L’Éternité, le Temps et le Hors-temps.

Il est impossible de retourner en arrière dans le temps.

Message de Dieu – Soeur Beghe – Le 26 mai 2024 – Lire le message en entier sur le site d’origine.

Chers Fidèles, chers Enfants, chers Amis, (…)
Adam et Eve, pris de court et tentés, ne se souvinrent plus de la mise en garde divine, ils la négligèrent et submergés par la curiosité et l’attrait de ce qu’ils ne connaissaient pas, ils s’abandonnèrent sans résistance à l’étreinte mortelle du démon.
Ils lui obéirent, ils se maudirent ensuite mais le mal était fait, l’acte était accompli et leur dénuement apparut alors à leurs yeux. La grâce sanctifiante dont ils étaient revêtus disparut et ils se retrouvèrent nus, seuls et démunis.
Dieu leur pardonna, certes oui, mais le mal fait ne pouvait être effacé, car il est impossible de retourner en arrière dans le temps. (…)
Votre Seigneur et divin Juge.

Dans le monde invisible créé, un temps existe mais il est différent de celui du monde visible.

Message de Dieu – Sœur Beghe – Mercredi 19 juillet 2023 – Lire le message en entier sur le site d’origine.

Mes très chers Enfants ; Quand Je me suis décidé à m’incarner sur la terre, ce fut une pensée éternelle, car toute action, toute Pensée divine est éternelle.
Je voulais être qui Je suis, et comme Je décide de tout pour Moi-même, Je voulais-Je veux-Je voudrais, au-delà de tout temps, m’incarner et être l’Homme-Dieu que Je suis pour l’Éternité, c.à.d. sans avant ni après, de manière permanente et toujours présente.

Il est difficile pour le Temps d’appréhender ce qu’il n’est pas et, en effet, le Hors-temps de l’Éternité est inconnu du Temps. Le Temps est un moment qui passe, il y a un avant et un après ; dans le monde invisible créé, un Temps existe mais il est différent de celui du monde visible ; dans l’Éternité, il n’y a pas de temps : tout est, rien ne passe, il n’y a ni avant ni après, et pourtant il y a tout. Le temps qui passe [dans le monde visible] est incomplet parce qu’il faut toujours améliorer ce qui n’est plus et ce qui est amélioré peut encore être perfectionné.

Dans l’Éternité, la perfection demeure, elle est parfaite, elle EST. Elle n’est pas statique, non, elle se meut car si elle était statique ou inerte, elle ne serait pas la VIE. La vie est, la mort n’est pas or Dieu est le TOUT. Il possède toutes les qualités, les qualités des qualités, toutes les vertus et les vertus des vertus. Elles sont infinies car pareilles à Celui qui est Infini. Tout est tout et rien ne s’arrête jamais : la beauté est toujours plus belle, la bonté est toujours meilleure, les désirs sont toujours assouvis mais jamais taris.
Dieu développe le Bien et tous se réjouissent d’apprendre toujours plus, tout est toujours nouveau et enchanteur, rien n’est lassant.

Que Dieu soit avec vous, mes très chers enfants, et vous qui êtes dans un monde fini, vous ne pouvez imaginer un Bien infini. Ce Bien se découvre toujours, il se mérite aussi car un bien acquis est déjà partiellement assouvi, or le Bien divin n’est jamais acquis, Il est à découvrir toujours car Infini. Je suis ce Dieu inabordable mais toujours présent, se donnant perpétuellement et occasionnant des surprises toujours nouvelles.

Ma science est toujours nouvelle et Je la partage, la laissant être découverte de plus en plus sans jamais parvenir à sa fin. Mon Amour aussi est si fort qu’il embrase la totalité de l’Univers d’éternité, et tous y trouvent leur explosion de réciprocité. (…)

Oui, mes très chers Enfants, Vous êtes les héritiers d’un Bien que vous ne soupçonnez pas. Vous vous en doutez mais vous ne pouvez imaginer sa réalité. Les mots n’existent pas pour le définir parce que le langage est à la mesure de la personne qui l’utilise, et il n’y a pas de mot pour exprimer ce que l’homme ne peut connaître. Je suis le Verbe, le Verbe est la Parole de Dieu, le Verbe est Dieu ; Dieu est Créateur, Il est la Toute-Pensée, Il est le Très-Haut, Il est le Tout-Agissant, Il EST. Lorsque vous exprimez cela, vous imaginez ma Grandeur, ma Puissance, ma Totalité et mon Envergure, et après avoir imaginé ces puissances, vous ne me connaissez pas encore. Je suis tellement plus que cela, car tout est en Moi, tout vient de Moi, ma Gloire est extraordinaire, elle mérite plus que tous les feux d’artifice du monde.

Je vous aime d’une intensité qui vous dépasse et Je vous demande de m’imiter, de me suivre, d’être à mon exemple. Oui, avec ma grâce, vous le pouvez, avec ma grâce, Je peux vous élever au-delà de l’imaginable. Certains saints m’ont tout donné d’eux-mêmes, mais ils recevront tellement plus que tout ce qu’ils ont pu me donner ! Ils m’ont tout donné, à mon tour Je leur donnerai TOUT. Ils seront gagnants mais mon Amour le veut ainsi.

Aimez-Moi, vous aussi, afin de recevoir ce que vous n’imaginez pas. Ce ne sera pas une récompense, non, ce sera seulement mon don d’Amour contre votre don d’amour. Amour pour amour, amour toujours. Je vous aime, Je vous le prouve tous les jours, (…)

Remplacez le mot « foi » par « confiance inébranlable ». C’est la même chose. Cette « confiance inébranlable » s’obtient naturellement. Mais avec l’inspiration de Dieu, c’est beaucoup plus facile.

Je vous partage ce texte qui m’a donné un nouveau sujet de méditation. Je l’ai trouvé sur un groupe Facebook dédié à Gustavo Rol (1903-1994), mystique italien au pouvoir surnaturel élevé, plus que tous les saints catholiques réunis.
Extrait du livre italien : Finalmente Rol rivela Rol, de Allegri, R. – 1977.

(…) C’est quand l’homme se convainc qu’il possède un esprit immortel, qu’il peut découvrir en lui les moyens qui le rendent omnipotent. Et c’est par ce principe que le « merveilleux » est autorisé à devenir possible.
Si nous voulons alors attribuer le miracle à Dieu, il n’est pas difficile de le croire, car Dieu est présent partout, donc aussi en nous, et le miracle devient une évidence (…)

Je demande à Rol : Qu’arrive-t-il à ceux qui ne croient pas en Dieu : sont-ils exclus des miracles ?
« Pas du tout », répondit Rol, « parce que le miracle se produit à cause de l’Esprit, qui est en chacun de nous.
– Mais si quelqu’un n’admet pas avoir cet Esprit ?
– Peu importe, le miracle se produit quand même, même si les cas sont rares. Pour ceux qui sont croyants, c’est une preuve de la miséricorde de Dieu. (…)
« Ouvrir les portes de l’infini détruit la mélancolie et vainc la terreur de la mort. » Ce sont des mots que Rol répétait souvent. (…)

Gustavo Rol prend le livre de l’Évangile et me pointe du doigt ces mots : « C’est la foi qui déplace les montagnes ». Et il ajoute : Ne vous alarmez pas, ne vous arrêtez pas au concept de foi religieuse. Remplacez le mot « foi » par « confiance inébranlable ». C’est la même chose.
Et il ajoute : Cette « confiance inébranlable » s’obtient naturellement. Mais avec l’inspiration de Dieu, c’est beaucoup plus facile.
Puis il insiste : Même ceux qui ne croient pas en Dieu peuvent avoir une « confiance inébranlable ». Pendant ce temps, Dieu, étant partout, Il est présent même chez ceux qui ne croient pas en Lui. Mais même si nous admettons que Dieu n’existe pas, personne ne serait capable d’échapper aux lois harmoniques qui gouvernent l’univers et rejeter les dons qui nous en viennent.

Dans le Ciel, le mouvement est naturel mais il n’y a pas de temps.

Message de Dieu – Sœur Beghe – Le 17 septembre 2022 – Lire le message sur le site d’origine.

Mes chers enfants, Je suis le Dieu vivant, Celui qui est, qui était et qui sera toujours parce que Je suis. Ceci veut dire que mon temps est permanent. Dans le Ciel, le mouvement est naturel mais il n’y a pas de temps. Le temps est une nécessité pour vous, mes créatures, mais chez moi, dans mon Ciel, il n’existe pas. Le temps existe dans le monde invisible mais il est différent de celui de la terre. Le temps dans le monde invisible est un temps présent, comme celui du milieu d’une horloge : les aiguilles tournent mais au milieu rien ne bouge.
Cependant, au Purgatoire, où le temps est un présent, les âmes évoluent et il arrive un moment où elles sont délivrées. Au haut du Purgatoire, proche de la sortie, les âmes aspirent à leur délivrance mais même si elles sont désireuses d’entrer dans le Paradis, elles ne sont ni impatientes ni exigeantes. Elles continuent à purger leur peine dans la confiance et la patience. Leurs vertus sont réelles et elles l’exercent car elles sont pratiquement saintes ; or un saint est à l’image du Seigneur Jésus-Christ. (…)

Reposez-vous autant que vous le pouvez maintenant.

Wings of prophecy – Message de Dieu le Père à Glynda Lomax – Jeudi 18 novembre 2021

Mes précieux enfants, le chaos viendra bientôt sur vos terres et il n’y aura pas de repos pour mon peuple.
Se reposer. Reposez-vous autant que vous le pouvez maintenant et fortifiez-vous pour ce temps à venir, afin que vous puissiez tout supporter pour l’amour de mon Nom, car l’humanité surestime sa force. L’ennemi de vos âmes a conçu chaque étape du plan pour vous pousser dans vos limites. Seuls ceux qui possèderont une bonne maitrise de soi et ceux qui auront crucifié leur chair pourront y arriver.

Chapitre complémentaire : Inquiétude et espoir sur la fin des temps

Je me sens totalement coupé du monde et cela repose mon esprit.

(Vincent) Dans les messages donnés à Giuliana Buttini, on y parle souvent de temps « non-temps ». Or je viens de découvrir un article qui parle de ce concept : Extrait du site businessinsider.fr

Le « non-temps », cette astuce employée par Albert Einstein ou Steve Jobs pour être plus créatif (…) Le « non-temps », un secret suivi par de grands esprits, de Steve Jobs, le patron d’Apple, au scientifique Albert Einstein, est l’art de ne rien faire, à part penser. L’écrivain et conférencier Steven Kotler, a inventé le concept de « non-temps » comme une période de « pause dans le bombardement sensoriel du monde extérieur ». (…)

On sait qu’au Ciel il y a une « ligne de temps », ce qui permet de définir un avant et un après. Lire le message du 27 mai 2021 à Sœur Beghe :

Tout ce qu’il dit, fait et produit se fait en un temps appelé « éternel présent », mais qui permet néanmoins l’avant et l’après. Cet avant et cet après dans le présent éternel est nécessaire sinon l’éternité serait statique, immobile, or Dieu est l’éternel Vivant.

Moi j’avais estimé que « vivre dans le temps » signifiait avant tout être soumis aux rythmes : Le jour la nuit, les saisons, les repas, le sommeil, nos agendas et obligations, nos corps qui vieillissent et la fin qui s’approche.
Être « hors du temps » ou dans le « non-temps » est donc de vivre détaché de ces rythmes terrestres, ce qui sera le cas au Ciel.

Après avoir lu l’article du site businessinsider.fr ou l’on parle de vivre dans le « non-temps », par un effort psychique, cela m’a fait repenser aux messages donnés à Giuliana Buttini. Je me suis alors mis à essayer de vivre dans ce « non-temps » en m’imaginant déconnecté de toutes mes obligations et rythmes … et cela fonctionne à merveille. Je me sens totalement coupé du monde et cela repose mon esprit.
J’ai le sentiment que c’est le fait de nommé cet état par un mot particulier : le non-temps, qui permet de déclencher le processus psychique.

Extrait du livre : Saint Augustin – Mes paroles pour votre temps. Saint Augustin donne des messages à Giuliana Buttini (1921-2003). Message donné le 17 juin 1974

(…) Tu le sais, petite amie de mon âme qui entend en toi les voix pleines d’amour qui te transportent hors du temps, dans le temps non-temps et comblent de paix ton âme.

Cet avant et cet après dans le présent éternel est nécessaire, sinon l’éternité serait statique, immobile.

Message de Dieu – Sœur Beghe – Jeudi 27 mai 2021. Pour lire le message en entier sur le site d’origine.

Quand J’ai créé la terre, le ciel et l’univers, Je l’ai fait avec un amour parfait. J’ai aimé Mon œuvre, Je l’ai voulu belle et similaire aux Cieux, la divine Demeure. Cette œuvre temporelle fut créée sur le modèle de l’invisible, en plus petit, en sensible et en visuel. J’ai créé le temps parce qu’il était nécessaire en tant qu’introduction au divin, à l’éternité. Le temps est inamovible de la création, il conditionne et dépasse les possibilités de l’être humain qui naît, vit et atteint par lui le moment de son départ du monde visible.

Au Ciel il n’y a pas de temps et, tout en pouvant agir, se déplacer, grandir en connaissance et en perfection, le saint est éternel. Tout ce qu’il dit, fait et produit se fait en un temps appelé ‘éternel présent’, mais qui permet néanmoins l’avant et l’après. Cet avant et cet après dans le présent éternel est nécessaire sinon l’éternité serait statique, immobile, or Dieu est l’éternel Vivant. Il agit donc, Il regarde, Il récompense le bien et, comme dans le Ciel le mal est absent, Il est toujours heureux des Siens, Il les encourage, les guide et les récompense. Il crée aussi parce qu’Il est Créateur et Ses créations sont comme Lui, infinies.
Il n’y a dans le Ciel que du bonheur, de la créativité, de la bonté, de l’admiration des saints entre eux et des saints pour Dieu. Ils sont actifs, loyaux, pieux, fervents et toujours dévoués. Le Ciel est un lieu comme il est un état, lumineux, beau, réjouissant et divin. (…)

La suite de cet incroyable message se trouve au chapitre : Les Limbes des païens.