors mis à essayer de vivre dans ce « non-temps » en m’imaginant déconnecté de toutes mes obligations et rythmes … et cela fonctionne à merveille. Je me sens totalement coupé du monde et cela repose mon esprit.
J’ai le sentiment que c’est le fait de nommé cet état par un mot particulier : le non-temps, qui permet de déclencher le processus psychique.

Extrait du livre : Saint Augustin – Mes paroles pour votre temps. Saint Augustin donne des messages à Giuliana Buttini (1921-2003). Message donné le 17 juin 1974

(…) Tu le sais, petite amie de mon âme qui entend en toi les voix pleines d’amour qui te transportent hors du temps, dans le temps non-temps et comblent de paix ton âme.

Cet avant et cet après dans le présent éternel est nécessaire, sinon l’éternité serait statique, immobile.

Messages de Notre Seigneur Jésus-Christ pour le monde du XXIe siècle.
Pour lire le message en entier : Soeur Beghe – Jeudi 27 mai 2021.

Quand J’ai créé la terre, le ciel et l’univers, Je l’ai fait avec un amour parfait. J’ai aimé Mon œuvre, Je l’ai voulu belle et similaire aux Cieux, la divine Demeure. Cette œuvre temporelle fut créée sur le modèle de l’invisible, en plus petit, en sensible et en visuel. J’ai créé le temps parce qu’il était nécessaire en tant qu’introduction au divin, à l’éternité. Le temps est inamovible de la création, il conditionne et dépasse les possibilités de l’être humain qui naît, vit et atteint par lui le moment de son départ du monde visible.

Au Ciel il n’y a pas de temps et, tout en pouvant agir, se déplacer, grandir en connaissance et en perfection, le saint est éternel. Tout ce qu’il dit, fait et produit se fait en un temps appelé ‘éternel présent’, mais qui permet néanmoins l’avant et l’après. Cet avant et cet après dans le présent éternel est nécessaire sinon l’éternité serait statique, immobile, or Dieu est l’éternel Vivant. Il agit donc, Il regarde, Il récompense le bien et, comme dans le Ciel le mal est absent, Il est toujours heureux des Siens, Il les encourage, les guide et les récompense. Il crée aussi parce qu’Il est Créateur et Ses créations sont comme Lui, infinies.
Il n’y a dans le Ciel que du bonheur, de la créativité, de la bonté, de l’admiration des saints entre eux et des saints pour Dieu. Ils sont actifs, loyaux, pieux, fervents et toujours dévoués. Le Ciel est un lieu comme il est un état, lumineux, beau, réjouissant et divin. (…)

La suite de cet incroyable message se trouve au chapitre : Les Limbes des païens.

Chapitre associé : La numérologie du 3-6-9