Croire aux OVNI

Pour ceux qui ont du mal à croire aux OVNI

(Vincent) Pour ma part, le film qui m’a fait basculer définitivement, c’est un reportage que j’avais vu sur la chaine publique franco-allemande ARTE, qui s’intitulait « Les OVNI et la Guerre froide. Ce film racontait comment les deux super puissances avaient réagi face à ce phénomène. En résumé, les gouvernements de ces deux grands pays (les USA et l’URSS) non seulement y croyaient, mais ils avaient dépensé une certaine énergie afin de tenter de comprendre le phénomène et de le cacher au grand public.
Donc, si les autorités les mieux informées de la terre y croyaient, moi en tant que simple citoyen, ne pas y croire devenait ridicule et incohérent.

Petite anecdote : je m’appelle Vincent et … surement comme tous ceux de ma génération, partout ou j’allais, il s’en trouvait toujours un pour me dire :
Vincent ? Ah oui « David Vincent », celui qui les a vus !

Chapitres associés : Varginha et Bases OVNI sous terre

Le public a toujours été berné. On l’induisait volontairement en erreur.

Extrait du livre : OVNI dans l’espace de Jean Claude Sidoun.

Comme l’affirma R.H. Hillenkoetter, après avoir quitté la direction de la C.I.A. :
« Le public a toujours été berné. On l’induisait volontairement en erreur. Quand les premières histoires délirantes de rencontres et de prises de contact furent publiées, cela arriva à point nommé pour la C.I.A et l’Air Force. En effet, rien ne pouvait mieux convaincre le public de l’ineptie du phénomène des Ovnis que la publication d’anecdotes aussi insensées. »

Les trois classes d’ovni les plus courants sont :
Les triangulaires, ceux en forme de cigare et les boules de lumières.

Une vidéo d’OVNI survolant une centrale nucléaire.

Commentaires YouTube
– Toutes les installations nucléaires de la planète sont surveillées mais surement pas autant que les installations nucléaires militaires, qu’elles soient construites au niveau du sol ou bien sous terre beaucoup de témoignages d’anciens militaires officiers de tir ou simple garde de différents pays (disponible en anglais). Notre ancien site du plateau d’Albion et ses silos n’a pas échappé à la règle. Avec le nucléaire on joue avec le feu et cela leur plait pas du tout.
– Des OVNI au-dessus des lieux stratégiques, ce n’est pas nouveau, vous en avez qui interviennent et se positionnent au-dessus des rampes de missiles nucléaires dès que les silos s’ouvrent. Ils peuvent même réduire à néant l’usage de nos armes atomiques. Ils seraient plus sages que les terriens.

Ces gens ont des moyens redoutables pour limiter la divulgation du phénomène OVNI

Voici une courte vidéo qui est extraite d’un documentaire sur les OVNI.

Est-ce de la manipulation psychique humaine ou extraterrestre ? En tout cas, ces gens ont des moyens redoutables pour limiter la divulgation du phénomène OVNI auprès du grand public.
En revanche, pour les astronomes, astronautes et auxiliaires, hommes politiques, membres des services secrets, Ufologues, bref pour cette minorité de spécialistes, la connaissance OVNI ne pose aucun problème, du moment que tout reste confiné.

Ovni filmé avec des jumelles à vision nocturne

Il s’agit d’une vidéo d’ovni de type triangulaire. Les lumières sont infrarouges et ne peuvent être vues par l’œil humain. Seule une caméra numérique peut les voir. (Les jumelles à vision nocturne sont numérique).

Il y a trois classes d’ovni : Les triangulaires, ceux en forme de cigare et les boules de lumières. Concernant les ovnis triangulaires, ci-dessous, deux dessins réalisés d’après des témoignages de personnes qui les ont vus de très près.

Le volcan Popocatepel, porte d’entrée pour les OVNI

Film 1 : OVNI « cigare » qui tombe dans le volcan Popocatepel (Mexique). (Photo du centre).
Film 2 : OVNI « cigare » qui survole le volcan Popocatepetl le 21 février 2013. (Photo de droite).
Film 3 : OVNI « cigare » qui survole le volcan Popocatepetl (Photo ci-dessous).

Commentaires YouTube
– Ce serai incroyable pour certains mais j’ai une photo du dimanche 4 mars 2018 à 16h44 de quelque chose de similaire qui venait précisément du volcan Popocatepetl. J’ai pris la photo au bord du lac Valsequillo.
– Chaque jour, des ovnis vont et viennent du volcan, il suffit de voir la caméra en direct qui surveille le volcan et vous verrez de quoi je parle.
– Cela arrive presque tous les jours dans l’après-midi, nous avons plusieurs vidéos et photos de l’objet, parfois il s’estompe et disparaît, d’autres fois il passe derrière le volcan.
– Chaque fois que le Popocatepetl éclate, les ovnis apparaissent.
– Le 27 mars 2021, j’ai eu la chance de filmer trois ovnis cylindriques arrivés à Popocatepetl. Je les ai filmés de Puebla pue.

L’OVNI cigare : le modèle le plus courant et le plus grand.

Les ovnis triangulaires paraissent plus petit.

Vidéo d’ovni cigare : filmé par un avion militaire russe (Mig 21), Photo de gauche.
Vidéo d’ovni cigare : filmé depuis un avion civil. Photo du centre.

La photo de droite est extraite d’un film qui a été retiré de YouTube.

Vague d’Ovnis en France du 5 novembre 1990

Compilation de 18 Journaux Télévisés du 06 au 11 novembre 1990.

Extrait du livre : OVNI dans l’espace de Jean Claude Sidoun.

(…) Le soir du 29 octobre 1962 peu avant la tombée de la nuit, cinq astronomes appartenant à l’observatoire Flagstaff (Arizona) aperçurent d’étranges phénomènes lumineux à l’intérieur du cratère Aristarque.

(Wikipedia) Aristarchus est un cratère d’impact sur la face visible de la Lune. (…) Considéré comme la plus brillante des formations lunaires avec un albédo deux fois supérieur aux autres formations, il est appelé « phare de la lune ».

Dans son livre « Le roman de la Lune » (édition France-empire, 1973) Pierre Kohler écrivit : Pour eux, 31 objets d’une taille gigantesque mesurant, près de 5 kilomètres sur 300 mètres, ressemblant à des cigares, auraient exécuté un ballet coloré extrêmement lumineux. l’un d’eux aurait même duré plus d’une heure, donnant l’impression de participer à une chorégraphie rythmée, intelligente et contrôlée. (…)

Pour explorer la lune soi-même, je vous conseille ce site

Les rapports officiels :

Le Rapport SIGMA (en PDF) très court et très efficace pour augmenter notre croyance dans le phénomène OVNI.
Voilà ce que j’ai retenu de ce rapport. On possède maintenant des films de ces deux types d’appareils.

(…) Des vols à très faible vitesse d’engins de grandes dimensions souvent triangulaires, furent observés à très basse altitude par des dizaines d’automobilistes en Belgique, en 1989 et 90.
Le 5 novembre 1990, en France, entre 18:45 et 19:15 de nombreux “appareils” de formes variées furent observés, et même filmés, sur deux itinéraires principaux : (…)
Les observations allaient du triangle portant des lumières à la partie inférieure, à un fuselage allongé de plus de deux cents mètres de long, dépourvu d’ailes. Un silence inhabituel fut noté pendant la plupart de ces manifestations. (…)

Le fameux Rapport Cometa (en PDF) sur les ovnis.

Survol d’OVNI de la centrale nucléaire de Cattenom – France – Le 8 septembre 2012

Vidéo d’ovni filmé par David Galley, journaliste à France 2, en 2012.

(Vincent) Ci-dessous, captures d’écran que j’ai réalisé de cette vidéo d’ovnis. J’ai eu accès au film original en haute définition, mais il fut retiré de YouTube. J’ai pu rencontrer le réalisateur qui m’a raconté en détail les circonstances de ce film.

Bataille de Los Angeles (1942)

Texte extrait du site Wikipédia.
La bataille de Los Angeles (appelée en anglais « The Battle of Los Angeles » ou encore « The Great Los Angeles Air Raid ») est le nom donné à un événement survenu dans la nuit du 24 au 25 février 1942, au-dessus de Los Angeles, en Californie, aux États-Unis.

La DCA ouvre le feu pendant plusieurs heures, en réponse au repérage de plusieurs objets volants non identifiés dans le ciel de Los Angeles1. Au départ, les autorités pensent qu’il s’agit d’une attaque de l’aviation japonaise comme à Pearl Harbor quelques mois plus tôt. Le Secrétaire à la Marine des États-Unis Frank Knox déclare cependant par la suite en conférence de presse qu’il s’agissait d’une « fausse alerte ».

Les Japonais déclarent à la fin de la guerre qu’ils n’ont jamais envoyé de force aérienne au-dessus de Los Angeles. Le mystère entourant les événements suscite de nombreuses rumeurs. Certains auteurs interpréteront bien plus tard ces événements comme la manifestation d’ovnis extra-terrestres.

Événements

Dans la soirée du 23 février 1942 un sous-marin japonais en maraude va tirer plusieurs obus sur le champ pétrolier d’Ellwood dans ce qui sera plus tard appelé le bombardement d’Ellwood et provoquer une mise en alerte des gardes-côtes de la côte ouest des États-Unis. L’information est diffusée par les agences de presse et crée l’inquiétude dans une population encore sous le coup de l’attaque de Pearl Harbor. Le 24 février 1942, un avertissement des services de renseignements de la marine de guerre des États-Unis annonce l’imminence d’une attaque japonaise sur Los Angeles, dans les dix heures qui viennent.

À cette époque, les États-Unis vivaient dans la crainte d’une offensive japonaise sur la côte ouest, à la suite de l’attaque de Pearl Harbor du 7 décembre 1941. À 19 h 18, l’alerte est donnée suite à l’observation de nombreuses lumières dans le ciel de Los Angeles et est maintenu jusqu’à 22 h 23. Vers 2 h 15, la DCA est sur le pied de guerre après que les radars ont repéré un objet volant non identifié à 190 km à l’ouest de la ville. À 2 h 21, un couvre-feu est déclaré sur la ville. À 2 h 43, des avions sont aperçus par un colonel d’artillerie.

À 3 h 16, un objet volant (ballon ou avion) aperçu au-dessus de Santa Monica déclenche la décision d’ouvrir le feu ; la DCA utilisera ses canons antiaériens pendant plusieurs heures. Plus de 1 400 obus sont envoyés, sans que ceux-ci ne touchent un seul avion.

De nombreux témoignages font état de la présence de plusieurs objets volants, de différentes formes et tailles, souvent confondus avec les obus et fusées éclairantes de la défense antiaérienne. Les projecteurs de la ville tentent de repérer les aéronefs et balayent le ciel de Los Angeles. À partir de 4 h 14, les tirs de la DCA deviennent sporadiques.

Le couvre-feu est levé le matin à 7 h 21. Trois civils avaient été tués par des retombées d’obus et trois autres moururent d’une crise cardiaque due au stress.

Conséquences et hypothèses

Quelques heures après le bombardement, le Secrétaire à la Marine des États-Unis Frank Knox déclare en conférence de presse qu’il s’agissait d’une « fausse alerte » due à l’anxiété et au stress liée à l’état de guerre. Rapidement, l’événement fait la une de toute la presse américaine.

Cette explication parut simpliste à beaucoup et le journal Long Beach Independent écrivit : « Il y a une mystérieuse réticence des autorités à s’exprimer sur cette affaire et il semble que la censure soit à l’œuvre. Bien que cette affaire soit de première importance, les commentateurs n’y prêtèrent pas l’attention escomptée. ». De nombreuses rumeurs et théories naissent à la suite de l’incident pour expliquer pourquoi la DCA américaine a bombardé le ciel de Los Angeles pendant plus d’une heure. (…)

Des correspondants de guerre compétents tels que Ernest Pyle et Bill Henry ont assisté à la canonnade et ont écrit qu’ils n’ont jamais été en mesure de distinguer un avion. Bien que de nombreuses rumeurs (suscitées notamment par la publication des photos) font état de la présence d’un ovni, la plupart des théories penchent sur la présence de ballon-sondes (ballons météorologiques), régulièrement lâchés au-dessus de Los Angeles et qui auraient déclenché l’alarme initiale.

Publications de rapports

En 1974, grâce à la loi américaine Freedom of Information Act, qui oblige le gouvernement américain à déclassifier les dossiers ne concernant pas la sécurité nationale, une note confidentielle du général George Marshall, adressée au président Franklin Delano Roosevelt, fut rendue publique.

Le général y indique qu’il s’agissait d’avions non-identifiés n’appartenant pas aux forces armées américaines. Il hasarde l’hypothèse d’un avion civil ayant délibérément tenté de semer la panique, mais n’explique pas comment un avion civil lent aurait pu échapper une heure durant aux tirs nourris de la DCA américaine, ni comment il aurait pu rester totalement immobile plusieurs minutes.