Le miracle de Cokeville

En bas de la page se trouve la vidéo qui m’a fait découvrir cette histoire.
Je l’ai découvert sur l’application TikTok, puis je l’ai retrouvé sur YouTube. Je l’ai extrait de l’émission entière qui comportait d’autres faits extraordinaires et je l’ai mise sur ma chaîne.

Le vendredi 16 mai 1986, l’ancien policier de la ville, David Young, 43 ans, et son épouse Doris Young, 47 ans, ont pris en otage 96 enfants et 18 adultes à l’école primaire de Cokeville (Wyoming – USA).

Avec sa femme, David Young est entré dans l’école avec une bombe artisanal rempli d’essence, ainsi que des fusils et des pistolets. Le couple a rassemblé un grand groupe d’enfants et d’enseignants dans une seule salle de classe. David a attaché la gâchette de la bombe à son poignet et a menacé le groupe qu’il pourrait, à tout moment, bouger son bras et allumer la bombe.

David Young voulait demander une audience avec le président Reagan et 2 millions de dollars par otage (230 millions de l’époque)

Après plus de deux heures, les enfants devenaient agités, alors les enseignants ont essayé de distraire les enfants avec des jeux, des livres, mais cela ne suffisait pas.

Ci-dessous l’affiche du film racontant cette histoire, réalisé en 2015.

Les enseignants et les enfants se sont mis alors à faire une prière silencieuse, et c’est à ce moment-là que quelque chose d’étrange a commencé à se produire. Certains élèves ont commencé à entendre des voix célestes leur dire que quelque chose de grand était sur le point de se produire, mais qu’il ne fallait pas avoir peur. D’autres ont vu de belles silhouettes en blanc se déplacer dans la pièce.

Quelques-uns ont aperçu des proches décédés leur disant de ne pas avoir peur et une dame rayonnante en blanc est apparue, a dit aux personnes rassemblées de commencer à se diriger vers les fenêtres et qu’elles seraient toutes épargnées.

David Young a commencé à être agité, certains disent que c’était la prière, certains disent qu’il a peut-être eu un aperçu fugace de ce que les enfants et certains membres du personnel voyaient. Quelle que soit la raison, il a retiré le mécanisme de déclenchement des bombes de son poignet et l’a attaché à sa femme. Il alla ensuite dans la salle de bain attenante.

Peu de temps après, (environ deux heures et demie après le début de la prise d’otages), sa femme, Doris Young, a soudainement secoué involontairement son bras et la bombe a explosé. Le feu et la fumée noire brûlante ont rapidement rempli la salle et les enseignants ont rapidement décidé d’agir. Les vitres ayant été soufflées, cela a ont aidé les enfants à quitter le bâtiment, puis les ont rapidement suivis. John Miller, le professeur de musique, a reçu une balle dans le dos alors que David Young rentrait dans la pièce. Doris Young en flamme se tordait de douleur sur le sol, alors David mit fin à ses souffrances d’un coup de pistolet, avant de se suicider.

Les experts en explosifs ont déclaré que la taille de la bombe aurait dû au moins complètement détruire la salle de classe, mais un seul des cinq détonateurs a explosé. Bien que tous les enseignants et les enfants soient allés à l’hôpital avec des brûlures légères, tous se sont rétablis, même John Miller qui avait été attend d’une balle. Les deux seules personnes à avoir perdu la vie ce jour-là étaient les deux preneurs d’otages.

Des photographies médiatiques et d’actualité de la scène ont rapidement fait surface et c’est l’une de ces photographies qui, selon beaucoup, renforce ce qui s’est passé ce jour-là. Les enfants et des enseignants racontant des histoires concordantes d’anges vus dans cette classe juste avant que la bombe n’explose, peu de gens ont été surpris par ce qui a été trouvé.

Sur le mur nord de la salle de classe, où la femme rayonnante en blanc avait été vue, il y avait un contour brûlé – beaucoup pensent qu’il s’agit d’une figure humaine avec des ailes imprimées sur le mur. Cette photographie montre-t-elle l’image de l’un des anges qui a sauvé la vie de tous les innocents ce jour-là ?