Chefs d’État, Gouvernement et Société civile

Quand les « méchants » vous prédisent des catastrophes, qu’ils concoctent eux-mêmes sournoisement depuis des décennies, et qu’ils les provoquent à présent délibérément.

Un souffle qui passe… Messages du Ciel au monde d’aujourd’hui. Message de Sainte Thérèse d’Avila, du 15 octobre 2022 – Lire le message en entier.

Mon cher fils, (…) Je voudrais d’abord vous dire combien nous sommes peinés de voir toutes les horreurs dont est victime aujourd’hui votre monde – horreurs voulues par des « méchants » poussant à un relâchement général dans le domaine de l’éducation, de la morale, et aussi du sens commun.

Comme vous l’a expliqué l’apôtre Paul dans de précédents messages, ces « méchants » – comprenez les faux prophètes de ces temps, qui veulent devenir les maîtres du monde – éloignent les hommes de Dieu et de la sagesse de l’Esprit Saint en introduisant dans les États des lois iniques et immorales qui font la délectation des faibles et des pervers, et nuisent à la candeur des petits. Ils séduisent les foules de multiples façons, mais aussi ils leur mentent et les terrorisent à dessein afin de se faire ensuite passer pour les « gentils » qui viennent les sauver. Ils n’ont en fait pour but que de les subjuguer et de les asservir. Cependant, il n’est, sachez-le, qu’un seul Maître et Sauveur, qui n’est pas un Dieu ami du mal : c’est Jésus-Christ, notre bon Seigneur, dont vous savez parfaitement qu’il ne peut ni se tromper ni vous tromper.

Quand les « méchants » vous prédisent des catastrophes, et qu’avec un aplomb incongru ils préparent les populations à les affronter, il n’est en fait rien de prophétique en leurs propos puisque eux-mêmes les concoctent sournoisement depuis des décennies, et qu’ils les provoquent à présent délibérément pour nuire aux populations en agissant sur leur santé, sur leur psychisme, sur leur fertilité, sur leur nourriture, sur leur environnement et même sur le climat, de manière à les affaiblir et à les détruire.

Agissant toujours dans l’ombre et dans la clandestinité, ce sont néanmoins eux qui tirent les ficelles et se font les champions de la tyrannie en affaiblissant les pays et en asservissant ou massacrant leurs habitants afin de tirer de leurs actes pervers de substantiels profits dans de nombreux domaines. Grâce à l’assistance de scientifiques machiavéliques, dont les découvertes, habilement dissimulées au grand public, sont extrêmement pointues, ils continuent de perpétrer leurs crimes sans en ressentir la moindre culpabilité et sans que qui que ce soit les soupçonne d’une quelconque malhonnêteté ou d’une quelconque malveillance.

Pire que cela, ils s’arrangent même, à coups de fausses informations, de mensonges, de calomnies, de persécutions et de censure, et par le biais des médias qui leur sont inféodés, pour jeter opprobre et anathème sur des personnages publics – politiques ou scientifiques de renom – qui ont le courage de dire la vérité ; et ils incitent des populations entières à les calomnier et même à les haïr – ce que, bien sûr, elles ne manquent pas de faire les yeux fermés, sans aucun recul ni aucune réflexion.

Les réseaux sociaux – qui, malgré leur nocivité, peuvent devenir en ce domaine une véritable planche de salut

Depuis le Ciel, nous voyons, mon cher fils, des légions de démons se répandre sur la Terre et abreuver ces « méchants » de leur fiel. Nous voyons tout le mal qu’ils y font et celui qu’ils entendent y faire ; mais, fort heureusement, nous voyons aussi que leurs projets pourraient être facilement démantelés si les populations des pays concernés faisaient tous leurs efforts pour découvrir la vérité sur cette tyrannie sanitaire imprégnée d’eugénisme, qui, à présent, s’accompagne de menaces de guerre et de mensonges de taille dans les domaines politique, économique et militaire.

Quoique coriaces dans la dissimulation de la vérité et pourvus d’une pugnacité redoutable, les « méchants » restent pourtant quelque peu vulnérables parce qu’ils savent bien qu’à la moindre erreur, le vent pourrait tourner en leur défaveur. C’est pourquoi ils dissimulent avec autant de zèle et d’acharnement toute la vérité aux populations et continuent de s’attribuer le beau rôle. Cependant, mon fils, je vous le dis à tous : restez dans l’espérance !

Comme le combat de David contre Goliath, qui vit triompher le jeune berger du géant aguerri grâce à sa foi dans le Seigneur et à un simple caillou lancé avec sa fronde, il suffirait que certaines révélations soient diffusées plus abondamment, chiffres et preuves à l’appui, par les médias et sur les réseaux sociaux – qui, malgré leur nocivité, peuvent devenir en ce domaine une véritable planche de salut -, et il suffirait que d’éminents scientifiques et spécialistes viennent plus fréquemment y contredire les propos mensongers des politiques, pour que finisse par éclater la vérité !

Or, malheureusement – et là est le plus gros problème -, vous devez savoir qu’une impitoyable censure continue aujourd’hui plus que jamais de s’acharner à faire disparaître toutes les informations sérieuses susceptibles de contredire la parole officielle. C’est cela, mon fils, qu’il faut combattre avant tout coûte que coûte afin que chacun puisse toujours avoir, pour les uns, un libre droit d’expression, et pour les autres, un libre accès à la vérité.

Chaque époque a connu ses troubles et ses hérésies, mais la vôtre, avec les progrès fulgurants que connaît la technologie, arrive à la toute première place.

Quoi qu’il en soit, il convient de rechercher cette vérité infatigablement et avec prudence car il se trouve qu’en ces temps, les « méchants » ne sont pas toujours ceux que vos principaux médias accusent d’être des « méchants ». Ne vous laissez donc pas tromper par les apparences mais, avec l’assistance du Saint-Esprit, priez, cherchez, et donnez-vous les moyens de faire la part des choses en exerçant correctement votre discernement.

Dans le domaine de la foi, je constate aussi, à travers le monde, une tendance exponentielle à l’opportunisme, à la facilité, aux mensonges, aux amalgames, au syncrétisme, voire à l’hérésie. Toute cette confusion, mon fils, n’est pas dépourvue de danger pour les âmes. Elle est même devenue très préoccupante puisque, en vérité, elle s’est infiltrée dans le clergé jusque dans les plus hautes sphères de l’Église. (…)

Chaque époque a connu, mon cher fils, ses troubles et ses hérésies, mais il faut dire que la vôtre, avec les progrès fulgurants que connaît la technologie, arrive à la toute première place pour la diffusion d’inepties et de sottises délibérément destinées à l’abrutissement des masses ; de mensonges et de diffamations délibérément destinés à orienter l’opinion publique vers une pensée unique ; et de sollicitations au mal et à la concupiscence délibérément destinées à entraîner des sociétés entières dans la confusion, la violence, la division, la perversité, le crime, et le péché sous toutes ses formes. (…)

Madre Teresa de Jesus
Sainte Thérèse d’Avila (1515-1582) Espagne.

Toutes les difficultés à venir qui vous sont annoncées ne sont en réalité que les conséquences de leurs propres agissements.

Un souffle qui passe… Messages du Ciel au monde d’aujourd’hui. Message de l’Apôtre Paul, donné le Message du 18 septembre 2022 – Lire le message en entier.

Frères bien-aimés (…) Mais il n’est pas que les enfants qui peuvent subir de telles impostures : le fameux « virus », les confinements, les masques, les prétendus « vaccins », la menace de guerres et le climat de terreur instillé au fil des mois dans la population par le biais des médias, est loin d’avoir arrangé les choses. Nombre d’adultes, en effet, sont devenus serviles, arrogants, intransigeants, dépressifs, et non seulement incapables de reconnaître la vérité des chiffres alarmants sur les retombées des prétendus « vaccins », – que vos gouvernants continuent à dessein de passer sous silence –, mais aussi incapables de faire preuve de la moindre réflexion critique face à la situation internationale telle qu’elle est présentée par vos principaux médias et par vos responsables politiques.

Toutes les difficultés à venir qui vous sont annoncées à juste titre comme des catastrophes imminentes et incontrôlables ne sont en réalité que les conséquences de leurs propres agissements, et ces agissements, sachez-le bien, sont tout à fait intentionnels car affaiblir un pays, c’est pouvoir mieux en contrôler les habitants.

Ces messages, frères bien-aimés, vous ont déjà entretenus des « méchants », ces dangereux oligarques qui ont pour objectif de diriger le monde et d’en réduire la population. Certains de leurs vassaux sont aujourd’hui connus parce qu’ils occupent des postes à responsabilité à la tête de certains États ou de grandes entreprises. Vous les reconnaîtrez au fait qu’ils tiennent tous le même discours, avancent tous dans la même direction et sèment tous un odieux discrédit sur ceux et celles qui s’opposent à leurs projets – fussent-ils d’autres chefs d’État. Je vous accorde qu’il peut sembler difficile de ramer à contre-courant et déstabilisant de faire la part des choses, mais, si vous y parvenez, vous serez fiers d’être dans la vérité quoi qu’il vous en ait coûté !

Ce qui vous prouve bien que tout ce que vous vivez aujourd’hui avait déjà été planifié.

Par leurs propos menaçants et parfois terrifiants, leurs politiques sanitaires irrationnelles et leurs projets économiques et sociaux pervers, les « méchants » ont tous pour objectif de semer dans la société le trouble, la zizanie et la division afin d’y mieux régner, et d’obscurcir le discernement de leurs concitoyens pour agir à leur guise sans avoir à subir ultérieurement contrecoups et revers. Telles ont toujours été les prémices des totalitarismes.

Tous les projets des « méchants », frères, sont consignés sur Internet ou dans des ouvrages parus il y a déjà plusieurs années – ce qui vous prouve bien que tout ce que vous vivez aujourd’hui avait déjà été planifié : le fameux « virus », les « vaccins », leur dangerosité entraînant la mort de nombreuses personnes, la fragilisation de vos monnaies et de vos économies, celle de vos ressources énergétiques, de vos frontières, de vos armées, et même celle de votre foi.

C’est pourquoi je vous en conjure, frères bien-aimés : puisque vous disposez d’Internet, que vous vous évertuez à utiliser pour le meilleur et non pas pour le pire, faites l’effort d’y rechercher la vérité en découvrant les propos de ceux qui rament à contre-courant, car ce sont eux qui, la plupart du temps, détiennent la vérité. Écoutez les analyses de personnes compétentes et de celles qui sont vraiment sur le terrain, et faites preuve d’intelligence et de bon sens – deux qualités qui se trouvent aujourd’hui en voie de perdition – pour vous faire une opinion. Que l’Esprit Paraclet, dont le rôle est de vous guider vers le Seigneur Jésus et vers le Père, et de vous secourir dans la détresse et les moments difficiles, vous y aide. Mais aussi agissez, réagissez et soutenez en masse ceux qui dénoncent la supercherie et les trahisons de vos gouvernants et de leurs acolytes car ils savent de quoi ils parlent, et clamez haut et fort cette inconcevable supercherie avec les preuves à l’appui.

Ne vous laissez pas endoctriner par le « politiquement correct ».

Enfin, frères bien-aimés, ne vous laissez pas priver par vos gouvernants de votre liberté d’enfants de Dieu, et œuvrez toujours pour le bien – le vôtre, celui de vos enfants, de vos familles, de vos amis, de vos concitoyens et de vos pays respectifs. Ne vous laissez pas endoctriner par le « politiquement correct ». Ne vous laissez pas empoisonner par de nouvelles injections dangereuses, destinées seulement à remplir les poches des laboratoires pharmaceutiques et de leurs sbires ! Ne laissez pas les loups sciemment déguisés en brebis envahir vos pays pour vous dévorer et prendre le pouvoir – car cela aussi a été planifié de longue date ! Ne permettez pas à la fausse charité et aux faux prophètes de venir ternir votre foi, empuantir vos séminaires et vos lieux de culte, et vous détourner de la vérité de l’Évangile et de l’obéissance à l’Église une, sainte, catholique et apostolique !

Par-dessus tout, gardez courage et confiance – confiance dans le pouvoir de la prière et de l’Eucharistie reçue en état de grâce, et confiance dans vos frères du Ciel qui, dans la communion des saints, prient Dieu en union avec l’Église de la Terre pour qu’il empêche de terribles malheurs de s’abattre sur vos pays. De belles avancées ont déjà eu lieu. Persévérez dans la prière car Dieu n’abandonne jamais ses enfants !

Comment juger de la compétence d’un homme politique ?

Soeur Beghe – Le 20 août 2022 – Lire le message en entier sur le site d’origine.

(…) Et lorsque les nations sont régies par des hommes sans foi ni loi, elles entrent dans le jeu du démon et détruisent un à un tous les bienfaits acquis par la sagesse de ceux qui gouvernaient pour Dieu et pour sa Gloire.

Comment juger de la compétence d’un homme politique ? Le tout premier critère sera celui de sa soumission personnelle à Dieu et à ses Lois. Le second critère sera son instruction qui lui permettra de se référer à des principes universels sans en mélanger les priorités.
De grands chrétiens ont régné sur les peuples et ils ont laissé après eux l’admiration de l’histoire à l’époque où la chrétienté était maîtresse. Mais à l’inverse, lorsque la chrétienté s’est affadie, ils ont été objet de haine parce que  » (…) si le monde vous hait, sachez qu’il M’a haï avant vous (…) parce que vous n’êtes pas du monde ; puisque mon choix vous a tirés du monde, le monde vous hait » (Jn 15, 18-19).

De grands maux viennent sur le monde lorsque de mauvais maîtres dirigent les nations et, aujourd’hui, la haine, le ressentiment, le scandale et les jalousies tiennent le haut du pavé. Les hommes en général ont perdu la foi, les chefs des nations en sont issus et ils dirigent leurs peuples comme si Dieu n’existait pas.

Ceux qui continuent à croire en moi sont peu nombreux et puis, il y a tous ceux qui ont suivi la Rome peccamineuse, celle dont Ma Mère à La Salette avait prédit la perte de la foi. Rome, la ville de lumière est devenue noire, l’Église catholique a coiffé l’hérésie, le modernisme expliqué par le saint pape Pie X (encyclique ‘Pascendi Domini Gregis’, 8 septembre 1907) y a fait son nid et il n’est pas près à s’en déloger.
Mes enfants, Je veux être clair avec vous : ne voyez-vous pas la confusion qui règne au sommet de ceux qui sont censés être mes représentants ? (…)

Mes enfants, il vaut mieux obéir à Dieu qu’aux hommes mais vous êtes pour beaucoup comme de vrais enfants en bas âge et vous suivez vos guides sans vous questionner, sans réfléchir, sans même penser qu’ils pourraient eux aussi se tromper. (…)

Peu de gouvernements défendent ce qui est de Moi maintenant, mais ceux qui le font seront grandement bénis.

Wings of prophecy – Message de Dieu le Père à Glynda Lomax (USA) Le vendredi 8 avril 2022.

Les gens du monde désirent un monde sans Moi, afin qu’ils puissent jouir de leur péché sans reproche. Ils ont influencé les gouvernements à régner et à adopter des lois me retirant de tout ce qu’ils voient. Comme ils ne veulent rien voir de Moi, Je vais maintenant commencer à retirer tout ce qui est Mien de leur vue.
Peu de gouvernements défendent ce qui est de Moi maintenant, mais ceux qui le font seront grandement bénis. En effet, je bénirai puissamment ces terres, même au milieu de la famine et de la peste.
Ceux qui sont contre Moi et mes voies ne connaîtront continuellement que la faim, la terreur, la peur et la peste. Aucun remède ne leur sera donné.

Vous commettez le mal gravement, et vous osez tancer un de vos homologues parce qu’il ne cède pas à votre chantage.

Messages de Notre Seigneur Jésus-Christ pour le monde du XXIe siècle.
Soeur Beghe – Lire le message en entier sur le site d’origine – Mardi 1er mars 2022

(…) Le monde est horrifié de ce qui se passe en Ukraine et il le sera bien plus quand Ma Justice s’abattra sur lui. Les hommes s’offusquent de cette brutalité russe mais ils ne pensent pas qu’ils sont nombreux à avoir collaboré au meurtre des enfants avortés et aussi lorsqu’il s’agit du prélèvement d’organes sur des innocents. L’Europe et l’Amérique du Nord ont été effroyables par leurs lois meurtrières, par leur immoralité, ils veulent créer des êtres humains dans la confusion parentale et ils se croient habilités à juger les actions d’autrui.

La crise dans laquelle vous, dirigeants européens, allez entrer plus profondément est le fruit de votre aveuglement, de votre suffisance, de votre immoralité et de votre absence de foi. Vous commettez le mal gravement et vous osez tancer un de vos homologues parce qu’il ne cède pas à votre chantage. Vous êtes faux, hypocrites et pernicieux et vous vous imaginez que votre attitude est louable et acceptable.

Vous attirerez sur vous et sur votre peuple, que vous précipiterez dans le chaos, la malédiction divine.

Non, Messieurs les dirigeants, qui gouvernez par calcul et par mainmise sur le peuple, votre pouvoir est celui de Ponce Pilate qui n’a pas su être juste ni même honorable. Vous n’avez aucune morale et vous irez de bêtise en bêtise, vous jugeant compétents et intelligents. Le Ciel vous regarde faire mais, puisque vous ne priez pas Dieu de vous éclairer dans une situation dans laquelle vous vous êtes enferrés, vous serez aveuglés comme Pharaon l’a été au temps de Moïse. Comme lui, vous serez vaincus et vous ne comprendrez pas pourquoi. Vous attirerez sur vous et sur votre peuple, que vous précipiterez dans le chaos, la malédiction divine avec la même sentence que celle que J’ai proféré à l’égard des scribes et des pharisiens hypocrites : « Vous ressemblez à des sépulcres blanchis : au dehors ils ont belle apparence mais au-dedans ils sont pleins d’ossements de morts et de toute pourriture ; vous, de même, vous offrez aux yeux des hommes l’apparence de justes mais au-dedans, vous êtes pleins d’hypocrisie et d’iniquité » (Mt 23, 27-28).

Vous pouvez, Messieurs les dirigeants, vous pouvez encore organiser la paix et la concorde entre les peuples, il n’est pas encore trop tard mais il est temps. Sous peu il sera trop tard et la responsabilité de ce qui s’en suivra vous incombera. Messieurs les dirigeants, votre heure c’est maintenant, demain il ne sera plus temps !

Reprenez-vous, revenez à la religion de vos pères, de vos ancêtres Français, Européens, Américains, à cette foi catholique qui est la mère de tout christianisme.

Je veux encore dire à Mon peuple que la direction actuelle des États est le fruit de votre vote et vous mettez à votre tête des dirigeants qui vous ressemblent. Vous aussi, reprenez-vous, revenez à la religion de vos pères, de vos ancêtres Français, Européens, Américains, à cette foi catholique qui est la mère de tout christianisme. Par elle, vous retrouverez la paix, la concorde, le respect de la vie, le respect d’autrui. Par elle, vous plairez de nouveau à Dieu et Il vous bénira, vous et vos œuvres.
Travailler le dimanche est une offense à votre Père des Cieux qui s’est réservé pour Lui le 7e jour. Vous devez L’honorer de nouveau, Le prier, Le servir et aimer votre prochain comme vous-même pour Son Amour. C’est ainsi que reviendra la paix, la sérénité, la vie commune désirable et l’esprit de religion.

Mes enfants, priez, priez beaucoup parce que l’heure est grave mais Dieu ne s’éloigne pas. Je vous bénis et Je vous aime.

Tout régime ayant établi son pouvoir sur des valeurs fausses et injustes, sur la souffrance de ses citoyens, devra être éliminé pour laisser place à un régime plus juste et libéral.

Message prophétique de Jésus donné à Jean-Marc (France) – 7 septembre 1987

(…) Sur le plan social et politique, de grands remue-ménages vont aussi s’opérer. La véritable Justice va commencer à s’accomplir sur cette Terre. Tout régime ayant établi son pouvoir sur des valeurs fausses et injustes, sur la souffrance de ses citoyens, devra être éliminé pour laisser place à un régime plus juste et libéral.

Tout ce qui est injuste va s’effondrer. La valeur de l’argent risque aussi d’être altérée, car cette valeur est trop souvent utilisée dans le mauvais sens. Gare aux riches, hommes et nations, s’ils engrangent leur fortune sur le dos des pauvres : la Main de Dieu ne les épargnera pas. Que chacun fasse son examen de conscience et demande pardon pour ses multiples erreurs et impuretés ! (…)

Paix, Amour et Unité sont les trois pierres de base de ce Nouveau Monde. Construisez ce monde avec Foi dans Mon Amour et sachez dépasser la peur de la destruction qui est inévitable. Car ce qui est pourri doit prendre fin et que fleurisse à nouveau la Pureté. Tel est le cycle de la Vie même sur cette Terre. (…)

Voici que la Main de Dieu va frapper sur la folie et l’aveuglement des hommes et que de consternations ! Ce ne sont pas des nouvelles réjouissantes que Je vous apporte en ce jour, mais l’annonce de jours sombres et douloureux pour l’Humanité entière. L’heure approche où la haine et les passions vont se déchaîner. Satan est à l’œuvre pour cela… il travaille pour la division, pour la guerre et la violence, pour attiser la folie des hommes. (…)

Je vous donne l’autorité afin que vous puissiez travailler pour la justice et le bien commun.

Message du Ciel – Le Journal de Pelianito (Canada) le 28 juillet 2013

Mon bien-aimé, qu’est-ce que la miséricorde ? Permettre au mal d’avancer sans frein ? Non ! Le Seigneur est juste et miséricordieux. Les pauvres et les innocents crient vers moi. Leur sang M’est si cher et Je le vois sur les mains de ceux qui ont pouvoir de travailler pour la justice.

Dirigeants de la terre, ne comprenez-vous ? Je vous donne l’autorité afin que vous puissiez travailler pour la justice et le bien commun. Que vois-je à la place ? La corruption, la cupidité, l’exploitation, la mort.

Alors préparez-vous ! Car le Dieu de justice aura Son Jour – et bientôt ! Publiez un jeûne si vous êtes sages. Le roi de Ninive en a eu la sagesse. L’avez-vous ?

Mes enfants n’attendez pas que les dirigeants corrompus proclament un jeûne, mais par la prière et la supplication implorez le Seigneur de miséricorde pour cette génération méchante. Mon oreille est accordée à mes petits qui prient. Ne me faites pas attendre. Beaucoup dépend de vos prières et de vos sacrifices. Priez les enfants !

En premier lieu, il vous appartient d’obéir à Dieu ; vos devoirs vis-à-vis du pouvoir viennent en seconde position.

Message du Ciel de Jean, messager de la lumière à ses parents (en France) par locutions intérieures, le 7 octobre 2011

Mes bien aimés frères et sœurs, (…) Il serait stupide d’attendre de la gratitude, ou même du respect, de la part de vos actuelles classes dirigeantes en particulier dans les domaines de la culture. Si les droits de l’homme ne viennent pas de Dieu, ils dépendent alors de conventions arbitraires entre les êtres humains. L’État existe pour défendre les droits de l’homme et pour favoriser son épanouissement. L’État ne peut jamais être la source de ces droits. Quand l’État s’arroge ce pouvoir, même une démocratie peut devenir totalitaire.

Et il est vrai que l’Écriture vous dit de respecter ceux qui vous gouvernent et de prier pour eux. Vous devez avoir un grand amour pour votre pays que vous appelez – notre patrie -. En premier lieu, il vous appartient d’obéir à Dieu ; vos devoirs vis-à-vis du pouvoir viennent en seconde position. Vous ne pouvez ignorer que vous vivez une époque où l’Église est appelée à être une communauté croyante et exemplaire de résistance au mal.
Seule la vérité peut rendre les hommes libres. En votre qualité d’apôtres de Jésus-Christ et de la Vérité qu’Il incarne, votre devoir est de donner l’exemple et d’agir au mieux pour le bien de tous. (…)

Les gouvernements sont corrompus, et les leaders moralement sains ne prennent pas position ou ne font pas la différence.

Saint Amour : Message de Jésus donné à Maureen (USA), reçu le 24 mai 2011

Jésus : S’il vous plaît, comprenez ce que Je vous dis, que l’arme de plus grande destruction massive est l’avortement – et qu’il s’ensuit que les nations qui légalisent l’avortement se détruisent elles-mêmes.

Ma Main protectrice ne repose plus sur de tels pays, comme il se voit de plus en plus dans [le déclin de] leur économie, les catastrophes naturelles [qu’ils subissent] et leur résignation à la décadence morale. L’avortement détruit le cœur de la nation qui tombe ainsi en ruine de l’intérieur. Les gouvernements sont corrompus, et les leaders moralement sains ne prennent pas position ou ne font pas la différence.

Je viens convertir et corriger les consciences. Si vous vous corrigiez, de nombreux problèmes dans le cœur du monde seraient résolus.