Qui est Dieu ?

Avoir Dieu comme meilleur ami

Témoignage de l’auteur du site (le 3 décembre 2019)
La relation Père fils et mon rapport avec Dieu.

J’ai deux enfants, un garçon et une fille. Il se trouve que je suis assez fusionnel avec mon fils et ce rapport privilégié m’aide dans mon positionnement avec Dieu.
Pour savoir comment Dieu voudrait que je sois avec lui, je pense à mon fils et j’essaie de m’imaginer comment j’aimerais qu’il soit avec moi.
Lors d’une séance d’adoration assez longue, mon esprit fut traversé par un nouveau concept. J’avais déjà entendu des phrases comme « Avoir confiance en Dieu » ou « Vivre dans la volonté de Dieu », « Renoncé à sa propre volonté », etc.
Mais durant cette heure d’adoration, pensant à ma relation avec mon fils en me demandant comment plaire à Dieu, je me suis rendu compte que j’aurais aimé l’entendre dire :
« Papa, tu es mon meilleur ami ».
Je me suis donc mis à la place de mon fils et face à Dieu, je lui ai dit « Tu es mon meilleur ami ». J’ai marqué très fort ce concept en moi en le méditant et je fus envahi d’un grand calme surnaturel.

Pour conclure, voici un message céleste qui complète le sujet.

Message de Jésus donné à Louisa Piccarreta.
Extrait du livre Le Royaume du Divin Fiat. Le livre du Ciel : Tome 12

Chez les âmes qui font ma volonté et vivent en elle, mon amour ne rencontre pas d’obstacle. Je les aime et les préfère tant, que je m’occupe directement de tout ce qui les concerne. Je leur procure des grâces inattendues. Et je suis jaloux si quelqu’un d’autre fait quelque chose pour elles ; je veux tout faire moi-même.
J’atteins une telle jalousie d’amour que, à l’instar du prêtre à qui je donne le pouvoir de me consacrer dans l’hostie sacramentelle, je m’accorde le privilège de consacrer moi-même ces âmes qui font leurs actions dans ma volonté en laissant tomber leur volonté humaine pour permettre à la Divine volonté de prendre toute la place.
Ce que fait le prêtre pour l’hostie, je le fais pour ces âmes, non seulement une fois, mais chaque fois qu’elles répètent leurs actes dans ma volonté.
Elles m’attirent comme de puissants aimants et je les consacre comme des hosties privilégiées, répétant sur elles les mots de la consécration. (…)

Qui est-il ? Comment agit-il ? Que fait-il ?

Ces textes sont des messages célestes. C’est Dieu qui parle.
Les messages entiers ce trouvent sur mon ancien site, mais une lecture des titres seuls donne à mon avis un résumé suffisant.

Je suis Dieu, mais un Dieu d’amour ! Je suis Père, mais un Père qui aime avec tendresse et non avec sévérité.

Dans ma sagesse, Je vois tout et Je prévois et choisis.

(…) comme des esclaves sous un maître tyrannique, qui se tient drapé dans sa puissance et reste par son orgueil, distant de ses sujets, pour les contraindre au respect et au dévouement.
Non, non ! Mes enfants ! Je sais me faire petit, mille fois plus que vous ne supposez !

Ce n’est pas parce que J’ai besoin de ma créature ou de ses adorations que Je désire d’être connu, honoré et aimé. C’est uniquement pour la sauver et lui donner ma gloire en partage que Je m’abaisse vers elle.

Dites encore à ces chrétiens, à ces chères créatures, mes enfants, combien il est doux de penser qu’il y a un Père qui voit tout, qui sait tout, qui pourvoit à tout, qui est infiniment bon, qui sait facilement pardonner, qui ne châtie qu’à regret et lentement.

Les hommes qui tournent vers moi leur regard ne le détournent plus. Je les captive et ma prison d’amour et de liberté surnaturelle est une des promesses divines les plus exquises et les plus pacifiante.

Enfants, revenez-moi ! Je serai la vie pour vous, vous trouverez en moi ce que, jusqu’à présent, vous pensiez pouvoir trouver sur terre.

La source est le symbole de la connaissance qu’on a de moi, et l’océan celui de ma charité et de votre confiance. Si vous voulez éprouver la puissance de cette source dont Je vous parle, apprenez d’abord à me connaître mieux et à m’aimer jusqu’au point que Je désire, c’est-à-dire non seulement comme votre Père, mais comme votre ami et votre confident.

J’étais content de vivre patiemment auprès d’elle, dans l’espoir que peut-être un jour, elle écouterait mon Amour et qu’elle reviendrait à moi, son Père et son Sauveur

Mon amour pour mes créatures est si grand que Je ne goûte aucune joie comme celle d’être parmi les hommes

Il est bon et tellement parfait et diversifié, que chacun trouve en Lui la joie d’être compris, aimé et considéré dans l’épanchement d’un amour total, personnel et extraordinairement joyeux.

Pour être connu, aimé et honoré d’un culte spécial Je ne demande rien d’extraordinaire. Ce que Je désire seulement le voici :
Je voudrais m’établir en chaque famille comme en mon domaine, afin que tous puissent dire en toute sécurité …
Je voudrais voir s’établir une grande confiance entre l’homme et son Père des Cieux, un véritable esprit de familiarité et de délicatesse en même temps, pour ne pas abuser de ma grande bonté.

Je suis Dieu, mais Dieu d’amour ! Je suis Père, mais un Père qui aime avec tendresse et non avec sévérité.

Aucun de mes attributs ne peut être contrarié aux dépens d’un autre

J’ai déjà expliqué qu’il y n’a pas d’événement qui arrive sans ma permission. Soit je veux soit je permets : rien ne peut arriver, que je ne veuille ou ne permette

Ce n’est pas parce que J’ai besoin de ma créature ou de ses adorations que Je désire d’être connu, honoré et aimé, c’est uniquement pour la sauver et lui donner gloire en partage que Je m’abaisse vers elle

Dites encore à ces chrétiens, à ces chères créatures, mes enfants, combien il est doux de penser qu’il y a un Père qui voit tout, qui sait tout, qui pourvoit à tout, qui est infiniment bon, qui sait facilement pardonner, qui ne châtie qu’à regret et lentement

Je vis donc près de l’homme, Je le suis partout, Je l’aide en tout, Je supplée à tout. Je vois ses besoins, ses peines, tous ses désirs et mon plus grand bonheur est de le secourir et de le sauver.

Qu’ils sachent que Je n’ai qu’un seul désir : les aimer tous, leur donner mes grâces, pardonner à leur repentir et surtout, ne pas les juger par ma justice, mais par ma miséricorde, pour que tous soient sauvés et mis au nombre de mes élus.

Je suis votre Père ! Serait-il possible qu’après m’avoir appelé votre Père et m’avoir témoigné votre amour, vous trouviez en moi un cœur assez dur et assez insensible pour vous laisser périr ? Non, non ! Ne le croyez pas ! Je suis le meilleur des Pères.

Je veux vous le rappeler pour que vous appreniez à me connaître Tel que Je suis. Pour que vous ne soyez pas craintifs comme des esclaves, envers un Père qui vous aime.

Je n’ai eu qu’un désir, celui de me faire connaître aux hommes et de m’en faire aimer.

Je suis l’Éternel et lorsque Je vivais seul, J’avais déjà résolu d’employer ma toute-puissance pour créer des êtres à mon image.

Je mets mon plus grand bonheur à être avec lui et à converser avec lui, comme un Père avec ses enfants.

Je suis celui qui crée la forme de chaque flocon de neige, et permet son vol vers la terre.

Je suis le Père – je suis le Fils, le seul Dieu unique et vrai.

Il n’y a pas de forces occultes et mystérieuses qui agissent dans l’univers à mon insu.

Mais pour ceux qui m’aiment, qui obéissent à mes commandements et qui me donnent le respect dû à leur Créateur, je leur donne tout mon amour, toute ma miséricorde, mon pardon et ma protection

Je ne force pas l’humanité à travailler pour le Ciel. Si je le faisais, nous n’aurions pas une famille mais un maître et ses esclaves.

C’est mon plaisir que de simplement regarder ce que les humains, avec leur propre tempérament, vont faire de leurs propres vies.

En aucun temps vous ne devriez avoir peur que je n’aie pas un plan parfait pour vous.

Vous vivez sous mon regard en tout temps, même si vous n’en êtes pas conscients.

Dans sa grande providence, il prend soin de chaque personne et pourvoit à tous ses besoins.

Mon premier « accouchement » fut celui de l’Univers qui était en Dieu, comme tout d’ailleurs.

C’est par ma volonté que vous continuez même d’exister.
Je suis l’auteur de la vie.
Mon Royaume s’étend dans tout l’univers.
Je suis l’amour lui-même Je suis la résurrection et la vie.
Quand vous me connaîtrez vraiment, nous formerons un partenariat.
Rien n’est inconnu à Dieu.
Je suis moi-même le fournisseur de votre force.

Extrait des visions de la religieuse et mystique Marie Lataste (1822-1847)

(…) Il ne faut pourtant pas se représenter Dieu sous une forme quelconque. Dieu n’a pas de forme, parce qu’il est esprit. Il faut considérer en Dieu une immensité sans bornes, un tout qui ne peut être compris et qui renferme infiniment toutes les perfections.

Dieu est partout; il n’est pas plus au ciel que sur la terre; la terre le possède aussi bien que le ciel; seulement, on ne le voit pas sur la terre : ce n’est que dans le ciel qu’il se manifeste dans toute sa gloire. (…)

Voici les 10 Attributs de Dieu
Message du Ciel donné à JNSR (France) – 24 Août 2005

Dieu est Juste. Dieu vous aime. Comment concilier sa miséricorde et sa sainte justice ? (…). Mais Je vous le redis encore : Dieu ne contrarie jamais l’un de ses attributs aux dépens d’un autre.

Voici les 10 Attributs de Dieu :
Dieu est souverain.
Dieu est d’une moralité parfaite.
Dieu est juste.
Dieu est amour.
Dieu est vie éternelle.
Dieu est omniscient : Dieu possède toutes les connaissances.
Dieu est omniprésent, infiniment et partout présent.
Dieu est omnipotent : Dieu est Tout-Puissant.
Dieu est immuable : jamais de changement dans la nature de Dieu ou dans ses attributs
Dieu est vérité : il n’y en a qu’une.

Dieu est en même temps amour et justice, omniscient et Omniprésent. Ainsi marche l’harmonie de l’Univers. (…)