Jésus

Ci-dessus à gauche. Cette image du visage de Jésus est apparue miraculeusement pendant que l’on photographiait la remise d’un calice dans le tabernacle d’une église espagnole saccagée durant la guerre civile (1936-39).
L’image de droite, c’est une photographie miraculeuse qui aurait été prise par un touriste en visite à Jérusalem et qui a photographié le mur des lamentations.
Après développement de la pellicule, il vit cette image extraordinaire.
Une personne qui a eu le privilège d’avoir vu des scènes de la vie de Jésus a authentifié cette photo miraculeuse en y reconnaissant Joseph d’Arimathie (à gauche) et l’apôtre Jude Thaddée (à droite).
Photo ci-dessous, le mur des lamentations a bien des pierres qui arrivent à la hauteur du trait noir de la photo de l’époque de Jésus.

Ne suis-je pas votre Dieu ? Si je le suis, alors traitez-moi en conséquence.

Message de Dieu le Père à Glynda Lomax (USA), le samedi 18 juillet 2014.

Soyez en paix.
Mes gens se tracassent pour de nombreuses choses sans importance. Une seule est nécessaire, votre temps avec moi, qui est pourtant si facilement sacrifié par beaucoup d’entre vous.
Je désire que vous me mettiez à la première place dans vos vies, sans délai. Ne suis-je pas votre Dieu ? Si je le suis, alors traitez-moi en conséquence.

Abandonnez vos plans. Votre planning est vain. Ne vous fixez pas des objectifs pour vous-mêmes. Votre but ultime devrait être de contempler Mon visage à votre entrée dans le Ciel

Message de Jésus donné à Tendre-Cœur :  reçu le 12 août 2013

Enfants de l’Amour, l’Amour vous parle. Ouvrez-Moi vos cœurs. Je Suis. Je suis l’Alpha et l’Oméga. Je suis le grand JE SUIS. Ouvrez-Moi vos cœurs, car Je désire poser Mon baiser sur vos âmes. Réjouissez-vous de cela.

Abandonnez vos plans. Votre planning est vain. Ne vous fixez pas des objectifs pour vous-mêmes. Votre but ultime devrait être de contempler Mon visage à votre entrée dans le Ciel. Le seul objectif qui compte, c’est votre destination éternelle. Tout ce que vous connaissez cessera un jour d’exister. Préparez-vous pour l’Éternité. Ne soyez pas suffisants. Ne pensez pas que vous pouvez reporter votre préparation.

Vous êtes appelés à la sainteté. Beaucoup d’entre vous ne sont pas dignes de Moi, donc ne sont pas dignes de mon amour, et pourtant Je vous aime inconditionnellement. Bien-aimés, faites toute chose pour me plaire. 
Agenouillez-vous devant moi chaque matin.
Adorez-moi.
Demandez des bénédictions, et la force.
Persévérez dans l’amour. 
Je vais vous transformer. Vous serez portés à la sainteté, si vous le désirez. Marchez irréprochables sous Mes regard. Réjouissez-vous en ce qui est en vue. Tous les efforts seront récompensés lors de votre passage. Vous feriez bien de vous en souvenir. Je vais vous couronner Moi-même. La couronne de justice dans le seul prix qui mérite d’être disputé. Vous devez considérer vos batailles spirituelles comme plus importantes que vos affaires mondaines.

Soyez des guerriers de l’Amour. Travaillez dans Ma vigne. Croyez que toutes choses contribuent au bien commun. Croyez que vos efforts feront une différence. Je vous laisse Mon baiser de paix.

Je suis ici pour vous dire qu’aucun homme dans le monde ne peut se sauver sans Moi, car Je suis votre vrai Messie

Message de Jésus à Jennifer (USA) reçu le 5 octobre 2011 à 18 heures 25

Mes enfants,
Beaucoup vous diront que les choses ne peuvent pas se produire pour vous de cette façon ou de celle-là [comme l’annoncent les prophéties], mais Je vous dis qu’ils ne sont pas votre Dieu.

Beaucoup ont dit qu’un homme [sous entendu : le Messie] ne pouvait pas sauver le monde entier, mais Je suis ici pour vous dire qu’aucun homme dans le monde ne peut se sauver sans moi, car je suis votre vrai Messie.

C’est par moi et seulement par moi, que je peux apporter dans votre vie les changements nécessaires et qui seront féconds. Ayez confiance mes enfants, ayez confiance, car Je suis Jésus.

Je suis venu vous dire que je suis la Divine Miséricorde et que c’est par moi que mes enfants obtiennent le Ciel

Message de Jésus à Jennifer (USA) reçu le 4 octobre 2011 à 18 heures 10

Mon enfant,
Je suis la main de la miséricorde. Je suis le cœur de la miséricorde. Je suis le roi de la miséricorde, car Je suis Jésus.
Mes enfants, ne mettez pas des limites à Ma miséricorde car elle est sans limite, et ainsi sont les miracles qui viennent de Moi.

Mon peuple dit que Je suis le Dieu de justice, mais Je vous dis que cela est réservé à mon père. Je suis venu vous dire que Je suis la Divine Miséricorde et que c’est par moi que mes enfants obtiennent le ciel. Il n’y a pas d’autre source [de la miséricorde] que moi car Je suis Jésus.

Je suis le premier, le dernier, le commencement et la fin. Venez, mes enfants, et réclamez le bien qui vous attend à travers moi. Le monde va vous offrir tout ce qui est du monde, alors que votre âme ne réclame que ce qui vous prépare pour le ciel.
Venez, mes enfants, et je vais vous préparer à être mes témoins dans le monde. Je suis venu vous dire que les cœurs doivent changer pour qu’à l’humanité vienne la paix.

Je ne vous attends pas très loin car Je vous attends dans tous les tabernacles du monde. Je vous attends à l’Adoration. Je vous attends sur le siège de la confession. Venez, mes enfants, venez, car Je suis Jésus, et Ma miséricorde et Ma justice prévaudront.

M’ayant comme ami, vous n’aurez rien à craindre et je vous comblerai de ma grande paix, de mon amour et de ma joie.

Enseignement de Jésus au Père Melvin Doucette (Canada) Vendredi 26 février 2010.

C’est bien vrai que j’aime ma Mère de tout mon Cœur. Elle est la plus grande de toutes les mères. Un jour elle m’a rendu visite avec certains de mes cousins (qu’on appelait frères à l’époque) pendant que je donnais un enseignement. Quand j’eus fini d’instruire les disciples, je suis allé les retrouver.

Je comparai mes disciples à ma mère et ma famille. Toute personne qui croit en moi et qui me suit en faisant la volonté de mon Père céleste fait partie de ma famille. Je vous considère tous comme ma mère, mon frère ou ma sœur.
À cause de votre amour, une filiation très particulière existe entre vous et moi. Vous faites partie du Royaume des cieux et une relation d’amour s’est développée. Je vous appelle mes frères et mes sœurs, et je suis véritablement votre frère.

Je désire que cette relation entre nous s’approfondisse de jour en jour. Elle grandira si chaque jour vous passez du temps en prière avec moi et si vous savez et comprenez ce que je vous ai enseigné.
Placez-moi au centre de votre vie et ayez le regard et l’esprit fixés sur moi. M’ayant comme ami, vous n’aurez rien à craindre et je vous comblerai de ma grande paix, de mon amour et de ma joie.

Venez, soyez auprès des autres un canal de mon amour. Je vous aime.

Vous ne pouvez mettre personne avant moi

Enseignement de Jésus au Père Melvin Doucette (Canada) – Jeudi 18 février 2010

Je suis votre Sauveur et votre ami, et je désire être le premier dans votre vie. Vous ne pouvez mettre personne avant moi.
Si vous accordez plus d’importance quelqu’un d’autre, vous suivrez son opinion si elle est contraire à ce que je vous ai enseigné. Un exemple : quelqu’un vous dit qu’il n’est pas important d’aller à la Messe le dimanche, qu’il n’est pas grave de manquer à la Messe ce jour-là. Si je suis le numéro un dans votre vie, vous saurez que cela contredit ce que j’ai enseigné aux apôtres et que vous devez me suivre plutôt que la personne qui vous ment.

Vous devez vous soumettre totalement à moi, de sorte que votre unique désir dans la vie soit de faire la volonté de votre Père du ciel. Pour y arriver, il faut être humble. Les orgueilleux ne veulent qu’agir à leur guise, et c’est pourquoi ils tombent souvent dans le péché. Au contraire, si vous êtes une personne de prière et que vous m’aimez de tout votre cœur, il vous sera facile d’accomplir ma volonté et non la vôtre, qui est souvent entachée d’orgueil.

Rappelez-vous : vous ne trouverez la vraie vie qu’en moi seul. Alors donnez-moi votre vie, et vous m’aurez comme votre grand ami.
En agissant ainsi, vous deviendrez complètement libre et vous marcherez chaque jour dans le bon sentier. Je suis la lumière qui vous éclaire tout au long de votre voyage. Je vous aime.


Je suis le fiancé et, si vous croyez en moi, vous êtes la fiancée

Enseignement de Jésus au Père Melvin Doucette (Canada) – Dimanche 13 septembre 2009

Vous savez que je suis le fiancé et, si vous croyez en moi, vous êtes la fiancée. Vous devez apprendre à me connaître, surtout en lisant la Bible, en écoutant ceux qui sont chargés de vous enseigner et en vous adonnant à la prière. Votre engagement à mon égard doit être sincère. Il ne faut pas croire un moment, puis vous défiler l’instant d’après. Ne vous laissez pas tromper par le malin comme Ève le fut par le serpent et fit ce qui était interdit.

Aujourd’hui, beaucoup enseignent des faussetés à mon sujet. Ils disent que j’étais pécheur comme eux, mais la vérité c’est que je n’ai jamais commis de péché. Certains prétendent que je ne suis pas divin, mais un simple être humain. Cela également est faux, puisque je suis le Fils de Dieu, Deuxième Personne de la Sainte Trinité.

D’autres disent que l’Église que j’ai fondée sur les apôtres n’est pas la vraie Église. Comme cela est faux, puisque je l’ai fondée et qu’elle est la seule Église authentique sur la terre. Toutes les autres sont purement des inventions humaines.

Certains affirment que les chrétiens devraient rendre culte et aller à l’église le samedi, comme le font les Juifs. La vérité est que je suis ressuscité un dimanche et que ce jour est devenu le jour de repos pour les chrétiens, ce que j’ai approuvé par l’entremise des apôtres. Restez unis à mon Église et la vérité vous sera enseignée pour vous mener sur le bon chemin jusqu’au ciel. Je vous aime car vous êtes ma fiancée. »


Mes actions vous montrent sans l’ombre d’un doute que je suis bel et bien le Messie, le Sauveur du monde.  (…) Seul Dieu pouvait faire ce que j’ai fait

Enseignement de Jésus au Père Melvin Doucette (Canada) – Dimanche 1er mars 2009

Jean fut envoyé avant moi pour baptiser les gens dans le Jourdain afin de les préparer à ma venue. C’est lui qui me baptisa et quand je sortis de l’eau, l’Esprit Saint vint sur moi et le Père céleste prononça ces paroles à mon sujet : Celui-ci est mon Fils Bien-aimé en qui je mets toute ma joie.

Jean fut arrêté pour avoir critiqué le roi et finit par être décapité. Il voulait que ses disciples me suivent, et c’est pourquoi il envoya certains d’entre eux me demander : Es-tu celui qui doit venir, ou devons-nous en attendre un autre?

En réponse aux disciples de Jean, je leur expliquai ce que je faisais. D’abord je leur parlai des guérisons que j’avais accomplies – les aveugles recouvraient la vue, les boiteux se mettaient à marcher, les lépreux étaient purifiés, les sourds pouvaient entendre, les mors étaient ramenés à la vie. Je prêchais aussi la Bonne Nouvelle aux pauvres. Toutes ces œuvres devaient être accomplies par le Messie lorsqu’il il viendrait sur la terre. Après avoir redit cela à Jean, ces gens vinrent à moi et me suivirent.

Ces paroles que j’ai dites s’adressent également à vous. Vous pourriez vous aussi vous demander si je suis vraiment le Sauveur, le Fils de Dieu. Mes actions vous montrent sans l’ombre d’un doute que je suis bel et bien le Messie, le Sauveur du monde.

Je fus envoyé par mon Père du ciel afin de proclamer le Bonne Nouvelle et de réaliser de nombreux miracles. Seul Dieu pouvait faire ce que j’ai fait. À la fin je donnai ma vie dans de grandes souffrances sur la Croix pour votre salut. Mon sacrifice vous apporte la vie en abondance. Vous êtes désormais les bien-aimés du Père et mes frères et mes sœurs. Vous serez avec moi au ciel un jour, si vous suivez le sentier que je vous ai tracé. Je vous bénis tous.

Description de Jésus lorsqu’il était sur terre il y a 2000 ans

Jésus à 1 an

Description de Jésus – Extrait des évangiles de Maria Valtorta (1897-1961) – Tome 1

(…) Les trois Sages contemplent le Bébé. Il me paraît avoir de neuf mois à un an tant il est éveillé et robuste.
Il repose sur le sein de sa Mère. Il sourit et jase avec une voix de petit oiseau. Il est tout vêtu de blanc, comme la Maman, avec des sandalettes mi-nuscules aux pieds.

Un petit vêtement très simple: une tunicelle d’où sortent les petits pieds remuants, les mains grassouillettes qui voudraient tout saisir, et surtout le très joli petit visage où brillent les yeux d’azur foncé, et la bouche qui fait des fossettes des deux côtés quand il rit et découvre ses premières petites dents. Les petites boucles de cheveux semblent une poussière d’or tant ils sont brillants et vaporeux. (…)
Jésus à 5 ans

Jésus à 5 an
s

Je vois apparaître, doux comme un rayon de soleil en un jour de pluie,
mon Jésus, petit enfant de cinq ans environ tout blond et charmant dans son simple habit bleu ciel qui descend à moitié de ses mollets grassouillets.
Il joue dans le petit jardin avec de la terre. Il en fait des petits tas et y plante des petites branches comme pour faire des bosquets en miniature; avec des cailloux il fait des chemins et puis, il voudrait faire un petit lac au pied de ces minuscules collines. Pour y arriver, il prend un fond de quelque plat qu’il enterre jusqu’au bord. Puis il le remplit d’eau avec un récipient qu’il plonge dans un bassin servant de lavoir ou pour l’arrosage du petit jardin. (…)

Jésus à 12 ans

Je vois Jésus entrer avec sa Maman dans la pièce – comment dire ? – la salle à manger de Nazareth.
Jésus est un bel enfant de douze ans, grand, bien formé, fort sans être gras. Il semble plus âgé qu’il ne l’est, à cause de sa complexion. Il est déjà assez grand, pour atteindre l’épaule de sa Maman.
Il a encore le visage arrondi et rose de Jésus enfant, visage qui, par la suite avec la jeunesse et l’âge viril, s’amincira et prendra une couleur sans couleur, de certains albâtres délicats à peine teintés de jaune rose.

Jésus adulte

D’après les visions de Marie D’AGRÉDA (1602-1665)

Notre Seigneur Jésus-Christ était merveilleusement bien fait de sa personne; il avait un air imposant et serein , une beauté pleine d’une douceur attrayante; les cheveux , longs à la manière des Nazaréens, lisses, d’une couleur entre le blond doré et le châtain; les yeux grands et bien fendus; le regard accompagné d’une grâce et d’une majesté admirables; la bouche, le nez, et toutes les parties du visage parfaitement proportionnés; et il se montrait en tout si aimable, qu’il inspirait il ceux qui te regardaient sans prévention un respect et un amour singulier.

Son seul aspect pénétrait les âmes d’une joie ineffable, les éclairait, et produisait sur elles des impressions divines et d’autres effets admirables. Judas vit à ses pieds cette personne du Christ si digne d’amour et de vénération; il en reçut de nouveaux témoignages d’affection et des faveurs extraordinaires.

Chronologie de l’époque de Jésus