Méditation sur son âme et sur Jésus #2

(Vincent, 14 avril 2021) J’ai fini par arrêter cet exercice car cela me provoquait une forte chaleur durant la nuit et un rêve m’informa que c’était nocif.
En parallèle, je lus un message céleste demandant de se concentrer sur Jésus pour passer la fin des temps sans trop de dommage. Et un autre message lu dans un livre disait de ne pas top « jouer » avec les couleurs.
Je sais d’expérience que la couleur de la prière est le bleu mais je préfère laisser venir à moi la bonne couleur plutôt que de me l’imaginer.

#1

Un jour quelqu’un m’envoya un « mail de colère », me disant que les messages célestes qu’il lisait sur mon site étaient certes consolants (la morphine du peuple) mais que cela ne réglait en rien ses problèmes. Voici donc un chapitre qui pourrait être utile à certains… et même à tous.


Je fais depuis plusieurs mois de la méditation quotidienne sur mon âme (que j’imagine de couleur verte), et il en ressort pleins de bienfaits qui améliorent ma qualité de vie.

Tout a commencé il y a une dizaine d’années. Un internaute sur un forum de paranormal fit une publicité tapageuse pour un livre sur le voyage astral. Je l’achetais pour m’apercevoir finalement que ce livre était très moyen, mais un paragraphe attira mon attention. L’auteur disait qu’un jour, en état de sortie hors du corps, elle eut l’idée de fusionner avec son âme, ce qui lui déclencha une sorte d’extase mystique. Elle conseillait donc au lecteur de tenter l’expérience.

Je n’eus pas l’occasion de la mettre en pratique dans l’astral, car pour diverses raisons, je mis fin à cette pratique.

Plusieurs années après, je découvris le sujet psi italien Gustavo Rol (1903-1994) dont les pouvoirs paranormaux étaient assez impressionnants. Il avait comme « les pouvoirs de Dieu ». Il raconte que pour réaliser tout cela, il s’imprégnait de la couleur verte (entre autres).

Gustavo Rol : Puis un jour, alors que je regardais un arc-en-ciel, je fus pris d’une intuition fulgurante : je compris que le vert était la couleur centrale, celle qui unissait toutes les autres.

Voilà ce qu’on peut lire dans le livre : Un être exceptionnel, Gustavo Adolfo Rol.

Un ami de Rol : (…) J’ai participé plus d’une fois à cet extraordinaire déplacement dans l’espace et le temps (vision dans le passé avec Rol). Il me serait trop difficile d’en décrire précisément le mécanisme, que je ne suis pas certain de connaitre à fond. (…) nous mettons en œuvre différentes opérations mentales fondées sur un effort de pénétration de la couleur verte, conçue dans sa forme la plus pure, telle qu’on la retrouve dans l’arc-en-ciel.

En parallèle à ça, lors de l’écriture d’un livre sur le voyage astral et la vision à distance, je relus mon journal d’expérimentation et je tombais sur cette expérience que j’avais oubliée.

9 octobre 2010 – Par suite d’insomnies, je me concentrais, après une légère relaxation, sur mon corps énergétique (ou astral) qui m’apparaissait de couleur bleu. Cette concentration sur ce corps bleu, faite le soir, me procurait durant la nuit des rêves très riches en détail, (…) mais rien d’autre, ni transe ni sortie astrale.
Puis, plusieurs jours après, pour aller plus loin, il m’est venu l’idée de chercher s’il n’y avait pas un autre corps à l’intérieur de ce corps bleu, car j’avais lu dans un livre que nous possédions plusieurs corps subtils.
Eh bien effectivement, un corps orangé sorti du bleu, et je fis sortir de ce corps orangé (comme un jeu de poupées russes) un corps jaune très clair, presque blanc, d’une nature bien plus fine que le corps bleu.

10 octobre 2010 – Le matin, alors que j’étais allongé dans mon lit, je me suis dit : « Explorons ce corps orangé », et je me suis mis à y penser fortement en y mettant ma conscience, et à ce moment-là, toute la partie supérieure de mon corps astral s’est redressée et je me suis retrouvé en position assise (dans l’astral). J’avais toute ma lucidité. Je suis resté quelques secondes dans cet état, puis c’est tout mon corps astral qui s’est lentement soulevé juste au-dessus de mon corps physique. J’étais donc complètement dans l’astral ! Puis il est redescendu. (…)

J’eus lors l’idée d’explorer à fond cette méthode pour voir jusqu’où elle pouvait mener.

Je me suis mis au coucher à me concentrer sur mon corps astral, qui représente aussi l’âme. Je l’imaginais lumineux comme une lueur qui émanerait de mon corps physique (j’appelais cela « se concentrer sur son aura »). Au début je l’imaginais de couleur bleue, mais un rêve m’incita à essayer plutôt le vert.

Que l’on soit au coucher ou au réveil, je découvris que cet exercice arrivait à provoquer un endormissement quasi immédiat et avec en prime de nombreux rêves très colorés.

Je découvris aussi que cette énergie, ce corps astral, cette âme, avait une nature intelligente et indépendante et qu’il fallait la considérer comme telle.

Puis un jour, pour vraiment aller plus loin dans cette exploration, je me suis dit au début d’une journée que j’allais me sentir en permanence imprégné de couleur verte concentrée sur mon âme, que j’imaginais comme un corps de lumière (de couleur verte).

Le résultat fut que durant cette journée et celle d’après, toute une série d’évènements agréables surgis. Je recommençais les jours suivant pour voir si le phénomène se maintenait et oui. La pensée axée sur notre âme de couleur verte nous fait du bien.

Voici un exemple concret :

Un jour de vacances dans notre maison de famille, on décida d’aller se promener à pied dans le voisinage (moi, mes sœurs et leurs enfants).
Le matin même j’avais décidé que durant toute cette journée je ferais une concentration sur mon âme. Donc je fis au réveil allongé sur mon lit une petite séance de méditation, que j’essayais de maintenir à l’esprit pendant toute la journée.

On sortit de la maison l’après-midi et l’on se promena sur un petit chemin de campagne. L’on croisa un troupeau de moutons, ce qui était fréquent car un berger se trouvait dans la région, sauf qu’à notre grande surprise, ce n’était pas le même troupeau que d’habitude. Ce berger possédait deux chiens et on le vit leur ordonner de rassembler le troupeau. Ce couple de chiens fit le travail avec sérieux et cela nous permit d’assister à un spectacle éblouissant, d’autant que l’on était sur une petite montée. On avait ainsi une vue d’ensemble de la scène. Mes sœurs n’en revenaient pas de ce qu’elles voyaient tellement le spectacle était beau. On aurait été capable de payer pour voir cela.
Immédiatement je fis le lien avec mes exercices de méditation sur l’âme du matin.

Vos journées sont donc égayées de choses agréables de la meilleure des qualités possibles. Et si votre âme n’arrive pas à vous fournir un évènement heureux, il peut vous générer un état d’esprit comme si vous aviez pris une « pilule du bonheur ».

Cet article a été écrit par Vincent