La montagne à gravir

Au pied de cette montagne à gravir et à conquérir.

Messages de Notre Seigneur Jésus-Christ pour le monde du XXIe siècle.
Pour lire le message sur le site d’origine : Soeur Beghe – Samedi 18 septembre 2021

Le péché originel a été une cassure profonde et durable dans le Plan de Dieu. L’homme, promis au bonheur et à la vie éternelle, a été conduit par l’action du démon à se retrouver au bas d’une montagne bien difficile à gravir et avec de nombreuses étapes avant d’arriver au sommet. C’est ainsi que les saints hommes peuvent se situer à la dernière étape de cette montagne, mais les ignorants, les incultes de la connaissance de Dieu peuvent se situer au pied de cette montagne à gravir et à conquérir.

Les plus agiles de cette dernière catégorie, ceux du bas de la montagne, iront plus vite que les moins souples, mais tous, à condition de tenir la main secourable et parfois invisible de Dieu, y parviendront. Il y aura les ouvriers de la première heure comme de la onzième (Mt 20, 1-16), ceux qui arriveront plus vite que d’autres, mais tous auront les mêmes étapes à franchir depuis la connaissance de Dieu, l’adhésion à Sa Parole, la communion sacramentelle, la sainteté de vie et enfin l’entrée dans le Ciel, la Vie éternelle.

Gravissez votre part de montagne et regardez toujours vers le haut.

Je suis Dieu et Je donne Ma Vie pour le monde et pour que tous les hommes soient sauvés. Le péché originel a fait de tels dégâts qu’au lieu de se trouver dès le début de la vie dans les gradins proches du sommet de la montagne, sous le Ciel, les âmes et les corps se trouvent au pied de celle-ci et doivent la gravir et Me trouver. Les anges, leur esprit, les aident et les encouragent, comme lors de Mon Agonie au Jardin des Oliviers où Je fus encouragé par un ange (Lc 22, 43) et pus alors affronter courageusement ce qui devait M’arriver.

Les anges sont vos guides, Mes enfants, priez votre ange gardien qui vous aide tant ! Je reviendrai sur ce thème et, en attendant, gravissez votre part de montagne et regardez toujours vers le haut.

Je vous bénis et vous aime. Je vous attire à Moi. Que Dieu soit loué et aimé.

Suite du message donné le jour d’après

La montagne est difficile pour toutes et elle se gravit chacun à son rythme

Messages de Notre Seigneur Jésus-Christ pour le monde du XXIe siècle.
Pour lire le message sur le site d’origine : Soeur Beghe – Dimanche 19 septembre 2021

Quand une âme part du bas de la montagne, elle a tout à apprendre : l’expérience, la manière, les astuces, les efforts, les difficultés et même les arrêts parce que la montée est difficile. Et certaines âmes, fatiguées ou perdues, s’arrêtent en chemin.

D’autres âmes qui se trouvent au même niveau sont également sans entraînement et pas nécessairement aptes à les aider. Ce sont alors d’autres âmes, d’un niveau supérieur, les prêtres par exemple, qui viennent les aider, les réconforter, les épauler. Ces prêtres qui viennent les aider, ne perdent pas leur propre place dans la montée, mais Dieu leur donne la capacité d’accéder à celles qui ont besoin d’eux. La montagne est difficile pour toutes et elle se gravit chacun à son rythme, à sa vitesse, selon son dévouement et son courage.

Ainsi en est-il des âmes sur la terre : elles évoluent à leur rythme et certaines stagnent tandis que d’autres gravissent rapidement quoique non sans douleur. Telle est l’ascension des âmes vers le Ciel. Elles gravissent, elles s’entraident, les unes plus fortes ou plus habiles et toutes avancent, pour autant qu’elles le veulent. Et puis, il y a aussi les âmes qui s’arrêtent, qui errent localement, oubliant que leur devoir est de marcher, de grimper, de ne pas perdre de temps car la montagne, elle, ne se rapetisse pas. Il faut faire tout le chemin !

Telle est la situation de l’humanité et la montagne est le chemin qui mène vers les hauteurs des cieux. Certaines âmes seront rapides et généreuses et d’autres plus lentes, d’autres ankylosées n’y parviennent pas sans de nombreuses étapes. Ceci est le chemin des âmes qui sont immortelles et qui, quel que soit le temps mis à cheminer, parviennent enfin au sommet.

Marchez, avancez, grimpez et ne vous arrêtez pas en chemin. Je suis avec vous.

C’est ainsi qu’il faut imaginer les âmes dans cette montée rendue difficile par le démon, celui qui tenta Eve et la fit tomber. Elle et Adam étaient en marche vers le sommet mais le péché originel les fit trébucher gravement et ils tombèrent nus et désemparés au pied de la montagne. Et depuis, toutes les âmes partent du bas de la montagne et doivent la gravir avec la grâce et la volonté.

Que Dieu vous bénisse, Mes enfants, marchez, avancez, grimpez et ne vous arrêtez pas en chemin. Je suis avec vous, J’ai gravi Moi aussi cette montagne et l’ai fait parfaitement. Ma très sainte Mère, dans sa douceur et son humilité l’a fait parfaitement aussi, elle n’a pas traîné en chemin, ni saint Joseph, ni les nombreux saints qui peuplent Mon Ciel et qui sont Ma joie pour l’éternité.

Venez à votre tour, ne traînez pas, ne flânez pas, ne vous arrêtez pas de peur de vous laisser entraîner par d’autres flâneurs ou par des démons qui ne sont pas désœuvrés.

Je vous attends, Je vous aime.

(Vincent) Il y a longtemps je fis un rêve du symbolisme de la montagne.
J’étais en bas d’une montagne et je me dépêtrais dans de multiples problèmes, puis je m’en sortais et je commençais à gravir la montagne.
Au milieu de l’ascension surgis ma femme qui me rejoignait, puis on arriva ensemble au sommet d’où on avait une vue magnifique sur une sorte de ville ancienne style La Jérusalem céleste.
Ce rêve n’était pas prophétique sur ce que je vivrais en fin de parcourt, mais m’avoir vu atteindre le somment de la montagne et ce beau panorama m’avait rassuré.