Rencontrer son Ange #2

Parfois, ces Anges doivent même agir physiquement, ce qui donne lieu à de nombreuses histoires d’anges.

(Vincent, le 21 novembre 2020) En fouillant sur mon ancien site au chapitre des anges, pour tenter de discerner le rôle de l’Esprit subconscient par rapport à celui de l’Ange gardien (pour l’écriture d’un livre), je tombe sur cet ancien message ou l’on parle de l’intervention des anges sur le plan physique.

À l’origine, je n’aimais pas trop les révélations de cette messagère, que personne ne connaissait, mais malgré tout, je sentais que Dieu voulait que je les partage. Ils devaient donc être vrais, mais je n’en étais pas convaincu, car certains étaient trop « politiques », et j’avais le sentiment qu’ils étaient écrits par un service de propagande américain.
Je disais à Jean-Louis († 2015), qui me trouvait ces messages et me les traduisait : « J’espère au moins que tu te fais payer par la CIA ! ». Lui était convaincu de leur authenticité et il avait surement raison.

Message de Marie à la messagère de Notre Dame (USA), reçu le 19 janvier 2014 

(…) Au moment de votre conception, Dieu a choisi un Ange pour vous guider. L’Ange est toujours à vos côtés, ce qui signifie qu’il utilise tous ses pouvoirs pour vous guider et vous protéger. Parfois, ces Anges doivent même agir physiquement, ce qui donne lieu à de nombreuses histoires d’anges, si fréquentes à votre époque.

Il n’est pas nécessaire d’énumérer tout ce que votre Ange fait pour vous. Il suffit de dire que, quand vous mourrez, il vous accompagnera et se tiendra avec vous devant Jésus. Sa tâche sera terminée. Vous aurez été la seule personne humaine qu’il aura jamais guidée.
Vous êtes très spécial pour votre Ange. Demandez-lui constamment Son Aide. Il se réjouit que vous soyez au courant de sa présence.

#1

Il est facile de voir en rêve son Ange gardien, mais dans ce chapitre on va parler de rencontres physiques.
Voici un témoignage que j’ai trouvé sur un forum de spiritualité. La personne qui parle racontait une série de rencontres avec ce qu’elle considérait comme son Ange gardien :

(…) Une femme m’attendait au bout de la rue. Elle me regardait fixement. Elle m’a accostée et m’a raconté ma vie alors que je ne la connaissais pas. Elle m’a dit que Dieu m’aimait et que j’avais beaucoup souffert, mais que tout allait s’arranger.
Puis elle a ajouté : « je suis un Ange, mais celui qui s’occupe de vous n’a pas pu venir ». J’en ai alors déduit que celui que je voyais était un Ange. Mais il n’avait pas voulu me voir… C’est vrai que par la suite, j’ai eu une promo à mon boulot, je me suis mariée et j’ai 3 enfants d’âge très rapproché. Elle avait les mêmes yeux que mon Ange, avec la pupille très dilatée. (…)

« Il n’avait pas voulu me voir ». Cela peut s’expliquer par le fait que celle qui témoigne raconte qu’elle avait tendance à tomber amoureuse de son Ange gardien, ce qui générait un trouble dans sa vie. D’où le remplacement par une femme.

Message du Ciel – Jean messager de la lumière – Message du 8 mars 2004
Si vous priez votre ange gardien avec ferveur, il prendra l’habitude de vous « parler », n’en doutez pas, et cela d’une manière permanente et toujours par signes interposés. Une liaison avec votre ange gardien transformera et métamorphosera toute votre vie, tant spirituelle que matérielle, car la puissance de l’ange gardien est illimitée …

Voici un récit trouvé sur le forum Quora.

La question était : Avez-vous déjà rencontré un ange ? Cela vous a-t-il fait peur ? Le texte original a été écrit en anglais. C’est une femme qui parle.

Il y a plusieurs années, je rentrais du travail en voiture et je me suis arrêté dans une épicerie. À haute voix j’avais constamment parlé à mon Ange gardien, c’était une très mauvaise journée et j’étais de mauvaise humeur.
Je lui disais que c’était une perte de temps de lui parler parce que rien ne changeait jamais et qu’il ne m’écoutait pas. Il y avait une place libre juste devant la porte du magasin, alors j’ai dit quelque chose comme « super place de parking, mais pas grâce à toi ! ».

Je fis mes courses et en me dirigeant vers la caisse pour payer, je croisais un homme ordinaire. Il ramassa une pièce de monnaie et essaya de me la remettre en me disant que j’avais dû la laisser tomber. Toujours d’humeur pourrie, je lui répondis sèchement que ce n’était pas la mienne. Il a essayé de nouveau et je lui ai répété que ce n’était vraiment pas à moi. Finalement, il m’a dit d’un ton ferme : « Cette pièce t’appartient ! ». J’ai pensé qu’il était peut-être mentalement dérangé ou quelque chose comme ça, alors je l’ai prise et suis sorti du magasin.

Arrivé à ma voiture, garée à trois mètres, j’ai regardé la pièce et elle avait un ange imprimé sur les deux faces ! Je me suis immédiatement retourné pour voir l’homme, mais il avait disparu.

Environ trois semaines plus tard, j’allais à la banque pour apporter de la monnaie à échanger contre des billets, mais j’avais malencontreusement mis dans ce lot cette pièce d’Ange. Le lendemain, j’ai réalisé ce qui s’était passé et j’en étais bouleversé ! J’ai dit à mon Ange que j’en étais vraiment désolé, etc.

Peu de temps après à mon travail, j’arrive à mon bureau, j’allume mon ordinateur et commence à vérifier mon emploi du temps et mon courrier électronique. Un collègue avait besoin de me parler, alors je suis allée à ma porte et j’ai eu avec lui une brève conversation. Quand je suis retournée devant mon ordinateur… il y avait la pièce ! Elle était placée sur le haut de mon clavier !

C’était il y a plusieurs années. Maintenant je la garde toujours précieusement dans mon portefeuille.

Un très court extrait d’un livre sur Gustavo Adolfo Rol (1903-1994) Sujet psi italien exceptionnel. C’était un catholique laïc qui possédait presque les pouvoirs de Dieu.

Qui est Gustavo Rol : « Je ne suis pas un magicien. Je ne crois pas à la magie… tout ce que je suis et fais, vient de là-haut [et il indiqua le ciel], nous sommes tous une partie de Dieu… Et à ceux qui me demandent pourquoi je fais certaines expériences, je réponds : je les fais justement pour confirmer la présence de Dieu… »

Un jour, nous étions devant l’église San Filippo, et il y avait un homme et une femme. Elle devait avoir dans les 50-60 ans, et le jeune homme devait avoir plus ou moins 25 ans. Ils marchaient sur le trottoir, et Gustavo me dit : « Tu vois ces deux-là ? Ce ne sont pas des vivants, ce sont des morts ». Et moi je dis : « Ah bon, c’est possible ? » Et à ce moment, ils tournent tous deux la tête, nous regardent, pénètrent dans le mur et disparaissent.
Je ne sais ni pour quelle raison ces êtres étaient visibles aux humains, ni ce qu’ils faisaient.

Pour en savoir plus : Chapitre complet sur les Anges

Cet article a été écrit par Vincent