Coronavirus et vaccin

(Vincent) Voici un messager qui apparait pour la première fois sur mon site. Ce messager est français mais veut rester anonyme. Ces messages me semblent sérieux, c’est-à-dire qu’il y a une cohérence avec ceux des autres messagers.
Je trouve préférable qu’un messager révèle sa personne et sa vie, car au regard de son vécu, cela permet de mieux discerner.

Extrait du mail de l’internaute qui me révéla ces messages :
(…) Les messages se concentraient uniquement sur des éléments de spiritualité jusqu’en 2018, et depuis les messages nous mettent en garde sur les évènements actuels d’une façon très juste et détaillés (Covid vaccins, identité numérique, etc…)
PASSIONNANT. Bon discernement !

Ses messages sont assez longs, donc je ferais systématiquement des coupes. À vous de lire le message en entier sur le site d’origine.
Il n’y a que les messages récents de SoeurBeghe.blog qui semblent avoir été formatés pour mon site. Ce sont d’ailleurs mes préférés. Le nombre de fois que j’ai pu me plaindre à Dieu que certains des messages n’étaient pas pratiques à diffuser. Les pires étaient ceux de la Fille du Oui à Jésus, d’une longueur démesurée.

Cette injection est, en réalité, l’instrument même d’un véritable viol collectif susceptible de transmettre la maladie.

Un souffle qui passe… Messages du Ciel au monde d’aujourd’hui. Message de Saint Paul du 13 mai 2021 – Lire le message en entier.

Frères bien-aimés.

(…) Ensuite, comparez les merveilles de la Création, dont Dieu dit que cela était très bon (cf. Gn 1, 31), avec ce déséquilibre sociétal, cette grande déstabilisation que connaît le monde actuel : déstabilisation de l’ordre des choses et de la vie humaine dans de nombreux domaines, déstabilisation des personnes sur le plan psychologique et psycho-affectif à cause d’exigences sanitaires démesurées et du climat de peur et de mensonge qu’entretiennent vos gouvernants et que propagent des médias serviles – ce qui a pour effet de terroriser des sociétés tout entières. Déstabilisation, aussi, pour beaucoup, à cause du « vaccin » (ou plutôt de l’injection) dont on vous rebat les oreilles à toute heure du jour, désigné comme l’unique panacée à un « virus » qui, en fait, ne présente un réel danger que pour des personnes très âgées ou victimes de comorbidités.

Cette injection est, en réalité, l’instrument même d’un véritable viol collectif susceptible de transmettre la maladie à celui qui la reçoit et aussi de la répandre auprès d’autres personnes.
Déstabilisation enfin, dans un avenir proche, à cause d’une possible abolition progressive de vos libertés par une obligation « vaccinale » étendue à l’ensemble de la population, incluant même vos enfants, dont vous, parents, êtes les seuls et uniques responsables au yeux de Dieu et de l’État – ce qui relève d’un abus d’autorité et de la plus pure inconscience ! – et au moyen d’une surveillance accrue de chaque individu et de contrôles numériques systématiques.

Nombre d’entre vous se demandent pourquoi cette déstabilisation serait intentionnelle : ce sont les promoteurs du fameux « nouvel ordre mondial », dont il est de plus en plus question à travers vos médias, qui sont les mieux qualifiés pour répondre à cette interrogation tout à fait légitime. Généralement liés au Diable par le biais de pratiques occultes, ennemis de la foi catholique et pilotés par l’esprit de l’Anti-Christ, ces gens bouffis d’orgueil entendent bien prendre la place de Dieu pour « transformer » l’être humain selon leurs critères en un « homme nouveau » à l’image de Lucifer se révoltant contre Dieu, un être sur lequel ils puissent avoir un contrôle permanent afin de gérer, à terme, tous les peuples à une échelle planétaire.

Sans doute, frères bien-aimés, vous gausserez-vous : « Mais c’est de la science-fiction ! ». Eh bien non, c’est la plus pure des vérités ! Depuis quelque temps, le processus d’une transformation à la fois génétique et sociale est bien amorcé, et toutes ces mesures dont vous êtes aujourd’hui les témoins – musellement, confinement, couvre-feu, distanciation sociale, confiscation progressive de vos libertés et, pourquoi pas un jour prochain, d’une plus grande partie de vos biens, forces de l’ordre dans les rues, surveillance accrue de vos moindres faits et gestes ; mais aussi éclatement des familles, formation de clans ennemis, agressivité, délation, violence, etc. – n’en sont que les prémices ! Sachez, en tout cas, que vos gouvernants – à tout le moins ceux qui se font les complices de cette abomination – savent très bien ce qu’ils font, inféodés qu’ils sont à des êtres plus puissants qu’eux qui les choisissent et les dirigent.

Cependant, la chose la plus étonnante au milieu de toute cette confusion, c’est que les instigateurs de ces innovations visant à changer l’humanité ne s’en cachent point. Si vous procédez à des recherches intelligentes sur Internet, vous pourrez, en effet, trouver leurs projets et théories explicitement exposés. (…)

C’est pourquoi, moi, Paul, l’Apôtre des nations, j’ai été dépêché par Dieu pour vous annoncer clairement la vérité : en dépit de tout ce que l’on peut vous raconter, frères bien-aimés, ces nouveaux « maîtres du monde », je vous le redis, sont habités par l’esprit de l’Anti-Christ. Ils veulent réellement faire disparaître l’homme et la femme tels que le Père-Créateur les a conçus, et toucher à l’Arbre de Vie pour les transformer en des créatures parfaites selon leurs critères, manipulables à merci et destructibles à souhait par le simple truchement d’armes numériques ou bactériologiques. (…)

à vous précipiter à corps perdu vers des injections dont vous ne connaissez rien et qui (…) risquent de nuire profondément à votre santé et même à votre vie !

Depuis des mois que ces messages vous mettent en garde contre la malhonnêteté  et les dangers de cette machination à dimension planétaire qui cherche délibérément à changer le monde par la force, qu’avez-vous fait et que faites-vous pour vous en démarquer ?
Qu’avez-vous fait et que faites-vous pour l’éloigner de vous et de vos enfants ? Dominés par la peur ou victimes de votre insouciance, vous continuez délibérément à écouter les médias grand-public déblatérer sur les dangers du fameux « virus », et vous continuez à vous laisser museler, « couvrefeuter », et à vous précipiter à corps perdu vers des injections dont vous ne connaissez rien et qui, à plus ou moins long terme, selon votre âge, votre sexe, votre potentiel immunitaire ou votre hérédité, risquent de nuire profondément à votre santé et même à votre vie !

Malgré les avertissements que nous vous avons donnés au cours de ces derniers mois, nombre d’entre vous persistent dans leur aveuglement à suivre, comme des moutons, les inutiles et dangereuses directives « vaccinales » préconisées – voire imposées – par vos gouvernants sans jamais rien remettre en question.
Aujourd’hui, comme vous l’ont annoncé ces messages, les vaccins commencent à montrer leurs effets délétères, et ce n’est, croyez-moi, qu’un début ! Au-delà des mensonges et des fausses interprétations, je vous conjure, frères bien-aimés, d’aller sur Internet chercher avec intelligence la vérité sur les chiffres et les preuves scientifiques des dangers qui vous menacent, et vous les y trouverez.

Depuis le Ciel, nous qui sommes témoins de tout cela prions inlassablement pour vous, mais, à cause de votre impiété, de votre insouciance et de votre naïveté – pour ne pas dire de votre bêtise -, nous assistons, impuissants, aux prémices de cette monstrueuse machination destinée à modifier à travers le monde entier, l’être humain tel que Dieu l’a créé. (…)

L’heure est grave, mes frères, car, tandis que vos pays ouvrent imprudemment leurs frontières à des ennemis de la foi catholique dont le but est de la détruire, ce sont aujourd’hui vos corps, temples de l’Esprit Saint, qui se voient assaillis et contraints d’ouvrir leur porte à des substances vénéneuses dont les effets risquent de leur être fatals ! (…)

Je vous bénis,

Paul, Apôtre de Jésus-Christ

Je vous recommande mes enfants, si cela vous est possible, de ne pas vous faire inoculer cette substance vénéneuse.

Messages de Notre Seigneur Jésus-Christ pour le monde du XXIe siècle.
Soeur Beghe – Vendredi 12 mars 2021.

(…) C’est ici que moi, Jésus-Christ, Je les informe que ces vaccins ne leur sont pas inoculés pour leur bien. Ce qui leur est injecté est un conglomérat de substances inutiles et malsaines. Leur bonne santé approximative subira des effets secondaires à plus ou moins long terme, compte tenu de leur état personnel.

Une bonne santé luttera plus efficacement qu’une moins bonne, selon que l’un ou l’autre sera plus ou moins sensible à telle ou telle substance incluse dans la dose injectée. Cette injection est mal conseillée car elle est recommandée alors qu’elle ne devrait pas l’être.

Je vous recommande mes enfants, si cela vous est possible, de ne pas vous faire inoculer cette substance vénéneuse. (…)
Tous ces scénarios engagent les têtes pensantes qui gouvernent le monde à réduire la population et quoi de mieux pour l’éliminer que d’introduire une pandémie ? Elle est pourtant molle, cette pandémie, alors il faut l’aider au moyen de vaccins qui ne sont pas des protecteurs mais des inhibiteurs. (…)

Ce qui se passera sera peu remarqué parce que les morts s’étaleront sur une période relativement longue de telle sorte que les vaccins ne devraient pas être incriminés. C’est ainsi que la pandémie, ou appelée telle, est une arme de guerre et le vaccin son soutien.

Quand viendra votre tour d’être vaccinés, vous pouvez le refuser. Vous risquez d’être bannis, en ce sens que la vie qui sera la vôtre sera privée de beaucoup de choses. Vous ne pourrez pas faire ceci, vous ne pourrez pas faire cela, mais vous serez vivants et votre santé ne sera pas en danger (…)

Lire le message en entier plus bas.

Message de Jésus à John Leary (USA) – Lundi 10 mai 2021.

Jésus : (…) Arrêtez la promotion de ces injections « d’armes biologiques toxiques Covid » qui sont pires que le virus Covid lui-même, car elles ruineront votre système immunitaire et de nombreuses personnes mourront avec le prochain virus mortel. Cette modification de votre ADN est irréversible. (…)

Dans le confinement du début de cette année (2020), vous vous êtes accusés les uns les autres. Cela s’appelle de la délation.

Messages de Notre Seigneur Jésus-Christ pour le monde du XXIe siècle.
Soeur BegheJeudi 15 octobre 2020

Mes très chers enfants, déjà dans le confinement du début de cette année, vous vous êtes accusés les uns les autres. Cela s’appelle de la délation. Si le voisin n’observait pas certaines consignes, il était dénoncé facilement. C’est ainsi que commencent les dictatures : les proches sont vos surveillants alors qu’ils devraient être vos amis et vos soutiens. Vous aurez besoin les uns des autres quand les temps mauvais seront votre quotidien. Aimez vos voisins, soyez leurs amis, non leurs délateurs.

La charité, qui est une vertu, vous aidera alors que les malversations, les inimitiés, les égoïsmes seront des difficultés supplémentaires. Et finalement, ces manquements vous entraîneront vers de plus grands manquements et cela jusqu’à la fin dernière : l’enfer – car le ciel, dans ce cas, ne se peut.

Je vous aime, Mes très chers enfants, faites-vous des amis de vos voisins, ne les trahissez pas. Faites le bien et non le mal, entendez-vous pour le bien, non comme Hérode et Ponce Pilate pour accomplir un grand mal. Que votre bonne volonté soit votre première vertu et toutes les autres vertus suivront.

Les temps qui viennent seront très durs pour certains, un peu moins pour d’autres, mais tous vous serez touchés. Aidez-vous entre vous, ne vous accusez pas et n’entretenez pas de mauvais rapports entre vous. La guerre est une grande plaie, ne l’aggravez pas en vous dénonçant les uns les autres.

Que Dieu soit béni, Il vous protègera et Il est auprès de vous.

(Vincent, 16 avril 2021) Que faut-il penser du vaccin ? Ce texte donne la bonne explication.

Je vous recommande, si cela vous est possible, de ne pas vous faire inoculer cette substance vénéneuse.

Messages de Notre Seigneur Jésus-Christ pour le monde du XXIe siècle.
Soeur BegheVendredi 12 mars 2021.

Quand le monde est entré en ce temps de maladie et de contagion, les hommes ont eu peur de ce qui leur était annoncé : la pandémie. Le monde entier était sous la menace d’une mort imminente et, pour sauver les populations, il fallait les enfermer. C’est ce qui s’est passé, et les populations ont été craintives et obéissantes.

A présent, ce sont les vaccins qui doivent leur être injectés et elles le désirent dans leur plus grand nombre parce que les autorités les leur recommandent. Alors elles obéissent. C’est normal qu’elles obéissent puisque leurs supérieurs ordonnent. Mais qu’ordonnent-ils ? Est-ce pour leur bien ou non ?

C’est ici que moi, Jésus-Christ, Je les informe que ces vaccins ne leur sont pas inoculés pour leur bien. Ce qui leur est injecté est un conglomérat de substances inutiles et malsaines. Leur bonne santé approximative subira des effets secondaires à plus ou moins long terme, compte tenu de leur état personnel.
Une bonne santé luttera plus efficacement qu’une moins bonne, selon que l’un ou l’autre sera plus ou moins sensible à telle ou telle substance incluse dans la dose injectée. Cette injection est mal conseillée car elle est recommandée alors qu’elle ne devrait pas l’être.

Je vous recommande, mes enfants, si cela vous est possible de ne pas vous faire inoculer cette substance vénéneuse. (…)

Tous ces scénarios engagent les têtes pensantes qui gouvernent le monde à réduire la population et quoi de mieux pour l’éliminer que d’introduire une pandémie ? Elle est pourtant molle, cette pandémie, alors il faut l’aider au moyen de vaccins qui ne sont pas des protecteurs mais des inhibiteurs.
Ce qui se passera sera peu remarqué parce que les morts s’étaleront sur une période relativement longue de telle sorte que les vaccins ne devraient pas être incriminés. C’est ainsi que la pandémie, ou appelée telle, est une arme de guerre et le vaccin son soutien.

Quand viendra votre tour d’être vaccinés, vous pouvez le refuser. Vous risquez d’être bannis, en ce sens que la vie qui sera la vôtre sera privée de beaucoup de choses. Vous ne pourrez pas faire ceci, vous ne pourrez pas faire cela, mais vous serez vivants et votre santé ne sera pas en danger de lâcher tout à coup.

Confiez-vous alors à la prière, à la divine Providence qui prend soin des siens et qui leur assurera le nécessaire. La parabole du lys des champs est à relire et à méditer : Mt 6, 25-34. Cette parabole se termine ainsi :
« cherchez d’abord le Royaume et sa justice et tout cela vous sera donné par surcroît (…) Ne vous inquiétez pas du lendemain (…) A chaque jour suffit sa peine. »

Je vous aiderai, mes enfants, Je suis toujours présent par ma divine Providence. Il vous faudra être confiants, fervents et disposés à me confier vos soucis, votre vie, vos familles. Je veillerai et vous ne manquerez de rien qui ne soit vraiment nécessaire. Que Dieu vous bénisse. Je vous aime et suis auprès de vous.

#9

Se faire vacciner ou pas ?

(Vincent, le 15 mars 2021) Je viens de recevoir le mail suivant.

Bonjour. Je lis assidûment tous les messages mais à aucun moment le Ciel nous dit de nous faire vacciner ou pas ? Que doit-on faire ? Merci.

Il y a eu quelques messages invitant à ne pas prendre le vaccin. Je ne les ai pas diffusés car ils étaient peu nombreux et l’actualité était déjà claire à ce sujet. Par exemple le 10 novembre 2020, on pouvait lire sur dans les médias.

L’autorité sanitaire du Brésil a annoncé lundi avoir suspendu les essais cliniques d’un candidat vaccin chinois contre le coronavirus après « un incident grave » constaté chez un volontaire.

Publié le 23/03/2021 à 11:07
Un étudiant nantais de 24 ans a été trouvé mort chez lui, dix jours après avoir été vacciné avec une dose de vaccin AstraZeneca. Une enquête judiciaire est ouverte.

Aujourd’hui même, on peut lire :

Covid-19 : la France suspend l’utilisation du vaccin d’AstraZeneca
Le chef de l’État Emmanuel Macron suit l’exemple de plusieurs autres pays européens, parmi lesquels l’Allemagne et l’Italie qui ont constaté l’apparition de caillots sanguins chez des patients.

J’ai discuté du sujet il y a plusieurs semaines avec un de mes amis aide-soignant en maison de retraite. Je lui ai demandé son avis et il m’a dit que ces vaccins étaient dangereux (je ne me rappelle plus lequel) et lui ne comptait pas se faire vacciner.

Pour ma part, vu la faible dangerosité du virus, et compte tenu de ma tranche d’âges (54 ans), de ma bonne santé (renforcée par la Spiruline et l’aubépine), de l’efficacité aléatoire de ces vaccins. Mais quand bien même ils seraient sans dangers, je n’en verrais pas l’intérêt, tout comme je ne me fais pas vacciné contre la grippe saisonnière.
Attention ! Je ne suis pas antivaccin. Tous mes autres vaccins sont à jour (polio, tétanos, etc).

Cela me rappelle les débuts du sida. Plein de gens croyaient qu’un simple contact physique (se serrer la main ou même approcher de près une personne) suffisait à être contaminé, alors qu’en réalité, même avec un rapport sexuel, le risque de contamination est vraiment très faible *.
Déjà à cette époque, j’avais une vingtaine d’années, cette hystérie n’avait pas eu d’emprise sur moi.
Dans ma première entreprise, un jeune coursier m’avait raconté son passé de toxicomane. Il a dû avoir peur que j’imagine qu’il ait le sida car le lendemain, il voulut me serrer la main avec empressement pour voir ma réaction. Devinant ce qui le tracassait, je lui serrai la main sans aucune gêne… et il fut rassuré.

* Ce que m’avait révélé une amie médecin, disant aussi que le secret de cette information était une volonté du corps médicale afin que les gens restent très prudents.

Cette maladie est moins grave que la peste des siècles passés or, en ces temps reculés, il n’y avait aucun confinement.

Messages de Notre Seigneur Jésus-Christ pour le monde du XXIe siècle.
Soeur BegheDimanche 17 janvier 2021

Quand la terre se révoltera de l’abus auquel elle a été soumise, les hommes se révolteront à leur tour à cause de la pénurie à laquelle ils auront été soumis. Leur révolte les rendra voleurs et chapardeurs et ils n’accepteront pas leur nouvelle condition de privation. Les hommes ont bénéficié de tant de variété dans leurs besoins dits vitaux, qu’ils n’accepteront pas la privation. Ils se révolteront et racketteront les plus grandes enseignes ; les petits commerces en ville seront également visés. Ces petits commerces déjà déficitaires par la fermeture que l’Etat leur a imposée seront définitivement fermés et leurs propriétaires viendront grossir les rangs des insurgés.

L’Etat essayera de leur apporter quelques aides insuffisantes mais ce sera sans effet guérisseur. L’homme a le devoir de travailler et, sans travail, il ne satisfait ni à sa propre condition de travailleur ni à ses devoirs familiaux. Il perdra l’estime de soi et beaucoup ne le supporteront pas.

Quand l’État empêche ses administrés de subvenir à leurs besoins, il est non seulement injuste mais criminel. La règle de confinement peut être acceptée un temps mais si elle dépasse la mesure exceptionnelle pour devenir habituelle, elle est préjudiciable à ceux qu’elle malmène et elle devient injuste et criminelle.

A présent, la dose d’acceptabilité est atteinte et si l’Etat ne revient pas sur cette mesure pour permettre aux habitants de gagner leur pain quotidien et celui de leur famille, il sera devenu hostile et criminel. L’Etat a le devoir de protéger ses administrés. Si la protection contre la maladie devient elle aussi mortifère, son autorité est vile et ses décrets inhumains. Cet état de choses est inacceptable et les habitants cesseront de l’accepter au risque d’attraper la maladie à combattre. Cette maladie est moins grave que la peste des siècles passés or, en ces temps reculés, il n’y avait aucun confinement.

Les hommes, s’ils étaient mus par des sentiments chrétiens et charitables, s’occupaient des malades et leur apportaient consolation et réconfort. Or l’Etat, en la maladie actuelle, agit à l’inverse de la charité et du réconfort. Il isole les malades, il interdit aux familles de les aider ou de les soutenir, et ces pauvres malades peuvent mourir sans affection ni secours de la sainte Eglise catholique et romaine.

Cette gestion de la maladie est dirigée par des cœurs secs, par des gens névrosés et par des dirigeants sans âme. Ces hommes ne sont pas dignes de leur fonction et lorsque viendra leur tour d’être présentés devant le Tribunal de Dieu, ils baisseront la tête plus bas que leurs talons et leurs excuses ou leurs justifications ne seront même pas entendues. Puissent-ils se repentir et demander pardon à Dieu avant ce moment terrible et sans mensonge.

Ce n’est donc pas cette maladie qui tue, mais la combinaison des faiblesses qui ont raison de la fragilité de la personne affaiblie.

Oui, il est bon de se protéger de cette maladie car elle est produite par l’homme, non par un fait naturel. Elle est, par conséquent, plus nocive qu’un phénomène naturel car elle est précisément non naturelle. Toute atteinte volontaire à l’œuvre de Dieu, comme des bombes ou des tirs, est plus nocive que les nuisances dites naturelles, qui ont un rôle de balancier, non de destruction unilatérale.

Cette maladie, issue de la main humaine, est désastreuse quand elle touche des personnes déjà malades, car le processus de guérison de la première vulnérabilité est ébranlé. Ces personnes ne peuvent surmonter deux agressions alors qu’elles étaient déjà en difficulté.
Ce n’est donc pas cette maladie qui tue, mais la combinaison des faiblesses qui ont raison de la fragilité de la personne affaiblie. Il est donc faux – et c’est Moi, Jésus-Christ, qui le dis – d’imputer cette maladie aux décès des personnes fragiles alors que cette maladie seule ne saurait faire périr le plus grand nombre.

Je sais tout de cette maladie, de sa naissance, de sa diffusion, de sa nocivité, et Je jugerai les hommes qui en sont responsables avec la fermeté et la justesse qu’un tel homicide mérite. Ceux qui portent cette responsabilité ont nui non seulement à chaque homme qui en a été impacté, mais aussi à l’œuvre divine de création. Leur responsabilité est immense et leur châtiment le sera aussi.

Que les hommes qui tombent dans ce piège prient pour leurs bourreaux et que ceux-ci prennent conscience de leur faute avant qu’il ne soit trop tard.

Je vous ai prévenu que cette maladie actuelle va muter et vous, mes enfants, devez prendre des précautions.

Message de notre Seigneur Jésus-Christ à sa fille bien-aimée Luz de María le 3 mai 2020.

(…) Combien de miens ont déjà apostasié dans la Foi ! Mépriser le décalogue, accepter ce qui va à l’encontre de la loi divine, être des exécuteurs d’immoralité, vivre dans l’athéisme, servir des idéologies et des sectes qui vont à l’encontre de ma divinité, servir Satan sans peur, faire partie des précurseurs de l’antéchrist.

Mon peuple, vous ferez face à une apostasie plus grande que celle que je vous ai mentionnée: c’est la grande apostasie de Mon Église, dans laquelle vous adorerez l’antéchrist comme le messie et ce sera la grande souffrance de mes enfants. Je vous appelle à prier face à la confusion dans laquelle vous vivez.

Je vous ai prévenu que cette maladie actuelle va muter et vous, mes enfants, devez prendre des précautions à ce moment où ceux qui exécutent les malheurs de mon peuple, montrent leur pouvoir sur l’humanité. (…)

Il n’y aura pas de retour à la vie normale que vous avez connue.

Messages célestes donnés à John Leary (USA) Lundi 27 avril 2020

Jésus : (…) Quand je vous ai dit que vous êtes dans une pré-tribulation, cela signifie qu’il n’y aura pas de retour à la vie normale que vous avez connue. (…)

Vos restrictions sont exagérées car il s’agit d’un complot pour affaiblir vos pays.

Messages célestes donnés à John Leary (USA) 21 avril 2020

L’État profond veut prendre le contrôle de votre pays, et plus vous serez sans emploi, pire sera votre économie. Vos restrictions sont exagérées car il s’agit d’un complot pour affaiblir vos pays. (…)

Ce qui était autrefois ne sera plus jamais (…) Bien que vous ayez connu des jours heureux et insouciants dans votre passé, ils sont maintenant derrière vous.

Messages du Ciel – Glynda Lomax – Wings of prophecy, le Mardi 5 mai 2020

Mes enfants, vous devez vous efforcer de comprendre que ce qui était autrefois ne sera plus jamais. Le temps qui reste dans la terre se déplace rapidement vers la fin de toutes choses. Vous rentrerez chez vous (au Ciel) plus tôt que vous ne le pensez et je souhaite que vous vous prépariez. 

Préparez vos cœurs – ne vous accrochez pas aux choses de votre monde, mais visez ce qui est au-dessus. Réjouissez-vous de votre salut comme vous l’avez fait autrefois, car il est plus proche que jamais.

Bientôt, la terre deviendra un endroit terrible où le mal règnera. Mes enfants seront méprisés et tués. Bien que vous ayez connu des jours heureux et insouciants dans votre passé, ils sont maintenant derrière vous.

Les douleurs de l’enfantement augmentent à mesure que la femme se déplace pour accoucher. Très bientôt, mon Fils reviendra vous chercher et vous devez être prêt.

Lire le premier chapitre sur le sujet

Cet article a été écrit par Vincent