Décès déclencheur d’événements tragiques ou de changement d’époque

Suite à des messages (à lire en fin de chapitre) annonçant un attentat contre un dirigeant, voici un chapitre qui mette en lumière que par le passé, de nombreuses guerres, évènements tragiques et changement d’époque, ont été déclenchées par le décès violent d’un ou plusieurs individus. En voici quelques exemples.

44 av. J.-C – Fin de la République romaine et début de l’Empire – L’assassinat de Jules César.

L’assassinat de Jules César est le résultat d’un complot de sénateurs romains de l’an 44 av. J.-C. Peu avant, le Sénat avait nommé Jules César dictateur à vie, ce que certains sénateurs n’acceptaient pas. Ils pensaient que le régime allait aboutir à une tyrannie et que Jules César se ferait couronner roi de Rome. L’assassinat eut comme résultat la guerre civile des Libérateurs suivie de la prise du pouvoir par Octave, qui allait devenir Auguste, premier empereur romain.

33 – Mort de Jésus et début de l’ère du christianisme.

Jésus de Nazareth, appelé le Christ, c’est-à-dire le messie en grec, par les chrétiens, est un prédicateur israélite, crucifié par le gouverneur romain de la Palestine, Ponce Pilate, à la demande des autorités religieuses juives (le Sanhédrin). Figure centrale du christianisme, Jésus est considéré par les chrétiens comme l’incarnation de Dieu. La religion chrétienne, inspirée des prêches de Jésus et des écrits laissés par ses disciples, est aujourd’hui la première religion sur Terre, comptant environ 2 milliards de croyants.

1900 – Révolte des Boxers et les « 55 jours de Pékin ».

Le meurtre de deux missionnaires allemands en novembre 1897 dans le Shandong, par une société secrète chinoise et l’assassinat du baron allemand von Ketteler, furent les éléments qui déclenchèrent, à partir du 20 juin 1900, le conflit entre la cour impériale et les puissances étrangères et le siège des légations étrangères présentes à Pékin, l’épisode des « 55 jours de Pékin », qui s’acheva par la victoire des huit nations alliées contre la Chine.

1914 – Première Guerre mondiale – Attentat de Sarajevo.

L’attentat de Sarajevo est l’assassinat perpétré le dimanche 28 juin 1914, de l’archiduc François-Ferdinand, héritier de l’Empire austro-hongrois, et de son épouse, par le nationaliste serbe de Bosnie nommé Gavrilo Princip. Cet événement est considéré comme l’élément déclencheur de la Première Guerre mondiale.

1924 – Instauration de la dictature en Italie – Assassinat du député Giacomo Matteotti,

Assassinat du député Giacomo Matteotti, à Rome le 10 juin 1924. Son assassinat par un groupe fasciste et les événements qui suivirent sont considérés comme l’un des tournants majeurs du régime mussolinien vers une forme plus autoritaire de gouvernement.
Benito Mussolini, dans un discours à la Chambre des députés le 3 janvier 1925, déclare qu’il assume « personnellement la responsabilité politique, morale et historique » des excès de ses escadrons lors des années passées, (…) :
« Je déclare ici, en présence de cette Assemblée et en présence de tout le peuple italien, que j’assume, moi seul, la responsabilité politique, morale, historique de ce qui s’est produit. (…) Si le fascisme a été une association de criminels, je suis le chef de cette association de criminels ! »

1936 – Guerre civile espagnole – Assassinat du député Calvo Sotelo.

Assassinat du député Calvo Sotelo, élément déclencheur de la guerre civile espagnole.
Le 13 juillet 1936, en Espagne, le leader Calvo Sotelo est assassiné. Le 16 juin 1936, il avait prononcé aux Cortès (Parlement) un célèbre discours dans lequel il réclamait la fin des attentats anti-cléricaux et des désordres fomentés par des miliciens communistes. Il est alors publiquement menacé par la « Pasionaria », la députée communiste Dolorès Ibarruri, qui lui lance : « Cet homme a parlé pour la dernière fois ».

1938 – Assassinat du diplomate allemand vom Rath, prétexte à la Nuit de Cristal.

Le 7 novembre 1938, un jeune Juif polonais d’origine allemande réfugié à Paris, Herschel Grynszpan, âgé de 17 ans dont la famille résidant à Hanovre a été expulsée, le 27 octobre, d’Allemagne vers la Pologne, achète un pistolet puis se rend à l’ambassade d’Allemagne à Paris, où il demande à voir un responsable. Envoyé au bureau du premier secrétaire Ernst vom Rath, Grynszpan tire sur celui-ci et le blesse gravement. Il décédera quelque jour après.
« Avec l’aide de Dieu […]. Je ne pouvais agir autrement. Mon cœur saigne quand je pense à notre tragédie […]. Je dois exprimer ma révolte de telle sorte que le monde entier l’entende, et je compte le faire. Je vous supplie de me pardonner. » Lettre de Herschel Grynszpan à son oncle, 7 novembre 1938.

1942 – Assassinat de l’amiral Darlan.

L’assassinat de l’amiral Darlan, le 24 décembre 1942 par Fernand Bonnier de La Chapelle. Arrêté, il est jugé de manière expéditive, condamné à mort et exécuté. Il sera réhabilité le 21 décembre 1945 par un arrêt de la Chambre des révisions de la cour d’appel d’Alger, qui jugea qu’il avait agi « dans l’intérêt de la libération de la France ».
Son geste changea considérablement la donne politique en Afrique du Nord, permettant la prise de contrôle des autorités civiles et militaires par le général Giraud et à terme l’unification des organes décisionnels du Comité français de la Libération nationale sous l’autorité du général de Gaulle.
La position de Darlan et son passé collaborationniste à Vichy rendaient en outre impossible toute union de l’armée d’Afrique avec les Forces françaises libres. Les gaullistes du groupe Combat, protestaient contre la politique de Darlan, distribuant des tracts hostiles ornés de slogans comme « Darlan au poteau » ou « l’amiral à la flotte ! ».

2005 – Émeutes dans les banlieues françaises

Deux adolescents, Zyed Benna (17 ans) et Bouna Traoré (15 ans) meurent électrocutés le 27 octobre 2005 à Clichy-sous-Bois, à l’intérieur de l’enceinte d’un poste source, alors qu’ils fuyaient un contrôle de police. Une troisième personne de 17 ans, Muhittin Altun, est également blessée en se cachant elle aussi dans le poste.

Le sang d’une créature de pouvoir sera versé, la guerre s’étendra.

Message de saint Michel archange à Luz de María (Bolivie) le 9 avril 2022.

(…) Cette guerre est présentée comme une lutte pour des territoires, gardant cachée la réalité qu’elle a été programmée dans le cadre de l’arrivée de l’Antéchrist.
Le sang d’une créature de pouvoir sera versé, la guerre s’étendra. Combien de « Malheurs » (Apoc. 8,13) se font et se feront entendre sur toute la Terre, le moment actuel étant celui des lamentations. Les puissances s’affronteront avec des armes inconnues et l’humanité en sera stupéfaite. (…)
Nourrissez l’esprit avec la Sainte Eucharistie. Soyez unis. Ceux qui marchent seuls sont la proie des loups.  (…) Gardez de la nourriture en réserve.

Un dirigeant mondial souffrira au milieu de l’agitation de son peuple, qui lui ôtera la vie.

Message de Jésus-Christ donné à Luz de María (Bolivie) le 27 mars 2020.

Un dirigeant mondial souffrira au milieu de l’agitation de son peuple, qui lui ôtera la vie. Il s’en suivra chaos et destruction. Ceux qui sont considérés comme invincibles seront vaincus et tout s’accomplira. La pénurie et la famine viendront, la confusion au sein de mon église ne cessera pas et l’économie ne tiendra qu’à un fil ténu, qui se rompra au moment le plus inattendu.

Une créature d’influence tombera et cela soutiendra l’action d’autres nations.

Message de saint Michel archange à Luz de María (Bolivie) le 3 mars 2022.

Peuple de Notre Roi et Seigneur Jésus-Christ, le mécontentement conduira à des soulèvements sociaux dans divers pays et le parcours de la créature humaine sur la Terre sera plus douloureux. Quand cela arrivera, considérez-le comme une occasion de purification. N’en soyez pas terrorisés, mais vivez-le avec la certitude de la protection divine, et avec foi.
La mort sournoise arrive, une créature d’influence tombera et cela soutiendra l’action d’autres nations. La redoutable guerre mondiale émergera, elle se déroulera au Moyen-Orient. (…)

Priez pour un leader politique qui subira une attaque.

Trevignano Romano – Message de la Vierge Marie à Gisella Cardia – 01 mars 2022
Le site français : Notre Dame de Trevignano.

Mes enfants, priez pour la paix dans le monde, car cette guerre continuera à cause des dirigeants mondiaux qui continuent à ne penser qu’au pouvoir et aux choses du monde.
Mes enfants, la purification mettra tout le monde à l’épreuve, soyez du côté de Dieu, priez pour un leader politique qui subira une attaque. Priez pour l’église et pour tous les innocents, qui laveront les péchés de l’humanité avec leur sang.
Priez pour le gouvernement italien, car en son sein il y a un fauteur de guerre. Priez pour la France. Priez, car l’humanité perverse est la cause de tout cela. Maintenant je vous bénis, au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, amen.