Lévitation

Lévitation de Sainte Thérèse d’Avila (1515-1582)
et Saint Jean de la Croix (1542-1591)

Sainte Thérèse d’Avila, un des maîtres de la spiritualité chrétienne au 16é siècle, a souvent lévité : Voilà comment elle en parle : (…)
J’ai essayé de toutes mes forces de résister. Parfois j’obtenais quelque chose ; mais comme c’était luter en quelque sorte contre un très fort géant, je demeurais brisée et accablée de lassitude. (…)
Lorsque je voulais résister, je croyais sentir sous mes pieds des forces étonnantes qui m’enlevaient ; je ne saurais à quoi le comparer.
Nulle autre des opérations de l’esprit n’approche une telle impétuosité (…)
Au commencement, je l’avoue, j’étais saisie d’une excessive frayeur en voyant ainsi mon corps élevé de terre (…)
Souvent mon corps en devenait si léger qu’il n’y avait plus de pesanteur ; quelquefois c’était à un tel point que je ne sentais presque plus mes pieds toucher la terre.
Et puis voici la rencontre de Ste Thérèse d’Avila et Saint Jean de la Croix.
Thérèse est carmélite, De l’autre côté de la grille, St Jean de la Croix lui parle des Mystères de la Trinité. Tout à coup, St Jean s’élève dans les airs, suivi peu après par Ste Thérèse.
La religieuse qui arriva à ce moment là , a pu raconter cette histoire. (…)

Lévitation de Saint Joseph de Cupertino (1603-1663)
Extrait du site : wikipedia

Tout jeune Joseph ne brilla pas par sa vivacité intellectuelle. Il était nonchalant, maladroit, et semblait toujours perdu dans une profonde rêverie. (…)
À l’âge de 17 ans, à l’image de deux de ses oncles devenus franciscains, il se présenta dans leur Ordre, mais il fut refusé pour insuffisance intellectuelle. Les Frères mineurs capucins l’acceptèrent en tant que Frère lai. Mais là, il fut si malhabile dans les travaux qui lui furent confiés, qu’ils le congédièrent aussi, d’autant plus, qu’étant en extase perpétuelle, il ne parvenait pas à assumer ses tâches. (…)

Joseph, toujours gai et joyeux, tout en restant incapable d’apprendre complètement à lire et à écrire, fit tellement preuve d’obéissance, de piété, et d’humilité que ses supérieurs décidèrent de le recevoir comme clerc. (…)

Les dons de lévitation de ce saint sont rapportés dans d’étonnants récits (…). La première fois que Joseph aurait fait une lévitation, c’était à Copertino, le 4 octobre 1630, lors de la procession en l’honneur de saint François d’Assise.

L’histoire raconte qu’il était en train d’assister à la procession quand tout à coup, il se serait élevé dans le ciel, et serait resté à flotter au-dessus de la foule. Quand il redescendit et qu’il réalisa ce qui venait de lui arriver, il prit peur et s’enfuit pour se cacher. À partir de ce moment, la vie de Joseph fut bouleversée. Ses vols continuèrent, et leur fréquence s’amplifia de plus en plus. Il lui suffisait d’entendre les noms de Jésus, de Marie, de chanter un psaume à la Messe, pour s’élever au-dessus du sol, restant là jusqu’à ce que son supérieur, au nom de l’obéissance, lui ordonne de redescendre. Tout ceci intriguait et distrayait les autres moines, et déplaisait de plus en plus à ses supérieurs.

Mais ces manifestations étaient indépendantes de la volonté de Joseph.
La lévitation la plus connue de Joseph fut celle qui se produisit lors d’une audience papale devant le Pape Urbain VIII.
Quand Joseph s’agenouilla pour baiser les pieds du Pape, il fut élevé au-dessus du trône pontifical, et resta ainsi jusqu’à ce que son supérieur, qui l’accompagnait, lui ordonna de redescendre sur le plancher.
Le Pape dit au Père supérieur : «Si frère Joseph mourait sous notre pontificat, nous voulons servir de témoin à son procès de canonisation pour déposer du prodige dont nous venons d’être témoin. (…)


Un certain Ben_pk a marqué l’univers de la télékinésie par 2 vidéos de lévitation diffusées en 2008. En voici une, la moins connue.