Les faits psychologiques à connaître

(Vincent) On trouve sur les différents médias sociaux toutes sortes de conseils de vie, certains bons et d’autres hasardeux, en voici une compilation de ceux que je trouve intéressants.

Vie de couple

  1. Les personnes au même niveau d’attractivité sont plus susceptibles de se retrouver ensemble.
  2. Épouser son ou sa meilleur(e) ami(e) diminue fortement le risque de divorce.
  3. La solitude est nocive.
  4. Les célibataires sont ceux qui donnent les meilleurs conseils en matière de relations.
  5. La personne qui vous rend le plus heureux est généralement la même personne qui est capable de vous faire le plus de mal.

Relationnelle

  1. Gardez les secrets. Ne racontez pas tout ce que vous entendez.
  2. Un « jardin secret » doit resté secret.
  3. Ne faite confiance à personne pour les choses importantes.
  4. Si vous avez un projet, n’en parlez pas, car sinon, votre cerveau comprendra que vous l’avez déjà atteint… et votre motivation pour aller au bout s’envolera.
  5. Soyez honnête : Bien mal acquis, ne profite jamais.
  6. Écoutez et ne croyez pas tout ce que vous entendez.
  7. Essayez de ne pas vous faire d’opinion biaisée sur qui que ce soit.
  8. Chaque fois que vous aidez quelqu’un, assurez-vous de ne rien attendre en retour.
  9. Dieu rend rapidement au centuple ce que l’on donne par charité.
  10. Traitez les autres de la même manière que vous voudriez que l’on vous traite.
  11. Ne privez personne d’espérance, car cela peut-être la seule chose que cette personne possède.
  12. Les personnes seules perçoivent mieux la solitude des autres.
  13. Apprenez à dire non, avec courtoisie et aisance.
  14. Regarder les gens dans les yeux.
  15. Méfiez-vous de ceux qui n’ont rien à perdre.
  16. Proverbe : Les conseilleurs ne sont pas les payeurs.
  17. En cas de doute, prenez un temps de réflexion : la nuit porte conseil.
  18. Ne gardez pas de rancune envers qui que ce soit. Pardonnez dès que vous le pouvez.
  19. Vos proches sont le meilleur cadeau que vous ayez. Prenez bien soin d’eux.
  20. Dites du bien des gens. Si vous n’avez rien de bon à leur dire, restez silencieux.
  21. Soyez ouvert à la critique.
  22. Reconnais vos erreurs et n’ayez pas peur de dire « je ne sais pas » et « je regrette ».
  23. Lorsque quelqu’un vous fait confiance, prouvez que vous en êtes digne.
  24. Respectez les gens, quelle que soit la façon dont ils vous traitent.
  25. Évitez les mauvaises influences, les gens toxiques.
  26. Soyez aussi enthousiaste pour la réussite des autres que pour la vôtre.
  27. Utilisez l’humour de manière raisonnable : On peut rire de tout, mais pas avec n’importe qui.
  28. Attendez quelques mois avant de partager un changement de mode de vie.
  29. Si vous sentez en vous une précipitation dans une action à faire, c’est mauvais signe.
  30. Soyez « bon commerçant« . Donner plus que ce que le client a payé.
  31. Au sujet de la colère : Aucune étude ne soutient l’hypothèse selon laquelle la verbalisation d’une émotion permettrait de résoudre le problème.

Actions personnelles

  1. Ne perdez jamais le contrôle de vous-même. Ayez de la patience dans l’adversité.
  2. Laissez tomber la haine et la rancœur, ils font plus de mal à vous-même.
  3. Vivez le moment présent.
  4. Faire des choses qui vous font peur, qui donnent les émotions vous rendra heureux.
  5. Ne prenez aucune décision quand vous êtes fâché, ni dans la précipitation.
  6. N’oubliez pas de vous reposer généreusement, sinon vous souffrirez d’un burn-out.
  7. Ne travaillez pas le dimanche : Le travail du dimanche finit en orage.
  8. Cultivez vos passe-temps. Faites des activités de loisirs.
  9. Accomplissez votre tâche avec humilité. Vous êtes infiniment petit dans l’immensité de l’univers.
  10. Toujours privilégier l’humain sur tout le reste : Il n’est de richesse que d’homme.
  11. Faites du sport plusieurs fois par semaine.
  12. Lisez des livres.
  13. Manger sainement, et alcool avec modération.
  14. Fixez vos priorités et planifiez votre travail à l’avance.
  15. Fixez-vous un objectif tout au long de votre vie.
  16. Soyez optimiste, mais sans excès. Ne regardez pas tout : avec des lunettes roses.
  17. Donnez le meilleur dans tout ce que vous faites.
  18. Apprenez des erreurs du passé. Oubliez les mauvais souvenirs.
  19. La peur est inutile et l’emporte sur la prudence et le bon sens.
  20. Maintenez-vous au courant de l’actualité. Ne vivez pas comme un reclus.

Spiritualité

  1. Sachez que vous êtes appelé à mourir et que seules vos œuvres bonnes ont de la valeur.
  2. Observer « les signes du destin » mais sans tomber dans la superstition.
  3. Vivre une « synchronicité » est un signe que l’on est sur le bon chemin.
  4. Consacrez chaque jour 30 minutes à la méditation, à la prière. Parler à Dieu dans votre cœur.
  5. Considérez Dieu comme un père aimant, toujours présent à vos côtés.
  6. Dieu rend rapidement au centuple ce que l’on donne par charité. (Évangile)
  7. A chaque jour suffit sa peine. Le lendemain aura soin de lui-même. (Évangile)

(Vincent) Pour clôturer ce chapitre, voici les trois leçons importantes que la vie m’a donnée et qui m’ont marqué.
1 – La colère que l’on exprime verbalement contre quelqu’un ne sert à rien, ne règle pas le problème, et en retour on reçoit une punition.
2 – La générosité apporte la prospérité.
3 – Faire ce que l’on ressent au fond de soi et faire confiance à ce ressenti. Écouter son intuition et les conseils que l’on reçoit en rêve.

Sur la colère, j’ai testé ça sur mon lieu de travail.
Pour la générosité, c’est un livre sur le Saint curé d’Ars qui me l’a appris. Un prêtre s’était étonné que le Saint curé pouvait décorer son église avec autant d’objets de valeur, et il lui demandait comment il faisait. Jean-Marie Vianney lui avait répondu que son secret était la générosité. Plus il donnait et plus il recevait, sous-entendu il recevait bien plus qu’il ne donnait (100 fois plus). Il appelait une de ses poches « la navette », car à peine il y avait de l’argent que l’argent ressortait immédiatement pour aller dans celle des pauvres. À sa mort, on s’est rendu compte qu’il payait le loyer de nombreuses familles de son village.
Pour le troisième point : faire ce que l’on ressent, c’est un ami rencontré durant mon service militaire qui me l’avait enseigné. Je le voyais appliquer ce principe et je constatais que cela fonctionnait parfaitement ; en plus, il était aussi très généreux et je voyais bien qu’en retour « la vie lui souriait » et dans des proportions assez fabuleuses.