Grâces, Équanimité, Patience et Persévérance


Le chemin qui conduit à d’importantes et grandes grâces est douloureux et difficile, parce qu’il faut une profonde purification de l’âme et du corps pour que ma grâce ne soit pas utilisée pour sa propre gloire.

Message du 23 juin 1990 reçues par Alice Lenczewska (1934-2012)  Lire le livre (PDF) : Exhortations.

Moi, Je ne donne pas la grâce à celui qui la mérite. Aucun homme ne mérite suffisamment ce qu’il reçoit. Je donne quand quelqu’un désire recevoir mes grâces et accepte le chemin par lequel je le conduit, afin de le rendre capable de servir à travers ces grâces.

Le chemin qui conduit à d’importantes et grandes grâces (celles qui ont une large signification en tant que signe de mon action) est douloureux et difficile, parce qu’il faut une profonde purification de l’âme et du corps pour que ma grâce ne soit pas utilisée pour sa propre gloire : cela mènerait à la perdition au lieu de la sainteté.
C’est pourquoi, si quelqu’un désire se consacrer entièrement à moi dans le service, s’il désire des charismes et les grâces nécessaires à la réalisation de ce service, il doit être ouvert à tous les moyens que j’utilise pour le préparer.

Ma grâce inclut aussi les grâces nécessaires à une persévérance héroïque et à la confiance. Je les donne quand mon enfant désire surtout me servir fidèlement et remplir ma volonté. Quand il désire aimer comme moi J’ai aimé. (…)

Ceci est encore un temps où mes fidèles peuvent demander des miracles, car grâce sur grâce sont versées sur la terre.

Message du Ciel – Journal de Pelianito (Canada) : Message du 25 janvier 2015.

Mes enfants bien-aimés, ne vous laissez pas tromper. Je vous ai donné les Écritures qui sont votre guide de lumière, votre balise de vérité. Méfiez-vous de ceux qui prêchent une doctrine qui contredit l’Écriture. Ce chemin mène à la mort. Vous avez pu voir, n’est-ce pas, à quel point beaucoup ont été trompés ?

Beaucoup sont tombés dans le piège tendu par l’ennemi et pire, beaucoup s’y sont précipités d’eux-mêmes. Surtout vous devez prier pour eux tous. Ils sont à plaindre, car leur fin sera fonction de leurs actes s’ils ne se repentent pas. Priez pour leur conversion tant que c’est possible.

Le jour de la miséricorde tire à sa fin. Ceci est encore un temps où mes fidèles peuvent demander des miracles, car grâce sur grâce sont versées sur la terre – qui n’attendent plus que quelqu’un les accepte. Ne doutez pas. Ne dites pas : « Je ne suis pas digne d’être utilisé de telle manière ». C’est orgueil que de le dire.
Non, en toute humilité dites : « Seigneur, je ne suis pas digne que tes grâces viennent à moi. Pourtant, que ta volonté se fasse en moi et à travers moi, ne laisse pas mon orgueil se dresser sur ton chemin. Jésus, j’ai confiance en toi. Que ta volonté soit faite ! »
Enfants, il n’y a pas de temps à perdre. Acceptez chaque don et chaque grâce qu’il me plaît de vous donner, et vous allez accélérer le travail du royaume.

La porte de la grâce est toujours ouverte.

Message de Jésus à Maureen (USA), reçu le 25 novembre 2011.

Aujourd’hui, il y a beaucoup d’agitation au cours d’une journée de shopping exceptionnelle appelée « Black Friday (*) ». Les gens se ruent dans les magasins pour s’approvisionner en biens de consommation. Les commerces s’adaptent à la mode de la saison en allongeant leurs horaires d’ouverture afin de faire le maximum de bénéfices.

Moi, Je viens vous inviter à ouvrir vos cœurs au magasin de la grâce qui s’offre à vous à chaque instant présent. Il n’y a pas d’horaires d’ouverture au cours desquels vous pouvez fréquenter ce dépôt – la porte de la grâce est toujours ouverte. Tout ce que vous obtenez, vous pouvez l’emporter avec vous dans l’éternité. Aucune grâce donnée dans l’instant présent ne sera de la mauvaise taille ou de la mauvaise couleur. Chaque instant présent offre le cadeau parfait d’une plus profonde sainteté et du salut.

Ne vous laissez pas tant entraîner par le tourbillon des activités du monde et de ses attraits au cours de cette saison. Marquez une pause et prenez le temps de réfléchir sur ce magasin de la grâce de l’instant présent. Là est le cadeau idéal. »

Deux sortes de grâces sont possibles : la Grâce actuelle et la Grâce sanctifiante.

Enseignement de Jésus donné au Père Melvin Doucette (1939-2018) Canada – Jeudi 6 octobre 2011.

Mes salutations à toi, mon frère Melvin, et à vous tous mes frères et mes sœurs de chacun des pays du monde. Je désire que vous m’acceptiez tous comme le Fils de Dieu, Deuxième Personne de la Sainte Trinité. En guérissant le paralysé, j’ai montré à tous ceux qui étaient présents que j’ai le pouvoir de pardonner les péchés, et pour le prouver, j’ai guéri le paralysé complètement.

En qualité de Fils unique du Père, je détiens tout pouvoir, jusqu’au pouvoir de pardonner les péchés. Si vous regrettez toutes vos fautes, je vous les pardonnerai toutes et vous serez remplis de toutes les grâces dont vous avez besoin, et je viendrai habiter dans votre cœur. Vous recevrez ce qu’on appelle la grâce sanctifiante.
Deux sortes de grâces sont possibles : la grâce actuelle et la grâce sanctifiante :
Vous recevez la grâce sanctifiante quand vos péchés mortels sont pardonnés et que vous vivez avec moi dans la lumière, non dans les ténèbres.

Vous recevez la grâce actuelle quand vous m’invoquez pour obtenir les grâces dont vous avez besoin. La grâce actuelle, vous pouvez la recevoir en tout temps. Il faut demander cette grâce chaque jour, pour avoir la force de me dire « oui » et de dire « non » au malin. Sans cette aide, il est impossible d’observer les Commandements de Dieu et de résister aux tentations. Vivez dans ma grâce à chaque instant de votre vie, et vous serez sauvés. Je vous aime.

La Grâce sanctifiante et les Grâces ponctuelles.

Message de Dieu – Sœur Beghe – Le 5 septembre 2023 – Lire le message en entier sur le site d’origine.

Mes très chers Enfants, Vous me posez beaucoup de questions et Je veux vous répondre. Je parlerai aujourd’hui de la Grâce sanctifiante.
Oui, la grâce sanctifiante est une faveur de Dieu, une qualité surnaturelle conférée à l’âme même, qui vous fait participer à la vie divine, vous sanctifie et vous rend enfants de Dieu et héritiers du Ciel.

Cette grâce avait été accordée à Adam et Eve de manière stable et permanente. Elle les portait à vouloir aimer et servir Dieu en toutes choses. La grâce sanctifiante disparaît de l’âme par le péché ; par le péché vous devenez de moins en moins aimables à Dieu et si vous Lui tournez le dos, Il ne pourra plus vous accorder ses faveurs.

Le péché mortel vous fait perdre la grâce, tant la grâce sanctifiante que les grâces actuelles, qui sont une aide ponctuelle pour éclairer votre intelligence et fortifier votre âme pour faire le bien et éviter le mal. Vous avez tous besoin de ces deux formes de grâces sans lesquelles vous ne pouvez lutter contre le mal ni vous sanctifier quotidiennement.

L’Ange de la Grâce est un Ange à invoquer régulièrement, Il est le dispensateur des bienfaits de Dieu, par lui vous augmentez votre courage et votre volonté pour servir Dieu, vous augmentez vos désirs de vous rapprocher de Moi, et comme il est le distributeur de toutes les grâces divines, il est aussi un fidèle serviteur de ma Mère, la très Sainte Vierge Marie, pour qui il est un précieux soutien.

N’est-elle pas la Reine des Anges ! Cet Ange la sert fidèlement, et comme il est un Ange de haut rang, il a une armée d’Anges secondaires qu’il délègue auprès des hommes qui ont besoin de leur aide pour distancer le démon et augmenter leur force dans le bien. (…)

L’équanimité et la patience dans l’adversité


La vertu de patience dans l’adversité est un signe puissant de profonde sainteté personnelle.

Saint Amour : Message de Dieu le Père donné à Maureen (USA) Le 20 septembre 2022.

Dieu le Père : Aujourd’hui, Je souhaite discuter avec vous de la vertu de patience dans l’adversité. C’est un signe puissant de profonde sainteté personnelle. C’est un signe d’acceptation de ma Divine Volonté. Mon Fils était l’essence de cette vertu quand Il a porté sa Croix. L’âme qui est patiente, quand tout semble être contre elle, me montre non seulement qu’elle accepte ma Volonté dans le moment présent, mais qu’elle a la patience d’attendre mon Timing pour résoudre le problème. Personne ne traverse la vie sur terre sans faire face à des dilemmes avec d’autres personnes ou à certaines situations. L’impatience face à ces problèmes rend tout plus difficile.

Si vous attendez mon Timing, vous économiserez de l’énergie négative. Souvent, vous devez profiter des solutions à portée de main. Cela aussi demande de la patience – la patience d’accepter de l’aide. La patience de prendre certaines mesures pour résoudre les problèmes. C’est une grâce de reconnaître les solutions et en conséquence d’agir patiemment.

L’équilibre, la sobriété, l’équanimité et la charité du vrai fils de Dieu.

Message de notre Seigneur Jésus-Christ à sa fille bien-aimée Luz de María le 28 août 2022.

J’aime vos prières et que vous m’adressiez des prières, mais en tant que Peuple de Dieu, vous devez vous conformer à la Volonté Divine dans votre travail et vos actions quotidiennes, en maintenant à tout moment ou en toutes circonstances : l’équilibre, la sobriété, l’équanimité et la charité du vrai fils de Dieu. (…)

Équanimité, définition :

Égalité d’âme, qualité de celui qui garde le même état d’esprit, quels que soient les événements. Égalité d’humeur, sérénité, flegme.
Exemple : L’homme peut faire preuve de nombreuses qualités comme l’altruisme et la compassion, mais à mon sens, la plus belle et la plus intéressante est l’équanimité. Rester égal à soi-même quels que soient les évènements.
Qualité d’une âme équanime, qui reste égale à elle-même, qui ne s’émeut pas facilement au choc des événements ; paix de l’âme ; égalité d’humeur ; tranquillité.

Synonyme : flegme = Attitude de quelqu’un qui garde son sang-froid, son calme dans toutes les situations : Répondre avec flegme à des injures.

Wikipédia : L’équanimité (égalité d’âme, d’humeur) est une disposition affective de détachement et de sérénité à l’égard de toute sensation ou évocation, agréable ou désagréable.

En tant que résultat d’une pratique spirituelle, ou d’un cheminement de croissance personnelle, ce détachement s’enracine et se stabilise par une acceptation de soi-même et de ses circonstances, passées ou actuelles, un lâcher-prise constant malgré les caprices de sa volonté et de sa réactivité personnelle, ainsi qu’une base de confiance dans le bien-fondé des données de la vie, par une intuition grandissante de leur nature réelle. Ces processus très variables auront fini par élaborer un apaisement intime de l’esprit devant tout désir, peur, etc.

Dans la philosophie occidentale, on parle d’ataraxie, « tranquillité de l’âme résultant de la sagesse, en particulier de la modération dans la recherche des plaisirs (Épicuriens), d’une appréciation exacte de la valeur des choses (Stoïciens), de la suspension du jugement (Pyrrhoniens ou Sceptiques). » Le concept d’équanimité est très développé chez les Stoïciens, y compris dans la tradition romaine liée à Marc Aurèle.
« Zénon voulait que l’on vécût en un calme parfait sans aucune agitation, au fond clair et net, la partie imaginative et passive de l’âme totalement aplanie et régie par la raison » (Plutarque).

Le texte de Marc Aurèle « Pensées pour moi-même » détaille sa philosophie sur le devoir, la mort et la conduite du sage face aux erreurs et à la méchanceté des humains. Pour lui, tout humain a le profond devoir de ne pas s’inquiéter de ce qui ne dépend pas de lui, c’est-à-dire les biens matériels, les honneurs, l’opinion des gens, mais doit en contrepartie se rendre parfaitement maître de ses émotions, avis, opinions et jugements, la seule chose dont il possède un parfait contrôle.

La persévérance


Mon Fils se laisse toucher par les prières des âmes persévérantes.

Message de Notre Dame donné à Marcos Tadeu (Jacarei, Brésil) le 16 janvier 2022.

Marie : Chers enfants, persévérez dans la prière, car mon Fils se laisse toucher par les prières des âmes persévérantes qui ont confiance en lui, en son amour et en sa bonté, et ces âmes peuvent obtenir de mon Fils même les plus grands miracles.

Demandez tout à mon Fils en mon nom et il vous accordera de grandes faveurs comme si elles étaient faites pour moi, sa Mère, à qui je lui ai donné son être humain et envers qui il a une dette éternelle de reconnaissance.
Oui, mon Fils m’a une dette éternelle de reconnaissance et c’est pourquoi tout ce qui lui est demandé en mon nom est accordé, si c’est sa sainte volonté et pour le bien des âmes, car mon Fils ne me refuse rien.

Continuez de demander, demander et demander. Mon Fils aime ceux qui le poussent doucement.

Message de Notre-Dame d’Emmitsburg, par l’intermédiaire de Gianna Sullivan, 14 août 2007.

Petits enfants, pour un instant, pensez à combien le Seigneur vous aime. Mon Fils est en amour avec l’humanité. Vous avez besoin d’être nourris et aimés, pensez-y. Prêtez attention à mes paroles. Sachez combien vous êtes aimés, combien votre âme désire être comme un enfant, tendrement nourri et enveloppé dans son amour.

Continuez de frapper, de frapper et de frapper ; de demander, demander et demander.  Mon Fils aime ceux qui le poussent doucement. N’abandonnez pas si facilement, il désire ceux qui sont persistants, comme vous désirez être voulus et nécessaires, lui aussi désire être voulu et nécessaire.

Demandez, demandez et demandez. Souvenez-vous de mon Fils sur la croix lorsque, complètement tourmenté, il y a dit ses dernières paroles : Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné ?  (Mt 27 :46) Il avait le sentiment que le Père l’avait abandonné, mais ce n’était pas vrai et il l’a su après avoir dit ces précieuses paroles…et tout fut consommé.

Persistez et n’abandonnez pas espoir.

Demandez, demandez et demandez. Persistez et n’abandonnez pas espoir. Il vous aime. Chacun de vous est une personne réelle, un cadeau chéri pour lui. Votre âme a de la valeur ! Vous n’êtes pas seuls ; vous n’êtes pas comme si vous étiez tout seuls, inconnu, parmi beaucoup d’autres âmes. Non, chacun de vous a de la valeur et est important !

(…) Souvenez-vous comment vous être précieux ! Je vous aime, en ce jour des plus gracieux et glorieux où je me suis donnée triomphalement à la gloire de Dieu, même si c’était un acte de volonté.
Paix!  Donnez-vous la comme je l’ai fait.

Parfois je retarde ma réponse pour voir si vous avez de la persévérance.

Message de Jésus au Père Melvin Doucette (1939-2018) Canada – Vendredi 5 février 2010.

Si vous croyez en moi, mes amis, vous m’exposerez vos besoins. J’écoute toujours vos prières et j’y réponds, mais pas toujours de la manière dont vous le souhaitez. Parfois je retarde ma réponse pour voir si vous avez de la persévérance ; si oui, alors je vous accorde votre demande si elle est conforme à la volonté du Père. Le Père est toujours disposé à vous donner les grâces qu’il vous faut si vous lui ouvrez votre cœur. (…)